Accueil > Evénements >

Une formation « Startup Weekend » pour les jeunes diplômés

samedi 31 août 2013, écrit par : Karim Zerarga, mis en ligne par : Boutebna N.

L’association « Yes » de Sétif a organisé la semaine dernière des journées de formation « Startup Week-end »* sur l’emploi des jeunes diplômés et la création d’entreprises.

Tenues à l’école MBI, plus de 50 jeunes de différentes régions du pays ont participé à ces journées sous l’encadrement du conseiller Mohamed Cherif Abou Radhouane, expert en PME au Koweït.

Cet événement est une occasion de faire des rencontres, de partager les compétences et les savoir-faire en suivant le même modèle de base : chacun est invité à présenter leur idée démarrage et de recevoir des commentaires de leurs pairs. Des équipes se forment organiquement autour des meilleures idées (tel que déterminé par le vote populaire). Un délai de 54h est accordé pour présenter la création d’un modèle d’entreprise, le codage, la conception et la validation du marché. Les week-ends culmineront avec des présentations devant des chefs d’entreprise locaux pour les commentaires et les critiques.

* La Startup Week-end est un mouvement populaire mondial d’entrepreneurs actifs et autonomes qui apprennent le lancement d’entreprises de succès. C’est la plus grande communauté d’entrepreneurs passionnés avec plus de 400 événements passés dans 100 pays à travers le monde en 2012.


Partager cet article :
3 commentaire(s) publié(s)
merouche charaf eddine :
et cela qui n’on pas de diplome et pas de métiers il font quoi en algérie et éxiste til des centre de formation des métiers en collaborations avec la france et l’union européenne dans les grandes villes algériennes pour aprendre des métiers au jeunes tel que poissoniers-boucher-mécanisien et autre qui offre a la sortie un certificat de compétence internationale. puisque il éxiste des soidisant accord de coopération avec la françe et l’union européenne discour d’alger.
Mouwatine ghayr salah :
@ merouche charaf eddine Pour ceux qui n’ont ni diplôme ni formation il existe quelque chose qu’on appelle se former, apprendre et se sacrifier. Les centres de formations professionnelles sont présents dans la majorité des villes du pays où on apprend au jeunes les métiers de mécanicien, plombier, maçons,... il ne faut s’attendre qu’un métier ou un diplôme nous tombe du ciel.
fechou/hacéne :
ils ne veullent pas travailler, ils préférent le trabendisme, fausse lunettes de soleil, habillé en tawain, debout a tenir les arcades, et chaque fois qu’une fille passe, ils les helles( psittt,psitt,psitt) voler, escroquer, dealer du haschich, mentir, ils ont des poils sur la paume des mains ,c’est pour cela, qui ne peuvent pas travailler. aucune cotisation , rien ,des riens, ils disent : le prophéte faisait du commerce, alors nous ont fait pareil. drole de mentalité. heureusement ,que les chinois sont la, pour faire avancer le pays. le meme probléme, se pose en Europe ,avec les primo arrivants,

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus