Accueil > Evénements >

Université Sétif 2 : L’ouverture de l’année universitaire 2013/2014

lundi 30 septembre 2013, écrit par : Dj. Gherib & Dj. Krache, mis en ligne par : Boutebna N.

L’ouverture solennelle de la nouvelle année universitaire 2013/2014 de l’université de Sétif 2 des sciences sociales et humaines a eu lieu hier, en présence du wali AEK Zoukh, des cadres du secteur de l’Enseignement supérieur et bon nombre d’étudiants.

Cette nouvelle infrastructure appelée université de Sétif 2 qui s’ajoute à l’ancienne université baptisée Ferhat Abbes, fonctionne depuis novembre 2011 seulement et compte 24 000 en son sein étudiants inscrits dans les trois facultés existantes, à savoir, la faculté des lettres et langues, faculté des sciences sociales et humaines et faculté du droit et des sciences politique. On apprend que les 11 départements et les 05 laboratoires de l’université sont encadrés par 600 enseignants.

Dans son allocution d’ouverture le recteur de l’université Mr Khier Guechi a mis en valeur l’importance de l’enseignement dans les sciences sociales et les langues pour toute société qui aspire à un développement prospère et harmonie.
Et comme il est de tradition la séance d’ouverture a été marquée par cours didactique présenté par Docteur Lahcene Bouabdellah dont le thème se rapporte cette année au sujet de-la citoyenneté".

Il faut souligner par ailleurs que les offres de formation à l’université de Sétif 2 se limitent à 27 (Licences), 30 (Master), 03 (magister) et 04 (Doctorat LMD).
Comme il convient de noter que l’université de Sétif 2 est parvenue à signer une dizaine de conventions de coopération dont celles établies avec l’université le Havre (fr), la Sonelgaz et l’école supérieure de sciences politiques.

Texte : Le Jeune Indépendant






Partager cet article :
19 commentaire(s) publié(s)
L.Rouleau :
Dernierement les autorités ont decidé de construire des CHU à Alger ,Tizi,Tlemcene,Oran,Ouragla et prochainement Bejaia,Belabes et Batna.Tout cela veut dire qu’il n’y a pas de recherche à Setif et que soit disant les Professeurs sont plutôt occupés par les voyages à l’étranger,le Busniss , la vente et l’achat de l’immobilier et la course aux postes politiques que la noble mission:La science.Setif lui manque des Hommes.
Commentaire n°205837 :
La recherche à la recherche de facteurs stimulants et des hommes de recherche. Comment voulez vous faire de la recherche avec des responsables incapables de comprendre ses principes. Le 1er responsable de l’université sétif 1 n’a publié durant tout son cursus (1985-1998) que 2 articles. Le 1er pour avoir son doctorat, quant au 2ème c’est pour passer au grade supérieur. Comment voulez vous que la recherche avance dans notre pays ? Cela fait maintenant plus de 15 ans qu’il n’a pas consulté un article scientifique (depuis 1998) Vous n’avez qu’à consulter : http://www.scopus.com/authid/detail.url?authorId=6603414537
UoU ALI :
Faculté de droit et celle de sciences politiques ! mon œil !
ouioui :
Je sais pas on préfère toujours être contre la nature ....!!!!??? Dire hier on a annoncer officielement la rentrée universitaire ... Cela veut dire que tout est prêt pour accueillir et les étudiants et les enseignants..... Ou moment tout le monde le sais : que rien n’est fait .... Les emplois du temps sont pas finalisés !!! Les étudiants sont pas encore installés dans les cités faute au retard enregistré au niveau de la restauration et le transport..... Enfin la rentrée officieuse est fixée même au lendemain de l’aid ????? Et encore peut être après !!! Tout le monde le sais y compris l’administration .... D’ailleurs ça l’arrange comme date !!!! Et za3ma za3ma ... On Obote le wali... Les autorites pour Celebrer la renter et dire tout va bien !!!!!!!?????
Commentaire n°205858 :
Il n’y en a pas seulement que lui. Les recteurs/professeurs ont des postes politiques et de gestionnaires. Ils n’ont rien à avoir avec les sciences. A l’USTHB, B Benzaghou était recteur à l’USTHB lors de son ouverture (1974), il est encore à ce jour(2013) recteur de l’usthb, quand il quitte son poste de recteur, il est immédiatement remplacé par R. Harouabia et vis versa pour R. Harouabia. Les chercheurs des universités travaillent uniquement pour les promotions en grades supérieurs, pas plus et ils n’arrivent pas honnêtement. C’est vraiment dommage que l’état a offert des moyens et les chercheurs restent dans la médiocrité par complicités. La preuve l’université se vide à partir de 15h. Pour la qualité de l’université, Il faut revenir à l’ancien système modulaire Si l’élite est pourrie que peut-on dire du reste. rabi ydjib (...)
Etudiante :
Une fille veut se marier, elle demande à ces copines : Trouvez-moi quelqu’un de bien ? On a beau cherché mais rien à l’horizon ma chère. Même pas un arabisant !!!. Bonne soirée.
saoir :
NIVEAU VER DE TERRE ..........
confus :
Quel carnage !!!! Dire qu’il y avait une époque où les arabisants étaient des hommes de Sciences, de tactique et de raison. Notre prophète Que le Salut Soit sur Lui parlait ARABE et avait demandé d’apprendre les autres langues. Les hommes sont crées pour accomplir une mission digne et noble... Quand à la fille qui n’a pas trouvé un mari, tempi pour elle... elle a choisi d’être une scientifique !!!!! Il vaudrait mieux qu’elle aille chercher un mari avec 200 publications ... SI VOTRE MEMOIRE EST BONNE !
kamy :
Il faut peut être lire entre les lignes Monsieur Confus. Vous mélangez l’ère du prophète avec 2013, Inutile de convoquer le prophète pour une pareille histoire Monsieur Confus, là vous confondez des époques. Elle sait que les arabisants algériens, puisque on parle de chez nous et non de l’Arabie Saoudite, sont les plus bornés, c’est que j’ai compris. et je crois qu’elle n’a pas tord. Allez-y voir comment ils raisonnent dans les administrations, les sociétés même dans les écoles et les universités. l’arabisant n’est bien formé, il est même déformé.
Commentaire n°206055 :
entré universitaire devient comme tu entre dans une tombe oublier notre université est tés malade par ses gestionnaire qui font passé par des baron ou des dealers
koukhou :
Larabe est faite pour la prière seulement, freud , marie curie, Baudelaire et autres n’ont jamais étudié en arabe.
Arabisant :
J’étais arabisant (scientifique) et je n’ai jamais eu de complexe d’infériorité. Je maîtrisait les 3 langues. Au contraire nous étions les plus intelligents et on conseillait nos collègues. Surtout lorsque nous sommes entrés à l’université (les cours se faisaient en langue française), on faisait la différence. Les 10 premiers classés au tronc commun sciences exactes étaient des arabisants. Ce n’est pas par hasard, mais c’est la réalité. Cessez donc de ridiculiser les arabisant surtout ceux des filières scientifiques. Pour votre information les majors de promos étaient toujours des arabisants (filières scientifiques). Les meilleurs professeurs à l’université étaient des arabisants (de formation initiale). La preuve est là messieurs les internautes. Les premiers étudiants (es) (lauréats) (es) affectés à la faculté de médecine sont des arabisants (es). Vous n’avez qu’à aller faire un sondage. Maintenant si vous parlez des arabisants (filières autres que scientifiques), je ne peux pas en parler car je n’ai pas (...)
Commentaire n°206097 :
Oui, c’esr ca. Faites vous une raison messieurs les internautes pour cacher la realite. Nous sommes tous responsables de cet echec. Meme entant que parents ou entant que citoyens. Vous avea.z tue l’ espoir. Ce n’est pas la faute aux arabisants ni aux francophones. La science peut se developper dans toutes les langues meme en chinois. C’est la volonté qui nous fait defaut et l’honnetete. J’ai honte de lire ces propos. Le defi est très grand et chacun de nous doit assumer ses responsabilités petits et grands’ etudiants ou parents, responsables ou simples ouvriers, arabisants ou francophones. Soyons tous rationnelles car meme les SCIENCES humaines et sociales sont quand même des SCIENCES et allez y voir les universités allemandes pour comprendre vous meme. Bonnereprise a l’ universite Setif 2 et aux hommes du (...)
Sami :
Certes, l’anglais fut la langue internationale ; koukhou, ne disait-il pas que l’arabe était une langue de « charretier » et ne s’exprimait-il pas uniquement en français ? Si, mais c’était au VII e siècle et à l’époque, la langue officielle des grandes cours mondiales était l’arabe. Mais, voilà nous sommes au XXI e siècle, nous vivons l’ère de la mondialisation, et le monde de demain ne sera pas francophone.
Commentaire n°206121 :
Il n’y a pas de quelqu’un de bien. C’est rare de le trouver ? Mais où ? L’étudiante n’a pas mentionné le lieu. A l’université sétif 1 ou 2 ? Je pense qu’à l’université sétif 2, il existe au moins un. Il s’agit bien de son Recteur Mr Khier Guechi qui jouit d’une grande estime.
Commentaire n°206186 :
Je partage votre avis monsieur. Mr. Guechi est un grand Homme et il en est de meme pour ces collaborateurs directs . Il suffit de voir comment les relations internationales jouissent d’un grand developpement et dans un temps record. Bravo ! Juste une chose, il faut travailler plus le coté recherche qui n’avance pas comme il faut. Gardons espoir et si vous ne voulez pas y participerr, au moins ne nuisez pas a ceux qui travaillent.
Etudiante :
Il y’a une grande confusion, chers amis, personne n’a parlé de langue arabe, on pale de l’arabisation, ce sont deux choses parallèles. l’Arabe est une langue comme toutes les autres, C’est vrai on n’a rien fait pour la promouvoir, l’Arabisation est une politique et quand la politique se mêle à la Science vous connaissez le résultats, regardez juste notre pays, c’est cette arabisation qui a cassé le pays, l’équation est très simple.
Commentaire n°206362 :
A Etudiante : Allez droit au but Mr au lieu de se cacher derrière ce pseudo. Si vous êtes complexé envers l’université sétif 2, vous n’avez qu’a le dire ouvertement. Sinon, au travail et changez votre pseudo car il vous a trahi.
justemilieu@outlook.fr :
Amphithéâtre plein à craquer avec des étudiantes toutes voilées aux talons aiguilles. Quel contraste ! d’où viendront le savoir et la science ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus