Accueil > Evénements >

Droits de l’enfant : Renforcer les capacités du mouvement associatif à Sétif

samedi 26 octobre 2013, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

La nécessité de renforcer les capacités du mouvement associatif local a été mise en exergue vendredi à Sétif par le président du réseau Nada pour la défense des droits de l’enfant, M. Abderrahmane Arar.

Au cours d’une rencontre régionale de formation destinée aux associations, M. Arar a estimé que le mouvement associatif se doit d’être une-véritable force de propositions" dans le cadre d’une-citoyenneté agissante".

Pour le président du réseau Nada, le renforcement des capacités des représentants du mouvement associatif constitue-une valeur ajoutée" pour le pays en matière de prise en charge des problèmes auxquels sont confrontés les enfants et les jeunes.

Selon le même responsable, le réseau Nada pour la défense des droits de l’enfant a mis en £uvre depuis 2009 un plan d’action basé sur-la concrétisation du concept de la citoyenneté agissante sur le terrain" à travers-des formations et des stages" au profit des représentants du mouvement associatif.

La rencontre de Sétif est-une continuité" des ateliers et des sessions de formation organisés dans l’objectif de-transmettre l’expérience britannique" dans le cadre de la formation d’un mouvement associatif-performant", ont souligné les organisateurs.

La rencontre, tenue à l’Office des établissements de jeunesse (ODEJ) a traité les principes de base du concept de la citoyenneté active, des mécanismes de résolution des conflits, les principes du dialogue et le rôle du citoyen dans les projets locaux.

Supervisée par le directeur du British Council d’Alger, M. Martin Daltry, et encadrée par des formateurs spécialisés, la rencontre qui doit se poursuivre samedi, a vu la participation 35 cadres du mouvement associatif venus de plusieurs wilayas dans l’est du pays, représentant 22 associations.


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
adel :
une initiative très intéressante pour l avenir de nos enfants mais ou se trouve cet endroit a setif qui abrite cette rencontre veuiller laisser svp monsieur les coordonnées de cette association pour qu on puissent vous aider c un sujet qui me tient a cœur depuis longtemps nous sommes près pour une collaboration fructueuses merci et bon courage
sipa1portan :
.Supervisée par le directeur du British Council d’Alger, M. Martin Daltry... .atmoutou rafdinha . Et c’est qui ce M. Martin ... ??? Relevez-vous et vous ne serez que plus respecté meme par ton M. Martin
hanoucha :
L’enfant n’existe pas en Algérie, tels sont les propos d’un professeur en médecine infantile à Sétif, pas besoin de nommer la personne.. Je pense qu’y a de quoi détruire tout l’article de l’APS qui incarne la langue de bois des années de plomb
Tahar :
Bonjour, C’est un sujet qui m’a personnellement tenu à coeur, mais à défaut d’association réelle qui militent pour l’interet de l’enfant, je me suis toujours abstenu de m’impliquer avec les associations fond de commerce. Quand on parle de mouvement associatif cela signifie que nous parlons de la société civile, c’est à dire celle qui se sacrifie pour l’interet de la collectivité, or à Sétif et ailleurs dans les villes algériennes, les associations sont créer selon 2 shémas et pas 3. 1o/ Le premier type d’associations sont créees pour servir de soutient à un quelconque pole d’interet (politique genre comité d’appui) ou affairiste. 2o/ de 2eme type, sont les associations fond de commerce qui ne disent pas leur nom. On peut en trouver d’autres bien sur, mais ça va certainement verser dans les deux types précedemment cités. En résumé, il n’y a pas de société civile dans notre bien aimé Pays. Il faut la créer.À titre d’exemple, un site comme sétif.info peut contribuer à cette mission sans se départir de sa couleur (...)
loko :
Les droits de l’enfant ???? Il faudrait d’abord donner aux femmes un statut supérieur à celui des hommes . Les femmes se chargeront ensuite de renforcer les droits de leurs enfants. Il faudrait ensuite cesser le machisme médiocre et bestial ambiant qui permet aux hommes de décider de tout, d’abuser de leur position, et de leurs prérogatives. La religion octroi aux hommes ce statut. Il faudrait ensuite remettre la religion a sa juste place c’est à dire la reléguer à la sphère privée car les religions sont misogynes (homme qui n’aime pas les femmes). Il faudrait interdire aux religieux et aux religions d’interférer dans les décisions de justices, dans la construction des lois, de limiter la jurisprudence d’essence religieuse, car dans 100 % des décisions auxquelles prend part la religion les femmes sont reléguées au statut de sous être vivant : le code de la famille. Bref c’est un état de droit moderne doté de lois séculières (lois humaines non issues de la religion), et un état séculier qu’il (...)
Commentaire n°207691 :
Un article vague qui vous donne l’impression à la fin que vous n’avez rien lu. Rien de concret. Droits de l’enfant ? Quels sont ces droits ? Pouvez-vous les citer : a), b), c), d), etc. Quel est l’objectif recherché ? Qui est réellement en charge ? Où se trouve cette association ? Quel est son programme ? Qu’a-t-elle accompli depuis sa naissance ? Qui sont ses partenaires ? Qui la finance ? Qu’est-ce que le British Council fait là-dedans ? Enfin donnez une information nette, claire et précise et épargnez-nous le style du journal El-Moudjahid.
belqiss :
parler du droit de l’enfant relève de l’utopie tant que la loi régissant le droit de l’enfant n’a pas été promulguée ...nous faisons partie des pays qui n’appliquent pas la chartre de l’Unicef à 100% et en parlant d’association du droit de l’enfant , à commencer par ces enfants subsahariens qui envahissent les routes de Sétif au détriment de leur sécurité et qui ont mettent dans la gêne les chauffeurs en s’accrochant aux voitures pour mendier ...
Commentaire n°207728 :
Chercher a connaitrele reseau NADA et vous verrez la vraie verite.Il existe des association qui prennennt en charge l’enfant,vous ne les connaissez pas puiaque vous etes si sur de leur inexistence.Cependant ces petites association n’ont ni les moyens,ni les pouvoirs de ce reseau NDA ,presidait par u. Chef scout ....qui s est auto proclame president , depuis deja quelques annees,Je suis membre fondateur de ce reseau,depuis les fameuses elections je n ai jamais ete informe de quelque reunion que ce soit......Tout ce qui nait a Alger est national... Idjiou ytmsekhrou bini ,ils nous paient un repas sponsorise et aurevoir et merci.....qu’a t il change depuis sa creation pour l enfant ..ghir etahwass....et les contacts.
Commentaire n°207729 :
Chercher a connaitrele reseau NADA et vous verrez la vraie verite.Il existe des association qui prennennt en charge l’enfant,vous ne les connaissez pas puiaque vous etes si sur de leur inexistence.Cependant ces petites association n’ont ni les moyens,ni les pouvoirs de ce reseau NDA ,presidait par u. Chef scout ....qui s est auto proclame president , depuis deja quelques annees,Je suis membre fondateur de ce reseau,depuis les fameuses elections je n ai jamais ete informe de quelque reunion que ce soit......Tout ce qui nait a Alger est national... Idjiou ytmsekhrou bini ,ils nous paient un repas sponsorise et aurevoir et merci.....qu’a t il change depuis sa creation pour l enfant ..ghir etahwass....et les contacts.
buz :
Et concrètement, sur le terrain, avec les enfants, il se passe quoi ??? Que du blabla cet association et cet article. Setif Info fait de plus en plus dans le remplissage. Je suis très déçue, j’espère qu’à l’avenir, nous aurons droit à des articles moins creux, plus complets, plus détaillés et plus critiques quand il le faut.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus