Accueil > Evénements >

Débat sur l’éducation environnementale

jeudi 16 janvier 2014, écrit par : APS. Photos Krache, mis en ligne par : Boutebna N.

Les participants aux débats organisés avec la presse sur-le prix vert de la plus belle cité", organisés jeudi à Sétif, ont estimé qu’un programme d’éducation environnementale découlant d’une stratégie de sensibilisation et de conscientisation des citoyens est devenu indispensable.
L’officier de la Sûreté de wilaya, Djamel Cheikh-Boukal, a souligné, au cours de cette rencontre organisée par la Sûreté de wilaya de Sétif au siège de la Brigade mobile de la Police judicaire (BMPJ), que cet objectif vise à intégrer pleinement l’éducation environnementale au sein des établissements scolaires et de la formation professionnelle.

L’intervenant a considéré que les journalistes, les artistes et les personnalités du monde du sport, se doivent aussi de participer à la diffusion de la culture environnementale pour promouvoir l’hygiène du cadre de vie du citoyen et préparer les nouvelles générations à-réhabiliter le civisme environnemental".
Les enfants âgés de 6 à 14 ans doivent être particulièrement ciblés pour disposer d’espaces de loisirs et de jeux où ils apprennent à respecter l’environnement et à le défendre, a jouté l’officier.
La Sûreté de wilaya de Sétif a mis en place une commission, représentée par les secteurs de l’environnement, les associations et les comités de quartiers, au chef-lieu de wilaya et dans les daïras, pour désigner les lauréats du Prix vert de la plus belle cité.
Mme Farida Aloui, représentant la Direction de l’environnement, a abondé dans le même sens en considérant que la société civile-doit s’impliquer dans la protection de l’environnement, en encourageant la création d’associations et en développant la culture scientifique environnementale".
Elle a souligné, sans ce contexte, que l’implication des citoyens dans le concours de la plus belle cité est demeurée-relativement timide", bien que de nombreux habitants aient accueilli positivement cette initiative dans plusieurs quartiers et centres d’habitation.

Le concours, initié par la Direction nationale de la Sûreté nationale, dans le cadre d’un programme du gouvernement visant à protéger le cadre de vie du citoyen, en coordination avec le ministère de l’Aménagement du territoire, a révélé la nécessité de renforcer les actions des comités de quartiers pour porter aux responsables les préoccupations des citoyens, a-t-elle ajouté.
Cette rencontre, présidée par le chef de la Sûreté de wilaya de Sétif, a permis, en outre, de mettre en exergue la nécessité de renforcer l’émulation dans la protection de l’environnement.



Elle a également donné lieu à l’annonce des cités primées par les jurys du concours, en l’occurrence la cité Abdelhafid Boussouf d’El Eulma et la promotion immobilière Sadi de la zone El Hidhab (est de la ville de Sétif). Les représentants de ces quartiers ont reçu des récompenses des mains du chef de la Sûreté de wilaya et du président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW).


Partager cet article :
24 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°213476 :
L’environnement en Algérie !C’est de la rigolade ! C’est le dernier des soucis de ces élus opportunistes qui ne sont là que pour leurs intérêts personnels comme ce président d’APW, architecte soi disant, mais qui se préoccupe que des marchés à étudier par son bureau et par un poste de sénateur, comme son prédecesseur et ainsi de suite ! et il fait semblant de s’intéresser à l’environnement en remettant des récompenses, alors que c’est l’anarchie partout. Quelle cinéma !
Commentaire n°213484 :
La Sûreté de wilaya de Sétif a mis en place une commission, ...... pour désigner les lauréats du Prix vert de la plus belle cité. Que vient faire la police ici ?? une autre preuve de la nature policière de l’Etat algérien ? Que la police joue son réel rôle de securité et laisse l’environnement aux concernés. Elle peut à la rigueur mettre en place un concours de la cité la plus... sécuritaire.
ben ali :
je ne crois pas que ce soit un probleme d’education -je ne crois pas que l’algerien ignore ce qu’est la propreté -je ne crois pas qu’il ignore les mefaits de ses actes sur la nature , la rue , la riviere , la cage d’escalier de son immeuble -non il sait tout ça et il n’a pas besoin qu’on lui dise a la tele ou dans la presse qu’on doit pas jeter sa poubelle par la fenetre ou laisser une decharge devant l’entrée de sa maison ... non l’algerien est propre il se fiche juste de ce qui appartient a tous - allez voir leur interieur - par contre son egoisme le pousse a salir le bien commun ...evidemment les services de l’etat ne sont pas la pour organiser la collecte des dechets correctement -il n’y a pas de poubelles partout ,la collecte ne se fait pas en temps et en heure -parfois meme ceux qui collectent se contentent de deplacer les dechets de la ville vers une colline a l’exterieur ...mais meme lorsque les moyens existent l’algerien aime salir le bien commun et pour le guerir il n’y a qu’une (...)
Commentaire n°213494 :
Toutes les éducations nous manquent toutes couches sociales confondues ! Du respect du prochain , à celle de la conduite routière , en passant même par celle des lieux sacrés ! Et ces débats ne sont organisés que pour être organisés sans plus et pour recevoir des récompenses injustifiées !C’est le voilà on a fait le boulot devant les supérieurs ! Aucune mesure concrète et efficace ne sera prise..et ça dans touts les domaines . On va me traiter de négativiste mais hélas c’est la stricte vérité .
b :
C’est vrai le P/APW est un architecte et ce qui plus grave donc il connait bien l’aménagement des villes mais quand on voit à Sétif tous les trottoirs squattés les arcades fermées et construites en dur même s’il travaille pour le poste de sénateur il doit au moins travailler pour cette ville qu’il là fait sortir de l’anonymat. Même le P/*APC de sétif qui est aussi médecin et c’est quelqu’un de gentil et très poli mais il n’est pas fait pour gérer car il très ambitieux pour être député. On parle de 3G++ alors qu’on arrive même pas à évacuer les déchets du centre ville.
Commentaire n°213499 :
c’est n’importe quoi pourqoi il n’emboche pas des jeunes dans c’est citer pour l’entretien sous le controle des représentant de quartier et représentant de l’état payer par les wilaya et mairies a sétif comme dans toute l’algérie.
citoyen :
il faut peut-être commencer par éduquer les services de l’état.Quand les services municipaux ne font pas leur travail correctement en faisant des ramassage des ordures convenablement ; en aménageant les espaces publics comme il se doit, en entretenant la voirie régulièrement ; en aménageant des trottoirs, des aires de jeux , des squares et jardins , des espaces verts, des lieux de loisirs et de recréation selon les normes de l’habitat moderne ; en faisant respecter l’ordre public et la réglementation relative à l’urbanisme etc., quand tout cela n’est pas fait,éduquer un enfant à l’environnement c’est prêcher dans le désert.
fofou :
un débat sur l’éducation ou la sureté !!
POIRREAU :
L’éducation environnementale, intéressant comme sujet ! Je pense qu’il faut surtout insister et souligner même que chaque ménage doit faire un deboucher canalisation 78 de leurs toilettes afin d’éviter les bouchons qui provoquent le plus souvent des mauvaises odeurs polluant l’air qu’on respire. Pour ceux qui sont intéressés, le site http://www.degorgement-debouchage78.com/ est à leur disposition pour des services de débouchages, ceci s’adresse surtout pour les immeubles dont les toilettes sont communes.
El Mawani :
Quand il n’ya pas de rigueur dans l’application de la loi , quand les fauteurs ne sont pas punis , les débats ça sert à quoi et à qui s’adresse ce débat et entre qui et qui ? il faut qu’il y ait une sensibilisation continue il faut encourager les associations dans ce domaine , il faut creer des entreprises de recyclage , il faut éduquer car nous ne sommes pas éduqués , nos imams dans les mosquées n’ont rien fait dans ce sens , la flexibilité et le laxisme des agents de police de l’environnement , le manque de civisme du citoyen , (LA SOUHBA ET LE BENI 3AMISTE) , ont fait que la situation est comme telle . Les bouteilles et les canettes de biere font maintenant partie du décor des routes de campagne allez voir sur la d’ El Mawane, certains coins de la ville de Sétif sont devenus des urinoirs à ciel ouvert , j’ai faillit être arrêté une fois car je me suis interposé à quelqu’un qui urinait dans la rue car c’était un policier en civil alors que quelque part dans le monde un de mes proches a eu une (...)
Commentaire n°213517 :
Quant je constate tous les jours des coupes d’arbres d’âge parfois centenaires (coupés par les autorités en peine ville sur demande de citoyens parce que parait-il , ils attirent des moustiques alors que c’est leur saleté qui en est responsable ) , Comment croire au bien fondé de cette opération. Quant on sait que la foret de Zenadia a été coupé en partie par des responsables sans que les services de l’environnement de la Wilaya interviennent, comment voulez qu’on éduque nos enfants et leur dire que les espaces verts doivent être protégés...... Alors, Messieurs. il fallait commencer à mettre à la responsabilité les compétences qu’il aurait fallu faire ce qui n’est pas le cas malheureusement. Tout le monde sait que ça n’intéresse personne. J’avais appelé au téléphone il y a une dizaine d’années de cela le président de l’APC de Sétif et je lui avais dit que ses ouvriers étaient entrain de mutilés les arbres et ce qu’ils étaient entrain de faire n’étaient nullement de la taille. J’ai failli être engueler. (...)
noussa :
il faut envoyer nos responsables à l étranger et leur faire une formation pour apprendre comment gérer la propreté d une ville hna on copie tout des occidentaux sauf leur propreté on l a copie pas vas y comprendre !!!
le fidel :
la plu belle cite tu parles ,il faut chercher les plus mauvaises cite plutot pour essayer d’ameliorer, personnellement je vous propose la cite 506 lot ain arnat je vous assure que c’est la plus sale cite d’algerie on dirait un bidon ville et ce n’est pas du au citoyens leurs maison sont bien construite bien finit mais il n’ya ni trottoir ni route bitumer les voies sont boueuses tout l’hiver et plein de nid de poule , l’amelioration du cadre de vie durant ces dernieres annees n’est pas passe par la pourtant a 6km de setif .publier svp
Djafari :
Il me paraît tout à fait incongru que la police s’occupe d’éducation au respect de l’environnement. En revanche, on peut tout à fait concevoir la création d’une brigade de surveillance et de protection de l’environnement qui jouerait un rôle préventif et pourquoi pas répressif, contre tous les abus en la matière. La constitution d’une commission sous l’autorité de la sureté qui régirait les comités de quartiers ressemble à une ingérence de l’Etat dans les prérogatives d’une Société Civile à peine au stade embryonnaire. La société civile a le devoir et la responsabilité de s’affranchir du paternalisme étatique pour oser voler de ses propres ailes afin de rendre à ce pays la Liberté d’initiative qui lui fait tant défaut !
G/Lakhdar :
L’éducation environnementale commence par la cage d’escalier de son immeuble(ou de sa maison) puis de sa cité et enfin de sa ville.Parlant de Sétif,je veux bien que ma ville devienne une ville exemplaire en matière de propreté,il faut d’abord mettre en place les conditions nécessaires,engager des agents pour le nettoyage des cages d’escaliers et de la cité, ramasser les ordures ménagères quotidiennement,mettre en place des espaces verts et surtout les entretenir,réparer les anomalies constatées dans les immeubles immédiatement(éclairage des escaliers,fuites d’eau,effacer les graffitis etc...)Sanctionner les récalcitrants et les gens qui portent atteinte à l’environnement(ex:les gens qui balancent leurs ordures par les balcons).Ce travail a un cout,il doit etre réparti entre les habitants(obligtoirement) et les collectivités locales et plus particulièrement la municipalité.Lorsque l’enfant constate que son immeuble et sa cité son propre,il va acquérir des habitudes qui ne seront que bonnes,pour lui,sa (...)
G/Lakhdar :
suite...EN CONCLUSION,IL FAUT GERER LA PROPRETE DE NOS IMMEUBLES ET DE NOS CITES AU QUOTIDIEN.IL FAUT SANCTIONNER LES GENS QUI NE RESPECTENT PAS LES REGLES D’HYGIENE DE LA VIE EN SOCIETE.
Benchoula el ahrar :
ha ha haaa à setif ya que setif et el eulma le reste des dairas C :eeeeeeh HADHOUK ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;comme quoi (ghir aayed fi lebled)pauvre wilaya de setif c la wilaya de la wilaya(le merguez et bon mais lemssaren awaaaaaaaah ??? khalina minhom !!!OUI afhem yel fahem c à l ’image du pays : TAHYA EL AASIMA welbaqi c Beraki machi assima (pauvre riche ALGERIE c bon ya pas de solutions pour elle(khlasou ) ALLAH yestar
Commentaire n°213587 :
Il vaut mieux tard que jamais.
Commentaire n°213610 :
l’environnement, la gestion de la ville, de la wilaya, du pays ne se fait pas par la démagogie, l’opportunisme et l’incompétence. Parlons de la gestion de la ville seulement. Une ville comme Sétif ; autrefois la plus propre du pays, est complément délaissée et est devevue aussi sale et anachique que les autres villes : trottoirs défoncés, saleté, ordures sur ces trottoirs squattés....tout cela devant les soi disants gestionnaires et élus de la ville : que ce soit le P/APC ou le P/APW (premiers élus concernés et pourtant fils de la ville) leur préoccupation est ailleurs : c’est la gestion politique de leurs carrières qui les préoccupe, non pas celle de leur ville ; sinon pourquoi Sétif est mal gérée et gagnée par la saleté et l’anarchie ? Ils se voient député et sénateur. C’est vrai que le citoyen a un rôle mais s’il est mal encadré, il ne fera rien ; ce sont les gestionnaires qui mettent en place une stratégie de gestion de la ville et le citoyen suivra, les récalcitrants finiront par s’y adapter si leur (...)
wafahino :
C’est une bonne initiation pour tout le monde et surtout pour nos enfants loin de ceux qui participent et qui veulent autre choses. Savez-vous que des quartiers dans la willaya de Sétif plein de bout et de poubelle ex les abattoirs ou bien les promotions situées aux abattoirs essayer d’abord pour les rues ensuite la propreté des quartiers et de ses les habitants qui jettent des sacs de poubelles du 4éme étages, effectivement il leur faut aussi une bonne leçon de morale wou rabi yahdina ajmaiine
moiz :
Liquidez nous dabord des engains des tracteus qui vendent l’eau je parle de la cité 1006 près de la montre comme ils le citent. Vraiment un parc d’entretient d’une societé annarchie totale ont peut pas traversés le parking le sol qui contient de la boue gazoil huile de moteur etc .Nos enfants sont privés de jouer sur une pelouse comme d’autres cités .Je demande aux autorités de nous aidez merci infiniment .
azzeddine/ B AHMED :
SALAM dans tous les domaines en particulier l environnement sans la sanction les choses ne vont pas s ameliorer
benioui :
avec ces gens la monsieur on ne vit pas monsieur !! ils ont chassé le bon ,le bien, le blanc, le bonheur et toutes les valeurs religieuses, universelles ils ont bâtis la corruption déliquescence, dépravation, détournement, immoralité, malhonnêteté, malversation, pestilence, prévarication, subornation, viciation la transparence fait peur aux médiocres et aux gestionnaires incompétents s’hab e’ chita katrou comme ce Goul qui ne fait plus peur !! car tous les riches d’algerie se sont enrichient parcorruption déliquescence, dépravation, détournement, immoralité, malhonnêteté, malversation, pestilence, prévarication, subornation, viciation plus le vol jamais par la richesse du travail l’Algérie est devenue une val de grâce mais mais la verité vaincra par la grace du BON DIEU que celui qui a prit un centime de ce pauvre peuple aille au purgatoire à tout jamais (...)
enivrement :
En terme politique l’état et les mafieux au pouvoir ne se mouillent guère en abordant la thématique relative à l’éducation environnementale. Aborder cette question ne mange pas de pain, elle ne demande aucun sacrifice politique, aucunes concession, et elle ne coute pas le moindre engagement de la part des mafieux qui ont confisqué le pouvoir depuis 52 années. Ils mettent la charrue devant les boeufs, car le premier problème a traiter c’est celui de la citoyenneté, de l’implication des citoyens au sein de la société civile. Vous vous rendez compte qu’en France il faut être 2 pour créer une association tandis qu’en Algérie il faut être 12. Traiter de environnement ne fait pas progresser les libertés individuelles d’un iota. En effet qui décide des lieux d’implantations des décharges, qui organise la collecte des déchets ménagers ou industriels, qui déverse les égouts dans les oueds, dans la mer ou dans nos campagnes, qui pollue, et qui demande au citoyen de faire des efforts en matière (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus