Accueil > Evénements >

La lettre du président Bouteflika adressée aux Algériens

samedi 22 mars 2014, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a adressé samedi une lettre aux Algériens, voici le texte intégral :

-Mesdames et messieurs,

A présent que vous savez que je me suis porté candidat à la prochaine élection présidentielle, je me dois de vous faire part de toutes les raisons objectives et subjectives qui m’ont conduit à demander, de nouveau, votre précieuse confiance.

Nul n’ignore que pendant la majeure partie de ma vie, je n’ai eu d’autre but que celui de servir, corps et âme, mon pays l’Algérie. J’ai fait de sa cause le but de ma vie et de ma mort et ma seule et unique raison d’être. Je l’ai vu pâtir des affres de l’odieuse occupation coloniale, je l’ai vu résister, je l’ai vu rechercher les voies du salut, je l’ai vu rassembler ses maigres forces et son immense détermination pour engager son combat libérateur et arracher, enfin, son éclatante victoire, au prix du plus lourd tribut. Je suis fier d’avoir consenti à contribuer de mon sang, voire de ma vie, à ce combat, mais le sort a décidé que je survive et bénéficie de l’insigne honneur de poursuivre mon parcours au service de mon pays définitivement affranchi du joug colonial.

Depuis, je n’ai cessé de voir l’Algérie progressivement se développer et s’épanouir. Je l’ai vue se métamorphoser et avancer d’un pas assuré vers la place qui lui revient dans le concert des nations. J’ai partagé ses bonheurs et ses succès comme j’ai partagé ses souffrances et ses échecs. Ma longue carrière à son service m’a permis d’accumuler une expérience que je ne pus refuser de mettre à sa disposition, à la tête de l’Etat, depuis 1999 à ce jour.

Je peux me permettre d’être légitimement fier d’avoir eu la faveur divine de contribuer à l’arrêt de l’effusion du sang des Algériens, à la promulgation et à la mise en oeuvre de la loi relative à la Concorde civile, suivie de la Charte pour la paix et la Réconciliation nationale.

Ces accomplissements ne pouvaient se réaliser sans la volonté agissante du peuple algérien tout entier qui a approuvé et soutenu ce programme salutaire de restauration de la cohésion nationale et de la stabilité du pays.

Grâce au retour de la paix et au règlement de la dette extérieure sou laquelle ployait notre peuple jusqu’à rompre dans d’indicibles souffrances, il a été possible de lancer et réaliser des plans de développement multisectoriels à travers l’ensemble du territoire national. Cela a permis au plus grand nombre de citoyens de jouir de meilleures conditions de vie qu’auparavant.

Les réformes de tous ordres ont, pour leur part, contribué à assurer à notre pays les conditions de nature à renforcer les assises d’une démocratie pluraliste réelle, et d’une plus grande justice sociale à travers une répartition équitable des fruits du développement, la création d’emplois pour la jeunesse, la réalisation de programmes de logements au profit des familles ayant longtemps pâti de l’habitat précaire, le développement considérable des infrastructures hospitalières et le renforcement des secteurs de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur.

En retrouvant sa place légitime dans le concert des nations, notre pays est parvenu à renforcer et diversifier ses relations internationales et a contribué, dans la mesure de ses possibilités, à la consolidation de la paix et de la sécurité dans le monde.

Mesdames et Messieurs,

Les bilans de mes mandats présidentiels successifs ont, à chaque fois, corroboré le bien-fondé des suffrages de confiance dont les Algériennes et les Algériens m’ont, dans leur majorité, honoré, mais ils n’autorisent nullement l’autosatisfaction. Il reste tant et tant à faire pour assurer à l’ensemble des catégories sociales de notre pays leur emploi, leur sécurité, leur environnement, leur santé et l’avenir de leurs enfants. La marche largement entamée vers le progrès n’aboutira qu’au prix d’effort accrus, soutenus et consciencieusement consentis par toute la nation solidaire et unie.

Une autre Algérie est née, elle se développera et prospèrera davantage si le cours de sa marche ne vient pas à être interrompu, si ses forces vives s’engagent à y investir, avec détermination et persévérance, une citoyenneté loyalement exercée, des compétences mieux affectées, une générosité sincèrement assumée, une vigilance, une volonté profonde de mieux faire et le désir agissant d’atteindre les sommets. Le changement que notre société a appelé de ses voeux sous ma conduite est en marche. Le processus de réforme en cours, une fois parvenu à son terme, en fera une réalité, lui donnera pleinement son sens, le consolidera par une plus grande harmonie institutionnelle, une cohérence accrue de l’action

publique et l’édiction de nouvelles priorités bien ordonnées, rompant avec les pratiques qui se sont avérées inopérantes.

Mesdames et Messieurs,

Vous êtes nombreux à vouloir que je continue à conduire l’oeuvre de redressement national qui a permis d’importantes avancées depuis que j’ai pris en charge les destinées de notre pays, en 1999. Les difficultés liées à ma santé physique actuelle ne semblent pas me disqualifier à vos yeux ou plaider en faveur de ma décharge des lourdes responsabilités qui ont eu raison d’une bonne partie de mes capacités. Vous tenez à ce que je voue mes dernières forces au parachèvement de la réalisation du programme pour lequel vous m’avez, à chaque fois, donné mandat.

C’est avec une grande émotion et un lourd sentiment de responsabilité que j’ai reçu les appels qui m’ont été adressés par les citoyennes et les citoyens, la société civile, les formations politiques, les organisations syndicales et les organisations de masse, m’exhortant à me porter candidat à la prochaine élection présidentielle. Animé que j’ai toujours été du respect du peuple algérien qui m’a accordé l’honneur et le privilège de le servir pendant trois mandat, je suis en devoir de répondre positivement, car je ne me suis jamais, ma vie durant, dérobé à aucun devoir au service de ma patrie.

Il me coûterait de rester sourd à vos appels. Aussi, ai-je décidé, pour ne point vous décevoir, de me porter candidat à l’élection présidentielle du 17 avril 2014 et de mettre toute mon énergie au service de la concrétisation de vos voeux.

Dans le contexte géopolitique qui entour notre pays, je n’ai d’autre ambition que celle de le préserver des nuisances et des menaces qui peuvent compromettre le parachèvement de son développement global. Je le ferai avec toute la force de ma piété patriotique et de ma fidélité aux valeurs et aux idéaux de la glorieuse Révolution du 1er Novembre 1954.

Mesdames et Messieurs,

Je me propose de consacrer le nouveau mandat que vous me demandez d’assumer à la préservation de notre pays des effets des hostilités internes et externes avérées et potentielles de toutes natures et à l’apaisement de notre société qui a besoin de voir rassemblées ses énergies pour la réalisation de nouvelles conquêtes, loin des rivalités stériles et des déchirements ravageurs.

Les divisions suscitées et entretenues constituent un moyen d’affaiblir notre pays face à l’urgence des défis et à la complexité des enjeux. Notre société n’a que faire des idéologies passéistes et antinomiques avec le progrès. J’attends que chacun de vous apporte sa part dans la mutation que nous avons à opérer ensemble au prix d’efforts équitablement répartie. Aux égoïsmes de tous genres qui corrodent les liens du vivre ensemble, nous opposerons un projet de société basée sur la mutualisation et le partage. Le meilleur atout pour réussir le changement, c’est la rupture avec la tare de l’insatiabilité matérielle, c’est la franche mobilisation collective pour gagner, au profit de notre pays, tous les motifs de sa fierté légitime aux yeux du monde.

Tout en acceptant de répondre à cet honneur qui m’est fait, je suis déterminé à créer les conditions de la consolidation du développement économique et social et d’un renouveau politique consensuel avec l’ensemble des acteurs politiques, pour que chaque algérien sente et perçoive, dans son quotidien, que la vie démocratique de la Nation est réelle et palpable, avec la consécration des droits de l’homme dans toutes les sphères d’activités, avec la prépondérance accordée aux équilibres des pouvoirs pour permettre aux différentes institutions d’agir en permanence dans le respect de l’Etat de droit.

Les efforts déployés, jusque-là, doivent, avec la contribution de tous les acteurs politiques nationaux, permettre de bâtir un édifice institutionnel renouvelé, adapté aux attentes de l’Algérie d’aujourd’hui.

Je m’engage de nouveau, au service de la patrie, conscient des responsabilités que cette charge publique implique, car j’ai la conviction que l’expérience des affaires de l’Etat, que j’ai eu la chance d’avoir acquise, doit être mise au service de l’Algérie.

Si le peuple Algérien souverain m’accorde, de nouveau, sa confiance, je m’engage à créer les conditions politiques et institutionnelles, avec l’ensemble des acteurs représentant les différents segments de la société, permettant l’édification d’un modèle de gouvernance répondant aux attentes et espérances de notre peuple.

Elle se concrétisera dans une révision de la Constitution qui sera menée dans le courant de cette année.

Cette démarche répondra aux aspirations de la jeunesse à prendre le relais, dans un environnement marqué par la stabilité, la justice sociale, l’équité et le respect dû à chaque citoyenne et citoyen de notre Algérie.

Mesdames et Messieurs,

L’élection présidentielle prochaine, de part le choix judicieusement réfléchi que vous ferez librement, va être le point de départ d’une dynamique de changement vers une société nouvelle indemne de toutes les pratiques et comportements nuisibles.

Ma candidature que vous avez réclamée s’inscrira exclusivement dans le sens de l’intérêt général. Elle se situera à l’opposé des rivalités personnelles ou partisanes, elle se veut un acte d’abnégation renouvelé au service de tous les Algériens, sans discrimination aucune.

Je ne suis animé que de la seule volonté de conduire l’effort collectif de tous les Algériennes et Algériens dans la poursuite de l’immense chantier de construction de l’Algérie nouvelle résolument tournée vers un avenir radieux.

Pour faire face aux exigences de ce chantier, je sollicite le soutien de toutes celles et de tous ceux qui n’acceptent pas que notre pays ne puisse pas encore prendre son plein essor vers le progrès et la prospérité. J’en appelle à celles et ceux qui savent qu’on ne peut plus s’exonérer de l’obligation de mettre la rigueur et le sérieux dans tout ce que nous entreprenons. J’en appelle à celle et à ceux qui refusent de s’abandonner à l’impéritie et à la paresse.

Mesdames et Messieurs,

A à la veille de l’important rendez-vous du 17 avril prochain, je laisse à chaque Algérienne et chaque Algérien le soin d’évaluer en toute âme et conscience, le chemin parcouru et les acquis enregistrés.

Mon voeu est que la compétition électorale entre les candidats se déroule de manière loyale et sereine, à travers un débat d’idées et une confrontation de programme qui permettront aux électeurs de bien choisir.

J’appelle les Algériennes et les Algériens à accorder à cet événement toute l’importance qu’il mérite, car la décision leur revient en premier et dernier ressorts et il s’agit d’une décision qui engage leur avenir, celui de leurs enfants et celui du pays tout entier.

J’ai grand espoir que la prochaine élection présidentielle soit une preuve éclatante par laquelle les enfants de ce pays feront leur choix, l’exprimeront avec la même détermination, le même engagement et le même esprit qui ont déterminé les Algériennes et les Algériens, en juillet 1962, à investir massivement les bureaux de vote pour exercer leur droit à l’autodétermination, et affirmeront, ce faisant, que le moment est, aujourd’hui aussi, un moment décisif.

Je suis convaincu que, grâce à leur maturité et à leur clairvoyance, les électrices et les électeurs sauront discerner les vraies des fausses promesses, le vrai du faux dévouement, l’engagement concrètement prouvé au service de la patrie de la gesticulation de façade tendant à leurrer le peuple qui, en définitive, choisira souverainement le président et le programme qui lui conviennent.

Rassemblons-nous, mobilisons-nous pour changer, toujours en mieux, notre présent et construire notre avenir et celui de nos générations futures.

Ensemble, décidons du pays que nous voulons, le pays où il fera bon vivre. Ensemble, bâtissons le pays rêvé par les glorieux martyrs de la Révolution de Novembre. Ensemble, bâtissons l’Algérie nouvelle.

En ce moment où nous célébrons la Fête de la victoire, je ne conclurai pas mon propos sans saluer la mémoire de nos valeureux martyrs ainsi que celle de tous ceux qui ont, depuis le Jour de la victoire, sacrifié leurs vies pour la Patrie. Je prie Dieu Le Miséricordieux de leur accorder à tous la meilleure récompense.

Gloire à nos valeureux martyrs !

Vive l’Algérie !"


Partager cet article :
79 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°217948 :
ANTAK ..ANTAK ..ATKALAM ... le peuple n’a pas besoin de lettres ecrites par des conseillers et lues par d’autres. C’est de la foutaise, il a toujours meprisé le peuple.... si maintenant tu es incapable de prononcer un mot et se tenir debout....dans 2-3 ans ...comment feras tu ? Et tu veux qu’on vote pour un président fantome muet. Ca n’arrive qu’avec la mafia algerienne
Fakou ! :
Il aurait du s’adresser aux Algériens avec sa propre voix et non pas par écrit. Je doute fort que ce n’est pas lui qui a écrit tout ça Bouteflika est le premier président au monde qui mène sa campagne par procuration. Pauvre pays !
Commentaire n°217951 :
UN NON EVENEMENT. C’EST VRAIMENT BLED MICKEY. LE MONSIEUR PERSONNE NE LE VOIT ET IL DEMANDE QU’ON VOTE POUR LUI .... C’EST DU DELIRE. VOILA CE QU’UNE BANDE DE VOLEURS EST CAPABLE DE FAIRE POUR GARDER LEURS PRIVILEGES ET LES RENFORCER PENDANT ENCORE 4 ANS : FAIRE ELIRE UNE MOMIE.
Commentaire n°217952 :
C’est une insulte a l’intelligence du peuple. Il y a que les mechmacha, les corrompus et voleurs qui croient les delires de ce vieillard au soir de sa vie.
dddd :
abdelaziz t’es meilleurs que dieu te garde quelle lettre magnifique , demander aux autres candidats vous allez rire, un professeur qui a parler aux elèves, ceux qui sont contre qu’ils quittent le pays , ras le bol des traitres,les analphabetes, VOTEZ ABDELAZIZ BOUTEFLIKA.
SOS :
Lettre écrite par son frère Said , la chose que je ne comprend pas comment ce peuple continue a soutenir cette Mafia ?
Lelien :
Boutef est malade, comment il peut reflechir et ecrire des lettres. arreter de nous prendre pour des idiots. D’ailleurs, qui t a dis que c est lui. Alors arreter de rapporter des choses de cette personne. il ne represente rien pour le peuple algerien depuis longtemps, il n existe plus.
le roi de la republique :
Vous êtes nombreux à vouloir que je continue à conduire l’oeuvre de redressement national qui a permis d’importantes avancées depuis que j’ai pris en charge les destinées de notre pays, en 1999 !!!! on est nombreux a être sure que vous délirer grave votre altesse le roi de la république !! on est nombreux a vous demander d’avoir ce courage de vous retirer en toute dignité !! on est nombreux a vous dire que vous devez rendre compte un jour de ce que vous avez fait de l’Algérie !! on est nombreux à vous dire que vous devez rendre compte de ce que vous avez fait de l’École algérienne !! on est nombreux à vous dire que vous devez rendre compte de ce que vous avez fait de la jeunesse algérienne !! on est nombreux à vous dire que vous devez rendre compte de ce que vous avez fait de la société algérienne !! on est nombreux à...on est nombreux à ...!!!!!!!!! et s’il vous plait ne parlait pas de nos valeureux chouhadas, vous ne les honores nullement votre altesse le roi de la république !! même si vous faites un (...)
Commentaire n°217960 :
@ dddd Tu es le masaoul kasmate oued Selague. Crois tu vraiment que c’est lui qui l’a ecris. Il est incapable d’aller aux toilettes seul.
aalabalna :
a mr FAKOU je crois que le monsieur ne peut même pas pensé il na pas besoin de parler au écrire il a plusieurs bouches ouverts pour parler il a la gueule de sellal pour insulté les algérien il a la bouche de amarra ben-younesse pour raconter n’importe quoi il a la le visage de amar saadani pour faire peur a nos enfants il a la vitrine de amar ghoul pour voler les argents des projets est et ouest Président mort ou vivant
Zohir :
Merde ! Il est claire que celui qui a écris ce texte (Saiid ou qq’un d’autre de la mafia) joue sur les émotions du peuple. On prend celui-ci pour un débile ! Les gens ne sont pas naïfs, mais c’est le silence qui précède la tempête.
bouzid :
DDD Vous pensez vraiment que cette lettre a été écrite, ou méme dictée par boutef ? c’est Impossible, tout le monde l’a vu parlé très difficilement pendant 15 sec au conseil constitutionnel, on avait du mal à comprendre ce kil racontait.
AKLIVEN :
Monsieur le violeur de la constitution Monsieur le violeur, Rarement nous avons vu dans ce pays un homme aussi imbu de sa personne et sans aucune once de sincérité. Vous avez violé la constitution en 99, lorsque vous vous êtes présenté sans remplir les conditions constitutionnelles partis lesquelles vous devez être mariée ( bien sur vos avocat nous répondrons que vous êtes marié à l algerie ) en 2008 , vous avez une 2 eme fois agresse cette même constitution avec la complicité de 350 député dont vous avez acheter le silence à coût de 300.000 dz par mois pour chacun de vos complices. Monsieur , Encore une fois vous vous êtes rendu coupable de viol contre la même constitution en 2013 , on forçant le passage pour rester encore une énième fois au pouvoir sans remplir le minimum de condition physique . Monsieur, Encore une fois , aujourd’hui vous vous êtes rendu coupable en prenant ce peuple et nous avec pour des débiles qui vont croire vos sautises. Monsieur , Nous le jurie populaire , et avec nous l (...)
Abraham :
On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. Abraham Lincoln
naaguib :
je dirai une chose on peut pas mentir au peuple èternellement je suis certain que la quasi totalitè d algeriens sont contre un 4e mandats point barre et cette lettre elle a ètè rèdigè par cette mafia qui l entoure boutef n arrive meme pas a faire ses besoins seul vous prenez ce peuple pour des mineurs ou analphabète en plus cette lettre dit que le president va modifier la constitution ça veut dire dèja il a ètè èlu puisque c est lui qui faire la revision de la constitution je te souhaite d ici ce temps tu seras plus de cette terre inchallah
un citoyen :
Le feuilleton continue...plus le mensange est gros, plus il passe.
lamri .lehavre :
Wallah ghir bled miki. Jai pas compris se peuple ils est cons ou bien il fait ca ex pr . réveiller vous bordel de merde je te jure chaab jahel mahouch wai est mon que de la cultuvation. Tous c qui passe c scandaleux.
le trône donne des vertiges :
C’est honteux à vous y a boutef de manipuler le peuple de la sorte Vous êtes un homme malade. Quittez le pouvoir avec le petit honneur Vous voulez mourir , dans le pouvoir, rappelez vous ce que vous avez prononcé dans l’oraison funèbre lors de la mort de Boumediene vous nous avez appris comment meurt les grands Si vous voulez mourir, à peine grand , quittez le pouvoir , maintenant. N’écoutez pas la mafia qui vous entoure. Tout de même est ce que les Algerienns sont malades , pour voter sur un homme malade. Le PEUPLE SAIN NE VOTERA JAMAIS POUR UN PRÉSIDENT MALADE Mr ZEROUAL , votre silence était d’or. Vos dernières paroles étaient du diamond
vous avez le petrole nous avons les idées :
C’est inédit qu’une personne malade se présente à. Une élection Vous avez humilié le peuple algérien Un coup je prends mes clics et mes clacs et je rentre chez moi Tu humilies tes médecins pour aller te faire soigner à l’étranger Le monde est stupéfait médusé de ta candidature Tu veux le pouvoir mort ou vivant
nazim marseille ras el oued :
belgoufi president grave grave grave pauvre djzairouna allaha yarham chouhada
merouche charaf eddine :
sa fait 15 ans que mr le générale président abdélaziz boutéflica et a la téte de l’état. et ne c’est pas adrésser au peuple algérien depuit au moin un ans par le biais de la télévision publique .et la c’est une lettre envoyer au journaliste comment va til faire pendant les éléctions présidentiel du mois d’avril pour faire compagne .
fakou :
Ce grand peuple ne mérite pas ça
Ain Oulmene :
Aujourd’hui, Le peuple algérien est composé de quatres catégories : 1-1/3 de la population sont naïfs ; 2-1/3 de la population sont des voyous et de la mafia ; 3-1/6 de la population sont des opposants malhonnêtes ; 4-1/6 de la population sont des intellectuelles. Malheureusement pour nous, le changement sera pour 2019.
ffff :
@ddddd Tu traites les gens d’analphabètes,si tu relis ton blabla il y a au moins 20 fautes YA SI DADA.Sans rancune .
Woman :
Monsieur le Président S’il vous plait, ne nous envoyez pas de lettre, venez nous parler, parler à ce peuple qui - d’après vous - vous aime tant ! Nous on s’en fout des Sellel , Ouyahia, Belkhadem , Ben Younes, Saadani et consorts, ce sont à des degrés divers des mangeurs insatiables , des petits cerveaux plus aptes à l’obéissance en forme de réflexe conditionné qu’à l’honnêteté intellectuelle ou même à l’honnêteté tout court ! Venez en hommedebout nous convaincre avec votre verve habituelle, avec vos grands gestes pleins d’éloquence, avec vos regards si vifs où on peut lire en toute clarté votre détermination et votre intelligence sur le qui-vive Si vous le faites, promis juré, non seulement je voterais pour vous mais je vous ferais une campagne gratuite autour de moi PS : une pensée me vient quand même : quand on a son pays au coeur, quand on aime son peuple, on leur veut le meilleur et donc on est prêt à se sacrifier pour lui, non pas sacrifier son sang mais sacrifier son ego, ses désirs (...)
Commentaire n°217986 :
Commandement à distance par télécommande et Said interposé
mous19 :
avant tous un président c’est un homme courageux ...mais mois je ne vois pas votre courage sa majester le rois ou bien le faites que vous vous étés née au Maroc que vous étés touché par le syndrome royal . moi je m’adresse au décideurs de l’Algérie vous n’avez pas hontes de vous ? a nous ramener un président qui ne peut pas prononcer une phrase..moi je ne comprend pas ses gens ils pouvait nous présenter n’importe quel personne qu’il soit en bonne santé ...bahdletouna rabi bahdalkoum rabi ya intakame minkoume
Gatsby le magnifique :
Je crois que l’on est dans un vrai film d’épouvante, malheureusement c’est la réalité qui se joue. Un président impotent malade qui après 3 mandats OSE redemander un autre et encore à notre demande n’ a t il pas dit à l’université de Sétif que TABJENANA alors qu’il pouvait à l’époque marcher et parler, et maintennat qu’il ne peut plus rien faire le voilà qu’il veut son 4èm mandat. Ah le pouvoir chez les arabes c’est jusqu à la mort. Il a violé la constitution, il est d’un ego considérable il faudrait qu’il consulte des psy. Il a sauvé le pays vous l’entendez il ’set toujours mis à sa disposition, ce n’est pas lui qui a refusé de venir en 1993 quand le pays était au bord du gouffre. L’histoire est là et personne ne peut l’effacer. Partez pendant qu’il est encore temps, vous aurez eu au moins le prétexte de la maladie pour sortir par la grande port mais celle ci va se refermer inéluctablement.. Ne rentrons pas dans le débat du bilan pendant vos 15 ans l’Algerie a gagné près de 800 milliards de dollars il ne reste que (...)
Chaoui de 1954 :
SVP, SVP, peut etre que je ne sais pas, y’a t-il un moudjahed, un seul, qui nous dira qu’il a fait une embuscade, même en 62, en présence de Abdekader El Mali ?, Eclairez-nous SVP. Ghoul nous dit que c’est grâce à lui que la France est sortie !!. Schwwaarrzzennegger en serait incapable.
Commentaire n°217991 :
Une lettre exceptionnelle qui reste à jamais gravée dans la mémoire des Algeriens. Mabrok la quatrieme mondat. Je votes sur vous. Barakat la jalozie et lrayarine répande
amel :
une bande de corrompus et de vautours qui tremblent à l’idée de devoir quitter leur confort et leur privilège qu’ils ont acquis par la magouille et la voracité pour les biens de ce monde bas. vous allez tous dégagé , le peuple volé, amoindri, laminé veut prendre son destin en main, fini la langue de bois. out, dégager, bande de voleurs !
Commentaire n°217994 :
Toujours les memes vivement le decoupage administratif on verra les sites Beni ourtilane info Ain roua info bougaa info guenzet info .quant à DDDD je suis avec toi et on votera Si Abdelaziz Bouteflika et il sera president quitte Tarabgou hadha bilad.en plisieurs morceaux surtout quand j’ai vu Said Saadi au coté de Belhadj c’est des hypocrites Allah yarham C houhadas wa Ibn Khaldoun.
setifis19 :
je ne lis pas cette lettre pour deux raisons : 1) elle écrite soit par une personne en état confusionnel avancé, ou un stade avancé de déchéance physique et mentale, le souffrance du dernier des jeunes algérien m’oblige pour ma part à lui donner plus de valeur et de respect 2) soit elle est ecrite par ses communicants, on voit pas bien que leur suppositoire de NIFLURIL n’a plus d’effet, on ne s’y attend rien de mots. en revanche, il faut la garder pour son tombeau peut etre qu’il arrivera à convaincre les etres de l’au delà, avec quelques retouches de notre ministre de la culture : Khalida MESSAOUDI actuellement Mme TOUMI, l’escros et la parfaite image de la main de l’armée dans toute sa splendeur, depuis les evenements des année 90 jusqu’a ce jour, elle incarne le modèle de l’escrorie militaire de prise de pouvoir. l’institutrice,la harcelée des barbus qui passe lors de son passage à PARIS ( 100% envoyée par les militaires, elle a eu droit à des salles parisiennes pour précher la paroles des ses (...)
un simple d’ésprie :
Moi je ne dirais pas dégage !!! Non...! aller vous reposer à la pêche , après vous ces le déluge..!Merci 1 million de fois la tache était rude et difficile, Voila le train de l’Algérie est en route,Vous l’avez lancer, Mais avec ce 4° Mandat Vous aller à l’encontre de Votre propre doctrine .l’Algérie Vous Aime est reconnaissante. Aller désister Vous,à l’impossible nul nés tenu ,car quoi qu’ils arrive sur le résultat du 17 Avril .ils restera un point ? Vous pensez aux Médias étranger ils vont nous bassiner .H 24 sur notre démocratie. Pour Tout Cela je dirais simplement vive la retraite ce jour ou débute une nouvelle vie,Nous Vous souhaitons une longue et heureuse retraite.
SAMIR-MILAN :
bessah warahoum swardi ta3 el bitrol ?,194 milliards de dollars/40 millions haki nahtajo dorok.
Bouteflika :
salam mes compatriotes je vois que tous les commentateur c des gens que reseau sociaux les guident dans la pensée, et le comble il sont paradoxaux, il demande c ki a ecrit cette lettre, alors savent meme pas avec ki parle dans les reseaux sociaux arretez les imbeciles heureux d’etre ingrats, moi ces gens je ne les vois que du MAK que a été prouvé dans la chronologie des manif contre 4 eme mandat, dans leur fief, canada et paris alors les imbeciles heureux au lieu de critiquer la personne et faire la propagande et chercer la merde, vous avez votre voix et vous etes responsable que de votre voix, alors vos gueule et aller lecher les bottes de vos maitre occidentaux, les sous hommes vive l’Algérie
Commentaire n°218002 :
En cas de renouvellement de votre mandat ,je vous demande Monsieur le président de concrétiser le reliquat de programme que vous envisagé pour sétif à savoir :Un grand hôpital , un stade digne de sétif , le tram , un aéroport digne de l’importance de sétif ;un programme d’habitat susceptible de répondre aux nombreux demandeurs etc...Mais surtout préserver la paix et la réconciliation entre tous les Algériens .Bonne compagne .
AIN AZEL :
Une insulte pour le peuple Algérien
Commentaire n°218006 :
HASBOUNA ALLAH WA NE’MAL WAKIL
Commentaire n°218009 :
Comment il va faire pour prêter serment..... par lettre aussi ? Le cauchemar continue et les corrompus et voleurs continuent de dilapider les richesses. Quelle malédiction a frappe ce pays ???
Djafari :
Traité de pilotage automatique à l’usage des autocrates enracinés. Bouteflika voudrait gouverner l’Algérie avec un pilote automatique. Cependant, les limites des prestations humaines sont atteintes lorsque la fatigue ou la manque d’expérience se font sentir sur la conduite : Lorsque les yeux ne demandent qu’à se fermer, il devient dangereux de naviguer. Monsieur le Président Monarque, êtes vous encore capable de comprendre cela ?
algerien :
Les indisponsables y’en a plein les cimetieres Monsieur le monarque l’algerie a paye un lourd tribu pour etre independante . Et voila une poignee de personne sans foi ni loi veut faire de l’algerie une monarchie a savoir les bouteflika et son entourage dont la plupars ne sont meme de vrais algeriens Bouteflika ne a oujda maroc Bensalah ne au moroc Saidani ne en tunisie ..........pour ne cite que ceux la Le peuple algerien en a marre de vos gueules La jeunesse algerienne brisee sans aucun avenir LA CREME de L’ALGERIE SE TROUVE A L’ETANGER A CAUSE DE CE POUVOIR DE MAFIA Mais cette fois ci ca ne se passera pas comme ca Vive l’algerie et gloire aux martyres
ffff :
@ ain oulmene revoit tes maths fraction
alilou 75 :
J’ai lu ce texte en 10 secondes. Je vous réponds à vous mes compatriotes et non à cette plaisanterie de mauvais gout. Arrêtez de vous adresser à Mr Bouteflika qui n’est plus, adressez vous à ses commanditaires ou mieux, abstenez vous de répondre à n’importe qui.
algerien :
Les indisponsables y’en a plein les cimetieres Monsieur le monarque l’algerie a paye un lourd tribu pour etre independante . Et voila une poignee de personne sans foi ni loi veut faire de l’algerie une monarchie a savoir les bouteflika et son entourage dont la plupars ne sont meme de vrais algeriens Bouteflika ne a oujda maroc Bensalah ne au moroc Saidani ne en tunisie ..........pour ne cite que ceux la Le peuple algerien en a marre de vos gueules La jeunesse algerienne brisee sans aucun avenir LA CREME de L’ALGERIE SE TROUVE A L’ETANGER A CAUSE DE CE POUVOIR DE MAFIA Mais cette fois ci ca ne se passera pas comme ca Vive l’algerie et gloire aux martyres
ffff :
@ AIN AZEL UNE GIFLE pour le peuple algerien.
عاشق للقانون :
نحن سكان حي لعرارسه خلف نزل زيدان .سيدي الرئيس نريد منك فقد إنقاذ حياتنا من الجحيم فتصرّفات صاحب نزل زيدان سيدي الرئيس ،و ضجيج ما يسمى بعيادة منصف تسئ للجزائر و لمؤسساتها من المفروض أن تقوم السلطات بتوجيه دعوة لهما.كما يتعين على الأحزاب السياسية و وسائل الإعلام أن تسمع صوتها للتصدّي لكل الخروقات التي يتعرض لها السكان يوميا من أشخاص وضعوا أنفسهم فوق القوانين. سيدي الرئيس.إن سكان حي لعرارسة و بالضبط وراء نزل زيدان بعثنا بعدة شكاوى إلى السلطات المحلية نعلم فيها ما أحدثه صاحب النزل بنا من ضجيج و صخب،و تعطيل حركة المرور و دوي البارود و رمي المزابل،و تسرب للمياه في الطريق و ما تفرزه من روائح،و حشرات ناهيك عن الزحمة و الصراخ عند منتصف الليل لكن رسائلنا لم تجد من يقرأها أو يسمعها و كأننا غير جزائريين فاستعبدنا صاحب النفوذ صاحب النزل،وصاحب العيادة فأصبحت حياتنا جحيما لا يطاق لا يطاق لا يطاق
larbi :
Apparemment à Sétif tout le monde est contre le système en place. Mais on ne voit personne dans la rue pour le crier haut et fort. Les sétifiens ne sont plus ce qu’ils étaient autrefois.
Commentaire n°218018 :
Croyez- vous sincerement qu’avec ce petit et miniscule graoupe de brakat, le mairiage de belhadj/said saadi, une personne qui écrit sur Sétif info sous differents noms mais il se trahi par le fait d’écrire toujours dans la même idée, peuvent influer sur le vote ? Croyez-vous que facebook egyptise ou lybilise ou iraquise ou syrisige ou cote-d’ivoirise ou guinessige l’Algerie ? Soyons plus adulte que ça.
Commentaire n°218020 :
Un pays geree par des groupe de mafioso, et des clans, et des sectes secretes...N’est pas un pays qui pourrait aller loin... Le peuple, le premier concerne paar tout ca, est loin, tres loin d’etre a l’image du moment... J’ai mal au coeur..J’ai peur pour mon pays...

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus