Accueil > Evénements >

Touati insiste à Sétif sur les valeurs de la famille et la cohésion sociale

dimanche 30 mars 2014, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Le président du Front national algérien (FNA) Moussa Touati, candidat à la présidentielle du 17 avril, a estimé, dimanche à Sétif, qu’il faut préserver les valeurs de la famille et la cohésion sociale,-socle de toute société pérenne".

"La famille est la base de la cohésion sociale dans toute société, d’où la nécessité de la préserver et de veiller à son harmonie", a affirmé M. Touati lors d’un meeting populaire animé à la Maison de la culture de Sétif, au 8e jour de la campagne électorale.

Le président du FNA a émis des réserves sur le projet de loi prévoyant une indemnité pour la femme divorcée, qui sera calculée en fonction du nombre d’enfants à charge, estimant qu’il serait-plus judicieux d’octroyer cette prime ou indemnité à la femme au foyer et consolider ainsi la cellule familiale".

Le président du FNA n’a pas exclu l’éventualité de voir des couples opter pour un-divorce à blanc" afin que la femme-virtuellement divorcée" bénéficie d’une indemnité, faisant observer que les mesures prises en faveur de la femme divorcée-tendent à encourager le divorce et à disloquer la famille algérienne".

"Dans notre société, basée sur les principes de la religion musulmane, la famille est sacrée et nous avons le devoir et l’obligation de la préserver et d’éviter toutes mesures risquant de toucher à son harmonie", a-t-il encore commenté, estimant qu’il serait plus judicieux d’améliorer le pouvoir d’achat des Algériens-au lieu d’encourager le divorce".

M. Touati a précisé par ailleurs qu’il n’est pas-un marchand de rêves, et ne s’engage pas sur des promesses qu’il ne pourrait jamais tenir", soulignant que son programme électoral est porteur de-perspectives prometteuses pour la réhabilitation de l’Etat de droit, la lutte contre le chômage, la reconsidération et la promotion de l’homme en tant que moteur principal du développement".

Dans le même sens, M. Touati a rappelé que son parti aspire à mettre en place une charte nationale, qui constituerait une référence pour toute politique institutionnelle et de développement en Algérie.

Le président du FNA a en outre effectué une activité de proximité à Bordj Bou Arreridj, où il a marqué une halte pour écouter les citoyens qui lui ont fait part de leurs doléances.

Malgré une pluie fine, le candidat du FNA a pris tout son temps pour écouter les Bordjiens, qui se sont plaints notamment de ’’la corruption, l’informel’’, et d’autres phénomènes sociaux. Il a expliqué ainsi que son parti défend, dans son programme électoral, les citoyens démunis, et a toujours appelé à un ’’Etat social démocrate’’ où la justice sociale sera garantie pour tous les citoyens.


Partager cet article :
11 commentaire(s) publié(s)
naguib :
encore un autre clown a setif il faut boycotter tout il faut pas ècouter ces imbeciles ils cherchent que leurs interets et cet homme n a aucun niveau intellectuel ou d experience pour prètendre acceder a la magistrature supreme c est un arriviste assoiffè de pouvoir et un alliè de povoir pauvre con
Commentaire n°218633 :
Il me fait rire ce coco la. Il sait qu’il est un lievre pour donner du credit a cette election. Et chaque fois il joue son role convenablement poussant le ridicule apres les resultats de venir pleurnicher sur la fraude. Pauvre khobziste, faux opposant.
Commentaire n°218642 :
Heureusement qu’il ya le jeune Belaid il est en formation tous les autres c’est de la mafia à leur tete Ali Benflis secondé par Aicha radjal qui s’attaque au code de la famille elle croit que tous les hommes sont comme son mari si elle est mariée bien sur elle ne respecte personne voyouwa Bach3a Dab maya....3aliha trouh lerouss tedhroub elvodka.h’ana mouslimin bina benssana
Commentaire n°218643 :
Y’fassar wache galou essayadou meskine
Djafari :
Un discours aride et creux qui ne présage aucun progrès ni aucun changement. Il met d’ores et déjà en avant son impuissance à régler tous les problèmes de la société algérienne. Aucun mot sur les problèmes de santé notamment... Il n’y a rien à attendre d’un candidat aussi médiocre. Il est pire qu’un Bouteflika ou un benflis.
Ahmed :
Ce Touati etait un indicateur des terribles services de securite de Boumediene, il frequentait un cafe connu au boulevard colonel Amirouche pour denoncer les intellectuels de l’epoque opposants au pouvoir. Il a meme fait renvoyer aux geoles quelques uns d’entre eux (voir l’ancien journaliste Benaicha pour confirmation), on l’appelait ’’El ain ezzarga’’ Vous voyez bien mes chers qui pretend au poste de chef supreme de la nation, rien que de la saloprie.
coucou :
Tous fi mazbelette ettarikhe, le seul homme honnête lefhale c’esssssssst Ali belhadje.
ANTI RAMBO 4 :
C’est grâce au DRS que ce clown se présente comme faire valoir pour le couronnement de fakhamatohou
kamy :
Dites-moi SVP, il parait que M. Touati était Gendarme, est-il vrai ? Merci de m’éclairer.
Commentaire n°218747 :
1953 Naissance à Beni Slimane, dans la région de Médéa 1969-1972 Études secondaires à Benghazi, puis à Damas 1972 S’engage pour cinq ans dans l’armée 1977 Intègre la Douane 1980 Fonctionnaire de police 1988 Crée l’Onec, d’où il est débarqué une année plus tard par le FLN 1992 Président de la Cnec 1999 Fonde le FNA 2004 Recalé par le Conseil constitutionnel à la présidentielle 18 novembre 2008 Annonce sa candidature à la présidentielle de 2009 Candidat encore en 2014 SOURCE/JEUNE AFRIQUE http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA_2500_p057-059.xml4/
laim :
@coucou D’abord je tiens a saluer pour l’étendue de tes connaissances en matière politiques, et pour la pertinence de tes propos. Seulement ???? Ali belhadj est 1 SNP , sans nom patriotique né en Tunisie mais d’origine soudanaise ou mauritanienne . Il n’est pas algérien. Premier point. Ali belhadj est tellement honnête qui a appelé les jeunes algériens a prendre les armes, à monter au maquis, ou a poser poser des bombes, à défier le caractère républicain des institutions et de l’état algérien. ali belhadj et les membres fondateurs du FIS ont crée la branche armé du FIS a savoir le GIA qui a égorgé des villages entiers. Aucun membre du FIS du GIA de l’AIS n’a présenté la moindre excuse pour les atrocités perpétrées sur le peule algérien de souche. Ali belhadj dont l’honnête fils a savoir le terroriste Abdelkahar a été tué dans le maquis. la famille belhadj est une famille propre dont le mains et la cervelles sont souillées des 200 000 algériens autochtones égorgés à la chaine. (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus