Accueil > Evénements >

Ghaza : nouveaux raids israéliens, échec des pourparlers pour un prolongement de la trêve

samedi 9 août 2014, écrit par : APS

L’armée de l’air israélienne a frappé plusieurs cibles à Ghaza vendredi tuant un enfant palestinien et blessant plusieurs personnes après l’expiration du cessez-le-feu de 72 heures qui n’a pas été prolongé en raison de l’échec des pourparlers au Caire.

Une demi-heure seulement après l’expiration à 5H00 GMT, du cessez-le-feu, à Beit Hanoun par exemple,-des colonnes de Gazaouis en voitures, en charrettes ou à pied, les bras encombrés de sacs de nourriture ou de linge, reprenaient le chemin des refuges par peur des frappes", selon un correspondant de l’AFP.

"Bien sûr que nous avons tous peur", disait Abdullah Abdullah, dans une école d’Al-Tuffah, près de la ville de Ghaza, où des centaines de Gazaouis ont trouvé refuge.

Ces craintes se sont confirmées vendredi avec la mort d’un enfant de dix ans tué par un raid aérien israélien qui a aussi fait six blessés dans ou près d’une mosquée dans le nord de la ville de Ghaza, ont indiqué les services d’urgence palestiniens.

En outre, les rassemblements de plus de 500 civils dans les villes à moins de 40 kilomètres de la bande de Ghaza sont à nouveau interdits, les activités sont interdites dans les jardins d’enfants dépourvus d’abris contre les bombes, selon la même source.

L’armée israélienne, retirée du territoire mardi à l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, a fait savoir que ses opérations se limitaient pour l’instant à des frappes.

Pourparlers dans l’impasse

Au cours de la trêve, les représentants israéliens et palestiniens ont entamé une négociation pour un accord de cessez-le-feu permanent sous l’égide de médiateurs égyptiens. Toutefois, les pourparlers semblaient être dans l’impasse lorsque les combats ont repris vendredi matin.

Des sources égyptiennes ont indiqué au journal israélien-Ha’aretz" que des divergences importantes existaient entre les positions israélienne et palestinienne. Le Hamas demande de mettre un terme au blocus israélien, de construire un port et un aéroport dans la bande de Ghaza et de libérer 56 membres du Hamas d’El Khalil arrêtés par l’armée israélienne lors d’une incursion en Cisjordanie en juin après la disparition de trois adolescents israéliens près d’El Khalil.

Israël s’est dit disposé à laisser l’Autorité palestinienne ou d’autres acteurs internationaux surveiller les entrées dans la bande de Gaza et à alléger le blocus, mais rejette les revendications du Hamas concernant la construction d’un port et d’un aéroport et insiste pour que le Hamas soit désarmé et que la bande de Gaza soit démilitarisée, une demande que le Hamas rejette.

Le Hamas et le Jihad Islamique avaient annoncé au Caire qu’ils ne prolongeraient pas la trêve.-Nous refusons de prolonger le cessez-le-feu, c’est une décision finale, Israël n’a rien proposé", avait déclaré à l’AFP un membre du Hamas au sein de la délégation de négociateurs palestiniens.

En premier lieu, Israël n’a pas accepté de lever le blocus qu’il impose depuis 2006 au territoire et qui asphyxie son économie, avait-il expliqué.

La levée de ce blocus, enjeu essentiel des discussions, est une exigence primordiale des Palestiniens.

Selon un responsable palestinien, le Hamas et le Jihad islamique avaient accepté de prolonger le cessez-le-feu jusqu’à ce que les termes d’un projet d’accord sur le blocus avaient été changés.

Les factions palestiniennes insistent sur leurs conditions pour un prolongement de la trêve

Les différentes factions palestiniennes ne veulent pas d’un prolongement de la trêve avec Israël, arrivée à échéance vendredi à 5H00 GMT, sans l’acceptation de leurs conditions, a annoncé un porte-parole du Hamas à Ghaza.

Après trois jours de cessez-le-feu, les mouvements palestiniens refusent de prolonger la trêve, arrivée à échéance vendredi à 5H00 GMT, mais les négociations se poursuivent", a affirmé Fawzi Barhoum, porte-parole du Hamas.

Ce refus s’explique par le fait qu’Israël n’ait pas donné son accord de principe à plusieurs exigences exprimées par la partie Palestinienne, notamment, une levée du blocus auquel est soumise la bande de Ghaza, la libération d’un certain nombre de prisonniers et l’ouverture d’un port, a-t-il ajouté.

Palestiniens et Israéliens avaient entamé, au Caire, des discussions indirectes, sous la médiation de l’Egypte et les bons offices de Washington et de l’ONU, en vue de parvenir à un accord sur le prolongement de la trêve de trois jours, décrétée après l’agression militaire israélienne contre Ghaza, qui a fait, en près d’un mois, plus de 1.800 martyrs, en majorité des femmes et enfants.


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
merouche charaf eddine :
pourqoi la ligue arabe et des association en europe et les ong n’envoie pas des médecins et des tantes médicaliser et autres produit de nésésiter en passant par l’égypte ou la jordanie ou le liban que les paléstiniens en besoin et évacuer la ville de gaza pour éviter le banbardement et le massacre de sivile.
Stratégie linguistique :
Stratégie linguistique « Nous n’avons rien contre le peuple de Gaza » « pourquoi ? » « ce sont les terroristes que nous combattons » « mais alors... » « alors quoi ? » « vous ne devez rien avoir contre le peuple de la Cisjordanie non plus » « comment le sais-tu ? » « on y trouve les mêmes terroristes car c’est le même peuple qu’à Gaza » « ... !? » « mais alors… » « alors quoi ? » « vous ne devez rien avoir contre les peuples arabes des l’union arabes non plus » « comment le sais-tu ? » « on y trouve les même terroristes car c’est le même peuple qu’à Gaza, qu’en Cisjordanie, bref en Palestine » « mais alors… » « alors quoi ? » Comment le sais-tu ? » On doit continuer le travail entamé à Gaza, l’Egypte et la Jordanie ne sont pas une priorité immédiate » « Mais alors… » « alors quoi ? » « chacun son tour, le programme est arrêté, la mise en exécution est éminente » « mais quoi… » « alors quoi ? » « je continue à louer, pourvu que les arabes restent désunis » « mais alors… » « alors quoi ? » « tu est surpris, ne t’inquiète pas, nous (...)
Djafari :
La solution à la problématique des palestiniens est entre les mains de la partie sioniste, qui, en maintenant le statu quo, NE VEUT PAS ENTENDRE PARLER DE PAIX. Le Hamas et le djihad n’ont pas d’autre choix que l’option de la lutte armée et c’est Israël qui les pousse à cette extrémité par son refus de tout règlement politique de la situation en Palestine occupée. La « communauté internationale » qui en fait, n’est que la communauté des états occidentaux est devenue synonyme de « communauté criminelle » où les chefs d’états occidentaux se sont fourvoyés dans un terrorisme intellectuel collectif et génocidaire. Si le qualificatif « Communauté internationale » était étendu à toute l’humanité, les palestiniens bénéficieraient d’une large majorité par rapport à l’oppresseur… Les occidentaux ont les moyens de faire pression sur Israël et imposer une paix juste et durable, mais préfèrent finalement se rallier à la fourberie israélienne, bafouant sans gêne le droit international qu’ils prétendent défendre ainsi que les (...)
Commentaire n°224580 :
salam alikoum, Si le général lamari mohamed était encore vivant , je suppose qu’il aurait anéanti les sionistes comme il l’a si bien fait pour nos islamistes des années 90 , mais Nezzar est toujours là ! A moins que...
jeha :
NO COMMENT. http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2014/08/gal_8687.jpg
liste noire israelienne :
Penélope Cruz et Javier Bardem auraient mieux fait de ne pas prendre position dans le conflit israélo-palestinien. En condamnant les actions militaires en Israël, le couple marié se serait attiré les foudres d’Hollywood et ferait aujourd’hui partie de la liste noire du cinéma américain. Une punition qui pourrait leur coûter leur carrière américaine… Cela prouve que ce sont les sionistes qui gouvernent le monde Depuis toujours il y a manipulation de leur part Hollywood est un des bastions du lobby juif international donc ce n’est pas étonnant Bravo à eux, lorsqu’on sait le nombre de juifs sionistes dans le cinéma, çà c’est du vrai courage. On voit bien qui dirige maintenant...Pitoyable que même les gens qui ont de la notoriété pour défendre une cause juste doivent fermer leur gueule. La dictature de la pensée. C’est honteux. Fermez vos yeux quand je tue sinon vous perdez votre emploi. On comprend mieux ce qu’a du subir Dieudonné et on mesure son courage La liberté d expressions est très limitée aux USA (...)
Une ancienne de Sétif. :
Tu es drôle toi aussi :Mohamed Lamari faisait lui même le jeu de l’international sionisme et tous les arabes qui sont au pouvoir.C’est déjà bien que certains aient compris qui sont les maîtres du monde aujourd’hui et pourquoi personne ne peut rien faire contre eux !!!!(Si vous n’avez pas encore compris documentez-vous,choisissez les meilleurs cites et articles politiques et relatifs au nouvel ordre mondial,la situation économique.....)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus