Accueil > Evénements >

Mouvements de contestation des étudiants de Sétif

lundi 1er décembre 2014, écrit par : Boutebna N.

Les étudiants des universités Sétif 1 et Sétif 2 ont entamé ce dimanche des mouvements de contestation pour dénoncer les récentes décisions ministérielles relatives au système LMD.

La situation commence même à s’enliser. Ainsi, après quatre semaines de grève à la faculté d’architecture et des sciences de la terre de l’université Sétif 1, des centaines d’étudiants ont bloqué ce lundi l’accès aux amphis de plusieurs facultés estimant que les dernières déclarations d’apaisement du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique n’apportent aucune garantie quant au règlement de leur situation.

Ces étudiants contestataires dénoncent la situation ubuesque qui est la leur, à savoir des diplômes LMD, licence et mastère, non reconnus de toutes parts et le droit d’accès au concours du doctorat LMD qui a été récemment réservé aux titulaires du diplôme de Magister.

Les grévistes contestent également la récente décision qui limite l’accès aux concours de recrutement des établissements de l’éducation nationale aux titulaires des diplômes des grandes écoles.


Partager cet article :
23 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°230839 :
Des quoi ? Etudiants ?Vous appelez ça des étudiants ! Quel grand mots pour des médiocres pour ne pas dire plus ! mais où voyez - vous des étudiants ?
el ho :
franchement est ce que il reste encore du temps pour y remedier cette situation du LMD tres mal prise en charge dans tous ces aspects lors du lancement du programme de reforme du systeme universitaire algerien. voila le resultat des etudiants qui ne savent plus quoi faire de leur cursus en matiere de perspectives d avenir. l alerte est signalee.
rétablissement des droits ou pourrissement :
il y lieu de rectifier le qualificatif contestataire dont fait référence l²article ces Etudiants ne sont pas des contestataires, mais des revendicateurs de droit bafouer par les différents ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique qui expérimentent des reformes achetées à coups de milliard d’euro pour que les conseillés , les vendeurs et les revendeurs de ces produits LMD apportent de l’argent frais à leur institution pour financer la recherche scientifique et se développer pendant que nos responsables détruisent le savoir , brisent la vie de nos jeunes et envoient leurs progénitures à l’étranger, pour étudier au frais de la princesse ’’Algerie’’, pour apprendre qui les abcd de la langue, qui ls science, qui la technologie, qui le management qui le marketing , qui la gestion , qui le management pour s’installer a l’étranger ou revenir au pays pour les exclus du système étranger et faire la pluie et le beau temps dans le pays parce qu’ils sont les fils d’intouchables du (...)
farah-diba :
mon dieu que de foulards...et de toutes les couleurs ... ce sont les étudiantes de Sétif ou de Téhéran ???
gr :
pourquoi les étudiants de sétif 1 et 2 ont attendu le départ du ministre pour contester ces décisions alors que deux jours auparavant, il était devant eux ( recu par Mr Boucenna : la photo de sétif info) et si j’ai un bon souvenir, tous (prof. et etudiants) parlaient de nouvelles perspectives, ( il y avait meme un enseignenT rérclamait le stationnement de sa voiture dans le parking non payant de l’uniVérsité ) ? Les étudiants de sétif imitent d’autres uniVersités ?
Citoyen pour toujours :
He ho mabrouk aalina, hadhi el bidya wa mazal mazal .....
samir-milan :
TA3LIM gratuit et tzido tcharto !
ancien mestrou :
houma mahoum taa kraya. ki garbou les controles les greves commencent.alors copiage,chita lemhaoula taa les profs pour les notes,c est tres courant .elhoukouma s en fiche eperdument de leurs avenirs.leurs enfants sont inscrits ailleurs et ils ne croient pas en l universite algerienne.voila en quelques mots la situation du iilm en algerie. ki sidi ki ......
setifien :
@farah diba ce n’est pas setif c’est blida hmara ^^
veritas :
On est entrain de déstabiliser la ministre de l’éducation, car elle ne colle pas ’’au standart de l’école algérienne et ces étudiants qui font grève même ceux de médecine ou de droit alors qu ils n’ont rien à voir avec le problème cela veut tout dire les syndicats étudiants sont complètement manipulés et roulent pour des officines. et les autre suivent comme des moutons. La ministre n a fait que dire une réalité les postes denseignants sont réservés en priorité aux personnes qui ont suivi des études aux écoles normales supérieures ENS car elles forment des enseignants. les étudiants qui désiraient devenir enseignants navaient quà suivre des études aux ENS. En faisant grève en fce moment là ils ne pourront plus rattraper les cours manqués ( c’est peut être en vérité ce qu ils veulent pour réduire le programme sur lequel ils vont être examiner) C’est malheureux mais c’est la mentalité algérienne toujours le moindre effort. et combattre tout (...)
hinda :
@ 1er décembre 2014 : Des quoi ? Etudiants ?Vous appelez ça des étudiants ! Quel grand mots pour des médiocres pour ne pas dire plus TU REPRÉSENTE LE MÉDIOCRE SYSTÉME ALGERIEN POURRIS ET NUL JUSQU’AUX OS. Ce sont bien les décideurs du vieux système politique Algérien qui ont imposé le socialisme, et surtout imposer l’arabisation dans les années 1990, d’une façon anarchique, et surtout bien calculé pour nuire, mais pas pour servir. Les étudiants ne prennent que ce qu’on leur donne, ensuite malgré tous, nos étudiants réussissent parfaitement ailleurs, sauf en Algérie, le pays des nuls au pouvoir.
selim sf :
Malheureusement vous traitez nos etudiants de mediocres.......la faute a qui ? l’etudiant ou ses conditions de vie ? de meme pour nos teachers .....un etudiant qui se fait orienter malgres lui, un etudiant qui pense a sa famille sans toit, un etudiant qui n’a pas les moyens de transport, un etudiant qui mange tres mal, un etudiant qui voit ses amis et meme ses proches mourir en traversant la mer pour juste le strict minimum de vie , un etudiant qui voit un cancre (fils d’un des pouvoirs de Oujda) se payer des etudes a l’etranger, un etudiant qui n’a meme pas acces au WIFI ,.,,,,,,,,,Pendant ce temps ces salopards de la famille Bouteflika et son harem de cancres se tapent la belle des belles,,,l’Algerien est tres doue pour les etudes ,,JUSTE RESPECTEZ LE, AIDEZ LE ET OFFREZ LUI LE MINIMUM......bande de (...)
Smail :
Il faut envoyer toutes ces foulardées à la maison pour rouler du couscours et laver le linge. Tu appelles ça étuidantes !
الباشا :
Pour le commentaire N* 1. Ce sont bien des étudiants quelque soit le niveau, ce n’est pas de leur fautes qu’ils soient faibles ou forts mais malheureusement c’est la faute du sytème et surtout ces 20 dernières années ou on voit un véritable massacre des études ou des diplômes sont attribués à tout le monde. Du primaire jusqu’à la terminale même en étant nul on passe aux classes supérieures sans aucune base. On est classé parmi les derniers dans l’éducation. Allez voir le classement des universités mondiales. Un gamin on lui donne le Bac avec une moyenne proche du zéro devient malgré vous un étudiant. Tout le monde sait qu’un jour ça va péter. Je vous dis aussi que tous les anciens 50 ans Qui n’avaient pas cette opportunité ont également profité de ce système pour devenir des cadres supérieurs avocats, juges, notaires...sans jamais avoir le baccalauréat grâce soit disant aux cours de nuit. Donc ne vous étonnez pas de voir ça. Vive l’Algerie Ellah Yarham (...)
Commentaire n°230901 :
Des lumières ces étudiants ! Avec la permission de l’auteur :
Commentaire n°230902 :
Certaines de nos civilisées sont en manque......
Commentaire n°230939 :
Ah oui...ça crève les yeux.
SAMI :
@ farah diba : tu préfères les étudiantes décapotables ?? Vous avez beau à essayer de ressembler à l’occident mais ce dernier vous considère toujours comme des bougnoules,... Pauvre personne
Gomez :
@farah debba, Africaine et Laïque et consorts.... L’idiot quand on lui montre la lune, il regarde plutôt le doigt. Ça parle de reforme LMD, et vous vous êtes fixée sur l’accoutrement, sur les apparences, obsédée par toutes ces femmes voilées. je ne sais pas si vous avez déjà entendu la citationl’habit ne fait pas le moine et si vous comprenez sa signification. Ceci dit, tenir de tels propos nous permet clairement de nous faire une idée sur vos capacités cognitives et sur votre quotient intellectuel. Pas la peine de vous assujettir a un test psychométrique. On s’est déjà fait une idée sur votre vivacité intellectuelle.
Commentaire n°231028 :
J ne pense pas que ce mouvement est fodé mais il rentre dans uns tentative de protestations qu’on remarque ça et là. Il est vrai que les responables sont hors-champs, le ministre de tutelle cosidère que la licence obtenue après 4 ans (classique) et celle obtenue en 3 ans (LMD) sont les mêmes ou si j’ai bien compris : celle de 4 ans est équivalente à celle de 3 ans (sans commentaire) Plus haut dans l’article, on lit : Ces étudiants contestataires dénoncent la situation ubuesque qui est la leur, à savoir des diplômes LMD, licence et mastère, non reconnus de toutes parts et le droit d’accès au concours du doctorat LMD qui a été récemment réservé aux titulaires du diplôme de Magister. Ce n’est pas vrai, ou cela ne peut pas être vrai. Il n’y a plus de Magister... ce système est dit ancien. Si on dit LMD c’est à dire : Licence -Master -Doctorat, où voyez-vous Magister ? On lit aussi : Les grévistes contestent également la récente décision qui limite l’accès aux concours de (...)
Gomez :
Je comprends parfaitement l’inquiétude des étudiants, mais il ne faut pas espérer un retour en arrière. Un pays comme la France a déjà reformé son système d’enseignement supérieur dans un effort d’harmoniser ce dernier sur les normes européennes inspirées du modèle Américain LMD. L’enseignement est organisé en semestres et unités d’enseignement. Iil y a pas longtemps encore, je me rappelle que nos PhD, qui étaient de retour des USA avaient un mal fou a obtenir l’équivalence de leurs diplômes. On leur disait qu’un PhD équivalait au Magister Algérien. Aujourd’hui, la roue a tourné et ce sont les diplômes Français qui ont du mal a se positionner sur la norme LMD. L’Algérie qui se laisse mener comme un fidèle toutou par la France ne peut plus rester se permettre de rester en marge de cette reforme et a ainsi jugé urgent d’aller au devant du changement pour anticiper les effets et pour ne pas manquer le train des (...)
selim sf :
Tout a fait, nous assistons meme a la tier mondialisation de cette France judaio- sioniste
abdelkader w 31... :
Ah... Ya talaba les étudiants de l’Algérie libre souveraine et indépendante ? vous êtes seulement des manipulateurs, perturbateurs (mouchouwichine) et dangereux contre notre cher pays ? (Cheba3tou krouchkoum) ( el kerch min techba3 edguoul leras ghani) marakoumch hamdine Allah ? A l’époque du colonialisme de françoise vous n’aurait rien, a part le fouet, l’humiliation, crachat... pas d’aller a des études supérieures, une vie dans les douars, les ghettos, les quartiers des gitans fascistes Pieds-Noirs interdit aux algériens (nous les indigènes) dans notre propre pays et aucune liberté d’expression même pas un oufff.... avec le code l’indigénat de la honte et les lois d’exceptions maltraités dans notre pays au goût d’un apartheid qui ne dit pas son nom. Qui est derrière ces grèves, qui est derrière l’anarchie, derrieres les manipulations, l’intoxication...ect Peut-être les pseudos partis politiques subversifs derrière le complot pour déstabilisé le pays a cause de la soif du pouvoir. voilà le fruit de la (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus