Accueil > Evénements >

La bureaucratie persiste à Sétif

mardi 16 décembre 2014, écrit par : Boutebna N.

Le ministre de l’intérieur, ministre d’Etat Tayeb Belaiz n’a pas cessé de claironner que la bureaucratie doit être combattue par tous les moyens. Ainsi plusieurs actions ont été enregistrées au bonheur des administrés. Cependant il reste beaucoup d’obstacles pour d’autres affaires administratives intéressant directement les citoyens qui continuent à causer des tracasseries aux demandeurs du service public.

Un permis nouvellement acquis est appelé à être renouvelé deux après la date de son obtention. Ce sont surtout les jeunes qui sont le plus astreints à cette formalité administrative. A l’apparence, cette procédure revêt jusqu’ici un caractère tout à fait ordinaire, voire réglementaire. Mais là où l’aspect bureaucratique dans toute sa lourdeur se fait voir, c’est que concomitamment à la production de certaines pièces d’état civil ; il est exigé de servir un document médical uniquement par des médecins rattachés aux établissements publics de santé et de proximité. Pour une population intra-muros de la taille de la ville de Sétif, seuls 2 centres sont agrées à cet effet en ophtalmologie ! Ras Eddour et El Hidhab.

Les préposés à la réception des dossiers au niveau des guichets de la daïra de Sétif refusent tout certificat non visé exclusivement par les centres suscités. Le comble de l’ironie bureaucratique se résume dans cette décision, qui selon des informations recueillies sur place aurait été édictée par les services de la wilaya. Ni les médecins privés ni ceux du secteur sanitaire hormis, ceux et celles exerçant au niveau de deux centres n’ont de pouvoir à établir le certificat en question.

Une interpellation cependant s’élève : la décision de la wilaya vise-t-elle des médecins en leurs propres noms et compétences personnelles ou concerne-t-elle le lieu des centres agrées peu importe des médecins qui y officient ?


Partager cet article :
20 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°231927 :
écrire juste pour écrire
AHMED :
Non c faux ce certificat est delivere dans toutes les structures L EPSP de setif y compris Ras el MA Guedjel, Bir labeid, Ouled Saber
Commentaire n°231932 :
Salam alikoum, Mr Boutebna , merci pour l’article consacré à la lutte contre la bureaucratie , cependant j’aurai souhaité que l’article traite de la question de la bureaucratie qui bloque tout le développement de la région et du pays en général . En effet, beaucoup de projets qui engagent l’avenir des populations en matière de santé , d’éducation et de scolarité , de sécurité et de justice , d’urbanisme sont concernés par ce fléau , et dépasse de ce fait largement la question des permis de conduire je suppose , objet de votre article. Il faut savoir que notre wilaya vit au ralenti sur le plan du développement local ,depuis quelques années sans que les concernés par ce problème ne prennent leur responsabilité vis à vis des populations qui restent en marge de toute considération (...)
Commentaire n°231942 :
Tant que les rapaces corrompu du Bouteflikisme sont au pouvoir , vous allez jamais combattre la Bureaucratie... Il faut attaquer l’arbre pourri par la Racine !
الباشا :
Je crois que je rêve ou peut être Mer BOUTEBNA n’habite pas ou ne connais pas l’Algerie en général le pays de la bureaucratie par excellence Réveillez vous Mer BOUTEBNA.
kami :
jamais chefte bureaucratie kima cheftha fi l anem taa bougaa
Commentaire n°231973 :
Les répercutions du sous développement .
djebelyoussef :
tout a fait d accord tant que cette clique d oujda gere le pays on est dans la mouise totale les saadani (tunisien)les bensalah ((et dire que ce type a acquis la nationalitee algerienne a 24 ans il était et travailler au consulat du maroc a alger )) et la majoritee du gouvernement au poste clef avec le piston de l equipe boutef ils sont tous de la region de Tlemcen et oujda comme Chakib khelil un pays comme l algerie on est sous develloper dans tous les domaines (internet-communication- telephonie) et tant que les divises se balladent dans les cajettes de patates c est que l algerie restera aux prois des lobys du trabendous jusqu au depart de cette cique d oujda
omar :
Cherchez donc la racine du mal,vous n’y verrez que du mirage ,n’y trouverez que le virtuel de ce qui est attendu... Cette racine est dans ce qui fait l’apologie de notre système d’existence ,sa constante séculaire .Nous en sommes, certes , les victimes... mais aussi ce mal , en propre ,causes et effets . Il est dans notre nature ,notre culture ,notre manière ancestrale d’exister .La Fontaine écrivait depuis fort longtemps une fable qu’il intitulait les animaux malades de la peste .La moralité de la fable peut expliquer notre mal à nous,cette peste ...de l’Atlantique au Pacifique ! Il y aura toujours,parmi nous en haut de l’échelle, un renard pour expliquer le contraire ,le faire plébisciter et lui donner l’allure de l’éternité !
Commentaire n°231992 :
L’arbre renversé par le vent, avait plus de branches que de racines.
Commentaire n°232053 :
un jour un cadre de Bougaâ nommé Guatouchi il n’a pas demander mes compétences ,mon diplôme. il m’a dit c’est qui votre père .j’ai répondus.il ne ma jamais rappelé. l’autre rive de la méditerranée qui ma rappelé .
Commentaire n°232057 :
quand les medecins seront reglo et arreteront les faux certificats on pourra parler.....80 pour cents des certificats sont faux . personne ne prend ses responsabilites et assume ses gestes..donc la bureaucratie c est notre faute ;c est pour limiter je dit bien limiter les abuts chez un peuple sans conscience ni valeurs.
fouzi :
C’est vrai c’est un peuple sans conscience qui pretend etre victime
Commentaire n°232100 :
à Sétif c’est les gens du Nord et Nord Est. et le clan ce G...
العلمة :
انجاز رخصة سياقة يتطلب بالدائرة انتظار شهور و شهور وعدة ملفات يطلب منك اعادة ايداعها
Gomez :
Eh !!! vous les bureaucrates, pendant qu’on y est pourquoi ne pas pousser loin votre amour de la paperasse ? Pourquoi ne pas commencer à exiger un certificat de bonne conduite citoyenne comme ça se faisait en France au début du siècle passé. Oui pourquoi pas un retour en arrière, vous qui aimez tellement les copier. Décidément, il n’est pas un segment de la vie civile, politique, économique qui n’ait pas son lot de formulaires et de formalités. Carte d’identité, permis de conduire, passeport, carte grise, casier judiciaire, registre du commerce, dossier d’embauche, certificat de nationalité, dossier de logement, crédit bancaire, dossier scolaire, dossier du hadj, dossier Ansej. Dossiers, toujours plus de dossiers, rien que des dossiers, paperasserie, démarches administratives, approbations officielles, autorisations…notre vie est réglée par un paquet d’arrêtés, de circulaires de règlements et de directives à l’aide desquels nos bureaucrates nous pourrissent la vie. Pourquoi un tel acharnement (...)
selim sf :
Elle persiste a Setif ? c’est comme si elle a ete supprime ailleurs ..lol les fils de la France (le pays le plus bureacratique au monde) nous gouvernent encoree, comment voulez vous en finir ?...Ils se font meme arracher une dent en France, ne jurent que par leur mere la France, Cette France qui se tier-mondialise a une vitesse judaico-auvernate.....depuis qu’on a connu la France 1930 jusqu’aujourd’hui NOUS n’avons Jamais connu l’evolution.
madadi houssam :
S’il y a une wilaya qui bat tous les records du clientélisme, de la bureaucratie, de la HOGRA c’est incontestablement celle de Sétif. Si vous n’avez pas un parent qui intervient pour vous pour une prestation si anodine qu’elle soit, vous allez être méprisé, piétiné et renvoyé illico presto. J’ai été victime de ces pratiques au service hémato du CHU en 2003, début 2004 quand mon fils Madi Bilel était hospitalisé pour une méchante leucémie. Moi, qui étais son garde malade, je regardais mon fils souffrir devant le comportement de 3 infirmiers indignes de porter le tablier blanc. Ils nous ont soumis à un véritable cauchemard, pendant 8 mois, avant que le bon Dieu ne prenne mon enfant à LUI. Je ne leur pardonnerai jamais. Le jour dernier, ils paieront de leurs actes. Quand aux médecins,ils étaient tous corrects : Dr Dali.Belkhoudja, Arif, Bouchlouche Alem, Benabid. Je leur rend un grand homage pour leur dévouement et leur (...)
Commentaire n°232233 :
Bonjour, Mon intervention est hors sujet mais elle est vraiment importante. je viens de voir ce forum ’’Fatma Oussedik , Khaoula Taleb Ibrahimi et Louisa Dris-Aït Hamadouche au Forum de “Liberté’’ je me suis rappelée que mes frères et mes soeurs n’ont pas poursuivaient leur scolarité car mon père a répondu positivement à l’appel du FLN. aujourd’hui plus que 50 ans après l’indépendance l`histoire de est entrain de disparaître. les personnes porteuses de cette histoire meurent sans laisser de trace. Personne ne les approchent, personne ne les enregisten ou écrit leurs histoires. Par exemple dans un immeuble ,qu’on appelle ( la Siresse dans notre langage de rue) situé à Belair, habitait plusieurs femmes de chahids . Elle ont des histoires et des histoires à raconter mais tout est entrain de disparaître comme si rien n’était. Si ça continue comme ça, notre histoire va être confisquée et déformée par ceux qui ont en les moyens de le faire. Je lance un appel aux jeunes journalistes de Setif de le (...)
Commentaire n°232278 :
I da aradta an toudhi3 ouma ichrilha bi amdjad el madhi wa dhalal el moustakbel. Al nass li 3aychin fi el lahdha yastafidoun min el madhi wa youkhatitoun lil moustakbel. Le contrôle de ici et maintenant.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus