Collision entre un bus et une voiture pres d'El Maouane au Nord de Sétif : 16 blessés dont deux graves
Accueil > Evénements >

Université Sétif 2 : ABDEM présente les résultats de sa recherche internationale

samedi 7 mars 2015, écrit par : Boutebna N.

L’université Sétif 2 a accueillie la clôture de la première phase du projet ABDEM (Approche basée sur les Droits dans l’Enseignement Supérieur au Maghreb) le 03 et 04 Mars 2015.

Piloté par l’université de La Rioja en Espagne, l’université Sétif 2 coordonne le projet au niveau du Maghreb sous la Direction du Dr. Naouel ABDELLATIF MAMI, vice-recteur.

La première phase du projet ABDEM a évalué la situation des droits de l’homme dans les systèmes universitaires de 6 pays européens et maghrébins, et de 12 universités.

La Conférence Internationale ABDEM : Droits de l’homme et Enseignement Supérieur’ réunit des autorités politiques, académiques et des experts d’organisations internationales pour débattre de la possibilité de soutenir des universités basées sur les droits.

La première phase de la recherche ABDEM a permis d’identifier les bonnes pratiques des universités partenaires dans le secteur de l’Enseignement Supérieur en matière des droits de l’homme.

D’abord en Espagne, le 24 février 2014.- Le consortium des Universités ABDEM a présenté les résultats de sa recherche sur les Droits de l’Homme et sur l´Enseignement Supérieur. Au cours de la Conférence Internationale qui aura lieu le 4 mars 2015 prochain à l’Université Mohamed Lamine Debaghine, Sétif 2, les partenaires examineront les rapports nationaux présentés par chaque pays.
Financé par la Commission Européenne, dans sa première phase, le projet de recherche ABDEM a évalué la situation des droits de l’homme dans les systèmes universitaires des 6 pays européens et maghrébins, notamment, l’Algérie, le Maroc, l’Espagne, l’Italie, la Tunis et le Royaume-Uni, et a identifié les atouts et les faiblesses de l’Enseignement Supérieur à partir d’une approche basée sur les droits de l’homme.
Pour son investigation, ABDEM a sélectionné un ensemble d’indicateurs de structure, de processus et de résultats permettant d’évaluer la présence et le degré de respect des droits de l’homme dans la gouvernance, l’enseignement et la recherche universitaire. Ces indicateurs ont mesuré :

La Conférence Internationale se présente comme un forum ouvert de débat entre les universités et les acteurs politiques et académiques. Elle aspire à construire un accord pour promouvoir un Enseignement Supérieur basé sur les droits de l’homme à partir d’un triple perspectif : la gouvernance, la recherche et l’enseignement des étudiants.

Il s’agit d’un rendez-vous académique unique, car l’Enseignement Supérieur et les Droits de l’Homme ne se sont jamais approchés d’une manière monographique et sous le parrainage d’universités.

La structure de la Conférence ABDEM comporte une conférence - cadre soulignant les objectifs et les plans de travail du Programme Mondial de l’Education sur les Droits de l’homme, ainsi qu’un ensemble de tables rondes sur la qualité des établissements de l’Enseignement Supérieur et les défis de celles-ci en Europe et au Maghreb.

Le Consortium des Universités ABDEM
Douze institutions européennes et maghrébines de l’Enseignement Supérieur constituent le consortium des Universités ABDEM s’inscrivant dans le cadre du programme Tempus financé par la Commission Européenne. Un projet de recherche et de coopération novateur et unique ayant pour objectif d’enrichir l’Enseignement Supérieur en Europe et au Maghreb selon une approche basée sur les Droits de l’Homme (ABDH).

Ce consortium universitaire est composé de l’Université de La Rioja -coordinatrice générale du projet, l’Université de Saragosse, l’Université d’Estrémadure et l’Université de La Corogne (Espagne) ; l’Université de Westminster (Royaume-Uni), l’Université de Bergame (Italie) ; l’Institut de Presse et les Sciences de l’Information et l’Institut National de Travail et d’Études Sociales (Tunisie) ; l’Université Mohamed V Souissi et l’Université Hassan II (Maroc) ; l’École Nationale de Sciences Politiques (Algérie) et l’Université Mohamed Lamine Debaghine - Sétif 2, coordinatrice du projet pour le Maghreb.

Le projet ABDEM est financé par la Commission Européenne - avec un montant qui s’élève à un million d’euros. Il comporte trois différentes phases : 1) l’identification des atouts et des faiblesses de l’approche basée sur des Droits de l’Homme dans les systèmes d’Enseignement Supérieur ; 2) L’organisation d’un stage de formation des formateurs dédié aux universités du Maghreb ; 3) l’élaboration d’un master international et interdisciplinaire dans le domaine des Droits de l’Homme.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus