Accueil > Evénements >

Affrontements meurtriers à Ghardaia

mercredi 8 juillet 2015, écrit par : Boutebna N.

La région du Mzab au Sud du pays connait actuellement des affrontements inter-communautaires depuis plus de 72h. Aucun bilan officiel n’a été rendu public. Cependant, les habitants de cette région parlent de 28 morts et près de 100 blessés. Le plus grand nombre de décès a été enregistré à Guerrara avec 19 victimes dont une déplorée mardi suite à des projectiles lancés par des inconnus.

Des hordes encagoulées armées sillonnent la région à bord de grosses motos et sèment la terreur à travers les quartiers ajoutant à la peur de la population encore sous le choc des derniers événements. Des affrontements entre groupes de jeunes se sont propagés à plusieurs quartiers des localités de la vallée du M’Zab, Guerara et Berriane où des actes de vandalisme et des incendies d’habitations, de palmeraies, de mobilier urbain, de magasins et de véhicules ont été perpétrés par des groupes de jeunes cagoulés, précise l’APS.

Des cadavres auraient en effet été découvert à travers les chantiers et habitations vidées de leurs habitants sous la menace d’armes à feu. Le nombre de blessés frôle la centaine, beaucoup de traumatismes crâniens mais surtout des blessures par balles réelles tirées sur différentes parties vitales du corps. Même les enfants ne sont pas épargnés par cette folie meurtrière et ce sont les communes ou il y a une forte concentration des deux communautés qui soufrent de ces violences.

Les zones plus cosmopolites vivent sous tension, les villes du Mzab sont désertes, l’administration est vide, les rares fonctionnaires à s’être déplacés ce matin ont vite regagné leurs domiciles. Les mesures annoncées hier par l’armée n’ont pas eu d’effet immédiat puisque la nuit dernière a connu une recrudescence terrible des affrontements dans les zones tampons.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus