Accueil > Evénements >

Le ministre Nouri mécontent lors de sa visite à Sétif

mercredi 29 juillet 2015, écrit par : APS

SETIF - Le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelouahab Nouri, a exprimé, mercredi sur le site du barrage de Mahouane près de Sétif, son vif mécontentement devant la cadence des travaux de réalisation du système-Ouest" de l’opération des grands transferts des hautes plaines sétifiennes.

"Il est inadmissible que des populations continuent de souffrir du manque d’eau pendant que les responsables du projet adoptent un comportement assimilable à du laxisme, donnant l’impression que l’étude technique du système Ouest a été mal ficelée, voire improvisée", a martelé en substance le ministre, déplorant le fait que cette partie du projet n’ait atteint que 67 % en matière de taux d’avancement des travaux.

M. Nouri a demandé, in situ, au maître d’ouvrage, en l’occurrence l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT), de faire procéder en urgence à une expertise approfondie afin d’identifier les points faibles du système et relancer le projet sur de bonnes bases.

Le système-Ouest" de ces grands transferts est appelé à acheminer quelque 119 millions de m3 d’eau par an dans le nouveau barrage réceptionné à Mahouane d’une capacité de retenue de 148 millions de m3, à partir de l’ouvrage d’Ighil Emda (Bejaia), à travers 22 km de conduites et trois stations de pompage.

La partie ouest de cette importante opération structurante, lancée il y a plusieurs années, est destinée à fournir de l’eau potable aux 780.000 habitants de 13 communes et à irriguer quelque 16.000 hectares de terres agricoles. Les systèmes-Ouest" et-Est" du projet (transfert entre les barrages d’Erraguène, à Jijel, et de Draâ Eddis, près d’El Eulma) permettront, une fois livrés et opérationnels, de transférer plus de 313 millions de m3 vers les hautes plaines sétifiennes pour l’irrigation de plus de 36.000 hectares et l’alimentation en eau potable de 1,85 million d’habitants.

Le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement devait visiter, en fin d’après-midi, le centre d’enfouissement technique de Sidi-Haïder, à l’est de Sétif, où un exposé sur la gestion des déchets urbains et industriels devait lui être présenté.

Jeudi, M. Nouri se rendra dans les communes de Bir Haddada où il s’enquerra du projet d’alimentation en eau potable de la partie sud de la wilaya de Sétif à partir des forages de Kherzet Youcef, Chaâba El Hamra et de Tachouda où il inspectera le système-Est" des grands transferts.


Partager cet article :
27 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°245932 :
il été déjà wali a setif quesqu’il a fait ,
Commentaire n°245936 :
Ikalak fi rouhou pour rien ! DougaDouga.
Commentaire n°245938 :
UN WALI ENDORMI....C’EST NORMAL
fiscalité qui tue :
des discours, et une communication pour la consommation que le simple citoyen rejette une gouvernance qui ne date pas d`hier car elle existe depuis le premier mandat de foukhamatou [tous les ministres, commis de l’état , responsables politique affilies aux gouvernements successifs ne jurent que par l’appllication de programme de fakhamatou rais] , le résultat est la les populations ont soifs, les eleleurs refusent de prendre le risque de voir leur cheptel décimer, l’agriculture en panne = aller vers l’importation et le transfert des devises objet de la rente pétrolières et gazière et surtout les folies des décideurs qui se permettent tout avec les prise en charges a l’étranger pour se maintenir, il doit faire ces remarques pour la consommation locale et la contenance de débordement quel sera sa réaction dans quelques mois en constatant que l’ancienne cadence a été revue vers la baisse la réponse sera du genre : chute des rentrées a cause du prix du pétrole , alors qu’il y moins de 6 (...)
Commentaire n°245956 :
Mais c’est son joli héritage , son excellent legs et ce qu’il a fait de la wilaya !
habitant 1006 logts :
Et dire qu’ici a Sétif ville l’eau boueuse coule 1 jour sur 3 de 00h à 04 h du matin pourtant là ou j’habite à 50 mètres du château d’eau des 1006 logts,je vois chaque jour les employés de ce service lavaient leurs voitures a flot et quand ils n’ont rien a faire ils s’installent sur des tabourets a l’ombre et gesticulent a toute les femmes et filles qui s’aventurent a regarder dehors de sa fenêtre ou tendre son linge.Nous demandons au responsable de ce châteaux de remettre de l’ordre dans son personnel et que chacun s’occupe de son travail et qu’ils arrêtent de draguer nos femmes
Commentaire n°245964 :
son prédécesseur aussi était mécontent,son successeur aussi sera mécontent et le successeur de son successeur.....tous ont été ,sont et seront mécontents.....et alors ?les ministres passent,les retards s’accentuent, le laissez-aller règne.pas de sanctions,pas de politiques de résultats,appels systématiques à ds entreprises étrangères, je m’en foutisme.....où va l’algérie ? voir lien ci-dessous http://www.liberte-algerie.com/actualite/la-colere-du-ministre-des-ressources-en-eau-207044/pprint/1
MOKDAD :
nous sommes dans une ville deuxième population aprés alger mais hélas sétif est devenu trés salle pas d’eau pendant le jour pas d’éclairge public de ouled saber jusqu’a el eulma et de casque farmatou jusqu’a el ourica et la rue du poids lourd de la zone jusqu’a ain treikh l’obscurité partout dans ce grand douar malgrés les milliards investie monsieur le wali bouge svp et fait tes visites pendant la nuit et fait tes remarques toi même les trotoires du 1006 et tandja et boumaché et kaaboub et partout sont tous cassé et en boue parce que baladiyet bricolage fi bricolage et monsieur wahrani el rih fi chbek ici à sétif il ya rien parcontre à alger oran constantine tlemcen ya des changements mais sétif un grand villédje comme le dit djdoudna hélas winkom ya nes stif (...)
Ali :
Quand nos imbéciles politiques parlent d’eau potable en Algérie : j’ai envie de vomir ; mais qui boit l’eau du robinet en Algérie ??? personne.
MAOUENE l ’OUED DIBOURDA :
Le ministre des ressources en eaux est a sec . Vif mécontentement ,ah bon ? Cet ex wali de la ville n ’a jamais digéré que l ’aéroport de Sétif soit baptisé : 8 MAI 45 ! Sétif ville martyre, comme tant d’autres villes et douaour(s) du pays ,c’est l histoire qui le dis, pas moi . Grace a une poignée de Sétifiens et Setifiennes, il c’est fait r’habiller comme il se doit , avec tact , éducation. Oui , 8 MAI 45 , deux fois plus qu’une et c’est comme ça ! APS ou pas , l’oued chah . Nous restent un peu de lait de chèvre a vous offrir, Monsieur le ministre , va falloir vous en contenter .
Commentaire n°245990 :
iL FAUT LUI DEMANDER SON BILAN D’ABORD QUAND IL ETAIT WALI A SETIF AVANT DE FAIRE DES REMARQUES AUX AUTRES . SON SEUL PROJET ,C ETAIT L AEROPORT QU’il A BAPTISE du nom de hadj lakhdar de batna comme si setif n’ avait pas de chouhada. Il était un mauvais Wali à mon sens ....pendant qu’il était à sétif .
kahina :
avec un papc comme celui de setif il ya de quoi devenir dingue
Commentaire n°246009 :
Prend un verre d’eau du robinet chez nous et on te fera président
salah :
9 ans que ce projet et en route toujours pa terminé a l’image du pays des incompétents pa de sanctions envers les dirigents ou et passé tout cette argent pa de suivi du projet on lance un projet avec aucune fin de chantier pa de pénalité se retard en Europe untel projet serait terminé dans les delais sinon les sanctions tombent.
OUED DIBOURDA :
Y a plus d’eau dans le robinet, tout a été siphonné ! Nous reste une Chèvre et si Mr le ministre aime le petit lait , il peut la traire et en faire une guerba en souvenir de Sétif. Nous restera toujours Oued el bered , a sec l’ ètè , mais l’ hiver dibourdi .
Aiden :
AH non, attendez ; vous dites que Allah vas les punir, mais attendez, Allah les punis seulement si le peuple a fait tout son possible et n’a pas réussi, c’est là que les gens font fois a leur dernier espoir, qui est dieu. si mossa 3alayhi alsalam n’était pas la, fir3awne n’avait pas était vaincu. malheureusement presque tout les algériens volent, que se soit au travaille ou au arnaque, puis ne dites pas Allah nous sauvera, c’est pas du jeux sa. lorsque le peuple craindra vraiment Allah 3aza wa 3ala, tout rentrera dans l’ordre, lorsque le peuple comprendra que aljana n’est pas la porte a coté, tout le monde respectera aldine, mais temps qu’il y a mensonge et tnifik, pour moi la seule solution c’est de quitter le pays. rabi yahdina ajma3ine, c’est tout ce que je peut (...)
Commentaire n°246075 :
cet ex- wali de setif , originaire de batna a durant sa période rien fait pour setif sauf la hogra est connu surtout pour avoir bloqué tous les projets
mécontent :
Aucun projet ( routes ,barrages,. logements, ecoles) n’a e’te receptionne’ dans les délais sur tout le territoire national. Messieurs les sois disants responsable soyez des citoyens honnetes ayez pitier de cette Algérie qui mérite beaucoup mieux...... اذا عمل احدكم عملا فا ليتقنه.
Super Crado :
Estimez-vous heureux : ä Ain Oulmene, l’eau est distribuée une fois tous les 4 jours. Pas pendant toute la journée, mais juste pendant 3 heures avec un faible débit. De quoi juste remplir une citerne de 400 a 500 litres. Autrement vous avez l’eau tout juste 3 heures sur 96 heures. Aussi les gens ne se douchent plus et ne lavent plus leurs vêtements que rarement. One, two, three, viva l’Algérie !!!
Commentaire n°246111 :
SALEM ALLAYKOM VOUS CHERCHER DE L’EAU iL FAUT CRAINDRE ALLAH ET TOUBOU ILA ALLAH .TOUS LES PECHES QUE VOUS AVIEZ COMMIS PENDANT LE RAMADHAN RABI YAHDINA WA YAHDIKOM AMINE YA RAB
Funk :
Je ne sais pas ce que signifie un vrai manque d’eau mais je plains sincèrement les gens de Sétif qui restent pendant plusieurs jours sans une goutte d’eau surtout par cette chaleur torride. Il ne sert à rien de déterrer d’anciennes rancunes mais il faut faire pression pour que tout ça change.Alors si ce ministre se révolte contre cet état de faits, ce n’est pas la peine de lui parler de son passé. J’encourage donc tous les citoyens de rester solidaires . L’eau est si précieuse et même ici en France, il est interdit de laver sa voiture ou d’arroser son jardin . Ne la gaspillez pas, pensez à ceux qui souffrent de ce manque d’eau, hommes et bêtes.
guettal mourad :
bonjour voici un nouveau épisode de la non competence des cadres de la direction des resources en eau de la wilaya de setif et surtout sont directeur regional actuel un uncapable et un incomptent dont on en veut plus a setif c est une etude realiser et Publié le 6 décembre 2012 par HydroCoop une Association à but non lucratif – pour augmenter la capacite de stokage du 1/4 c’est a dire 42 MILLION m3 et c’est fait gratuitement et la realisation necessite un faible cout lisez plutot et la je fe appel a vous mr Le Ministre des Ressources en Eau et de l’Environnement,Monsieur Abdelouahab NOURI pour nous debarasser de cettte bande d’incapables et incomptents lien de l’etude http://fr.hydrocoop.org/piano-keys-weir/ le sujet qui concerne la barage de ain zada 5.2 Barrage Ain Zada Le barrage Ain Zada situé dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj (Algérie) est destiné à l’alimentation en eau potable des villes environnantes. Il a été construit pendant la période 1981- 1983 et sa mise en eau était en (...)
Djardou :
Lui aussi,il ne faut pas l’oublier !
waterclosed :
debut juin j’etais sur setif je visite le jardin emir abdelkader et qu’est ce que je vois au fonf du jardin le gardien accompner d’une autre personne entrain de laver une voiture
Hamoud ZITOUNI :
On parle d’irriguer 36 000 ha de terre agricole à partir de ce système de double transfert dont l’étude date des de la décennie 1970 (Etude BECHTEL). Mais les études de réalisation, très complexes, de ces périmètres d’irrigation sont elles faites ? sont-elles en cours ? Connaissant l’anarchie totale qui sévit en toute impunité sur les anciens périmètres irrigués (Annaba, Guelma, Skikda, Mitidja Est et Ouest, Ain Defla, Msila, Maghnia, etc...) livrés à l’urbanisation sauvage y compris par les pouvoirs publics, walis en particulier, que FAIT ON POUR Y REMEDIER ? Par ailleurs, en l’ABSENCE de loi sur le REMEMBREMENT DES TERRES destinées à être intégrées dans le périmètres d’irrigation, il est illusoire de penser créer ces périmètres de manière durable. Il est aussi important encore, de promulguer une loi spécifique (le code des eaux ne suffit pas) à la GESTION ET LA PROTECTION des périmètres irrigués. Nous devons nous inspirer de ce qui existe et fonctionne bien ailleurs . Autrement, des centaines de (...)
salboukher :
Je suis moi même mécontente cet été à Tebinet c’est la sécheresse, on assiste à une véritable valse des camions citernes et quee font les habitants qui n’ont pas de bâche à eau ils ne peuvent pas se contenter d’être mécontents !
cougar73 :
Un pays qui se respecte doit commencer par offrir à sa population la prestation d’un service des eaux digne de ce nom : Garantir une eau potable. Le pays a les moyens de ses actions.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus