Accueil > Evénements >

La date de naissance de Bouzid SAAL est faussement indiquée

vendredi 13 mai 2016, écrit par : Boutebna N.

Sur la plaque commémorative du Boulevard du 08 mai 1945 à Sétif, la date de naissance de Bouzid SAAL est faussement indiquée sans que personne ne s’offusque.

Selon l’acte de naissance numéro 00002 du 09 Janvier 1919 de l’Assemblée Populaire Communale d’El-Ouricia (Sétif), le susnommé est né le 09 Janvier 1919 à Zeïri/El-Ouricia/Sétif. Or, sur le mémorial il est déclaré être né le 08 Janvier 1919 (Voir photo ci-jointe).

Cette mégarde démontre la légéreté avec laquelle sont traités ceux qui se sont sacrifiés pour la liberté du pays.

Où est donc la fondation du 8 mai 1945 dont ses membres se prétendent être les gardiens de la mémoire historique ? ... De facto une rectification s’impose.


Partager cet article :
31 commentaire(s) publié(s)
wahab :
Pourquoi parler d’outrage ; et dramatiser à ce point une erreur humaine. Il n’y a pas intention de nuire à la mémoire du martyr. Cessez de monter cette affaire en drame national. Il faut juste vérifier la date de naissance exacte et rectifier s’il y a lieu. Point.
Elferiti :
Qu’il soit né le 08 ou 09 JANVIER 1919 ça ne changera rien ! De toutes façons il est mort pour rien !
AMAR LAHRARE :
ya el feriti ya cavi c’est se chahide allah yarahmou c’est mon cousin il a pris le coran à l’age de 10 ans au douar nwawra avec son maitre sidi mohamed ben nouar grâce à la mosquée et a ce grand chahid bouzid quand n’ est là et un harki comme toi tu dit qu’il est mort pour rien ya tahen ta place et avec les battars de mhenni ouled frança ya cavi. ah si je te connais je te .........ya houthala.
Commentaire n°264401 :
Outrage...le grand outrage est que des corrompus viennent se moquer de lui en déposant des fleurs...l’outrage est d’être mort pour rien... un wali incompétent, un PAPW semi-analphabète.....et un pays a la dérive.
Commentaire n°264402 :
Elferiti, Tous les martyrs sont morts pour rien. Quel gachis !
Commentaire n°264404 :
Salam, Je suis entièrement d’accord avec Monsieur Boutebna, il y a plus qu’une légèreté, il y a une indifférence. Mais de toute façon les chahids du 8 mai 1945 n’ont jamais été considérés comme Martyrs au sens de la loi et pourtant tout le monde s’accorde à dire qu’ils sont chahids aupres d’Allah. Allah les a accepté mais le pouvoir algérien non. Le 8 mai 1945 est considéré par les vrais historiens et les vrais moudjahidines comme déclencheur de la révolution de 1954. Cela aussi n’est pas accepté par la caste du pouvoir.
1945 :
Une tempête dans un verre d’eau.
bachendi :
Ils sont forts dans les takrimates et repas avec l’argent du peuple soit l’APC oubien l’association du 08 mai 1945 au lieu d’aller voir les gens qui se sont sacrifiés pour ce pays récemment ami moussa kassali il mérite plus que ça rabi yarahmou.
simple d’esprit :
Qu’importe le flacon pourvus qu’on ait l’ivresse ...! Grasse à lui est Autres Hommes nous sommes Libre oui Libre,Nous sommes pour l’union ,notre Révolution nous l’avons faits.nous sommes à la Restauration du pays des Mentalités est ses Tabous .( je parle de l’ivresse de la liberté ) Il y a des cicatrices qui nous rappellent ce qu’il y a de plus beau dans la vie la liberté .
Commentaire n°264411 :
S’accrocher à des futilites .Et qui vous dit qu’il n’est pas né le 8 et enregistre le 9..s’il n’a pas vu le jours des mois auparavant...la déclaration à l’état civil n’avait aucune importance .. ....au lieu de regarder la lune on regarde le doit qui la montre...
coin coin :
Un crime ! Un blasphème , un crime de lèse majesté.....Oser se gourer sur sa date de naissance !!......Au fait que sont devenus ses descendants et ascendants...on les a laissés crever dans la misère ,au même titre que ceux de tous les chouhada alors que les faux moujahid , indics des troupes françaises, se goinfrent au frais de la vache laitière que leur a léguée maman la France notre protectrice....
kaddour :
un salakdji qui n’a rien à voir avec la fondation quel âge avait-il lors des événements du 08 mai 45 ce dernier prétend avoir des informations sur ce massacre drôle de vérité
Commentaire n°264418 :
Dans la vie y’a ceux qui appartiennent au verbe MOURIR et ceux qui appartiennent au verbe NOURRIR sans le sacrifice des premiers rahimahoum allah, les deuxièmes ne mourront pas comme les premiers, mais il mourront de faim.
M.F.TOUMI :
On ne dramatise pas, on ne fait que dénoncer la légèreté avec laquelle sont prises les choses par certains responsables. Oui il s’agit d’un outrage car rien ne peut expliquer cette erreur d’autant plus que Bouzid SAAL est la première victime Algérienne de cette barbarie coloniale du 8 Mai 1945, cela fait des décennies que l’on parle de cette tragédie donc on aurait pu avoir un acte de naissance de l’intéressé avant de se lancer dans ce travail. Il ne s’agit pas d’entreprendre un travail de mémoire historique à la hussarde, mais avec sérénité en se basant sur des documents vérifiés et vérifiables. Il n’est pas mort pour rien comme le souligne l’autre lecteur, une autre insulte à ce Martyr.M.F.TOUMI
Aïssa :
Il me semble tout à fait excessif de parler d’outrage, et cette erreur bien humaine (et pas volontaire du tout), n’est pas le signe de la légèreté avec laquelle seraient traités nos martyrs ! Combien y a-t-il eu d’erreurs, et y a-t-il encore d’erreurs sur les noms de famille et les dates de naissance dans l’état civil (un exemple : les mêmes frères, du même père : inscrits sous SASSI et SACI ....). Mais il est vrai que les responsables auraient pu être plus vigilants pour les noms et dates de naissance, de nos frères et sœurs sacrifiés. Mais cette erreur d’un chiffre peut-être aussi facilement corrigée, par le graveur sur cette plaque commémorative.....en relativisant, et sans en faire un drame, non ? Salam.
Commentaire n°264424 :
Le chahid Saal Bouzid, rahimahou Allah, premier martyr des massacres du 8 mai 1945, est plus qu’un symbole, par conséquent se tromper de sa date de naissances, sur une plaque commémorative, sans se rendre compte que 54 ans après l’indépendance, montre bien la légèreté par laquelle les assoiffés de pouvoir traitent ceux qui se sont sacrifiés, corps et âme, pour la PATRIE. L’autre jour, Othmane Belouizdad, un des 22 historiques, que Dieu lui prête longue vie, était étonné de voir son nom gravé sur la liste des martyrs, dans un cimetière des chouhadas, à Maghnia. Source : http://elwatan.com/hebdo/portrait/je-suis-enterre-au-cimetiere-de-maghnia-28-04-2016-319754_164.php Une question que je voudrai posée aux sétifnautes. Qui d’entre nous sait le nom et prénom de celui qui était responsable politico-militaire, de la région de Sétif, juste avant 19 mars 1962 ? C’est pour dire que les nouveaux décideurs ont tout fait et font tout pour masquer l’histoire, la véritable (...)
salouh :
Quel scoop mes amis...on nous prend pour des débiles !!!
Commentaire n°264429 :
M boutebna ou vous avez etudie le journalisme
Commentaire n°264439 :
la faute , au KGB.
tahtoh :
Il ne faut dramatiser la chose, ceux qui ont écrit cette plaque commémorative devraient relire avant de passer à l’acte c. à .d. écrire, quand même c’est une bonne remarque, moi je parlerai d’autre chose : le buste de ce grand chahid Saal Bouzid doit être en bronze ou en inox (tient la BCR est juste à coté !)., regardez la sculpture de ce buste, elle n’est pas si belle ! surtout le drapeau , celui ci est mal conçu, donc tout reste à refaire MM., Cette date mérite plus que çà ...........
free for ever :
qui est cet energumene sur la photo ?A voir sa physionomie ,je crois deviner.Un gros mangeur non ?
Ammar Bouzouar :
Il s’est sacrifié pour que vive l’Algérie, malheureusement, 70 ans après, il est tout autant interdit de manifester pacifiquement. Pis encore, 35 ans et 43 ans plus tard, des dizaines d’Algériens allaient tomber sous des balles assassines tirés cette fois-ci par leurs frères de sang. L’essentiel est qu’on se souvienne de lui, à un jour près, l’erreur n’a pas vraiment d’importance, mais qui se souvient par contre, et entre autres Chouhada, d’Abdelhamid DOUHIL, tombé en chahid le 28 mars 1961 à l’âge de 19 ans, après avoir livré bataille toute la nuit contre un commando de l’armée française rue Haffid Mohamed en face de la mosquée de la gare ( langar) ? Sa mort a été tellement héroïque qu’à l’époque, le commandant du groupement de gardes mobiles où le corps du chahid a été transporté a ordonné à ses subordonnés de se mettre au garde-à-vous et de tirer une salve en son honneur pour saluer son courage et sa bravoure (...)
Commentaire n°264459 :
Mais pourquoi les écris de Boutebna sont toujours Polemiqueux... Il faudra lancer une enquête pour vérifier la validité de ces informations.Et savoir si les autorités ce sont bien trompés dans la dates , et qu’elles sont leur références pour écrire le 08 au lieux du 09 janvier...On en reparlera j’espère. ..
karima de bel air :
la precision n’existe pas dans ce pays , toujours dans l’a peu près ... le bricolage ! travail d’arabe connu et reconnu dans le monde entier ya même l’abruti @14 mai qui nous dit que 8 ou 9 c’est sans importance ! celui là c’est sûr il sera un futur graveur - virez cette plaque et qu’elle soit refaite au frais des coupables !
M.F.TOUMI :
Du moment que cette erreur qui a été tenue au secret par ces nageurs en eau trouble est connue par les Algériens ces jours, les autorités concernées se doivent de prendre les mesures qui s’imposent pour faire disparaitre à tout jamais cette faute que l’on espère n’être plus là l’année prochaine. Il n’ y a pas de motif pour que l’on ne corrige pas cette erreur.. A moins que l’on nous parlera de crise du pays. M.F.TOUMI
M.F.TOUMI :
Toute vérité blesse. Les écrits de Boutebna sont polémiques comme vous les qualifiez car ils sont crédibles.Pourquoi ne pas ouvrir une enquête pour dénoncer les auteurs de cette forfaiture. Du moment que vous avez des doutes sur le contenu de l’article, allez vous mêmes à l’APC d’El-Ouricia et vérifier si Bouzid SAAL est né le O9 Janvier 1919 OU LE O8 Janvier 1919 comme porté sur la plaque. On n’est jamais mieux servi que par soit même dit le proverbe. Ces autorités auxquelles vous demandez de vérifier cette information de la vraie date de naissance du susnommé, elles auraient du le faire avant, maintenant il est trop tard. Ce qu’il faut exiger d’elles c’est de réparer ce mal qui perdure depuis plus d’une décennie. Si ce n’était pas des gens intéressés par ces massacres du 8 mai 1945 on n’aurait jamais su que la date de naissance du premier Martyr Algérien de ces crimes était fausse on aurait continuer à croire à ces( autoproclamés défenseurs) de l’histoire. Faites un effort Monsieur Le Bâtonnier de ces (...)
F.M.TOUMI :
A celui qui demande à ses autorités de faire vérifier si la date de naissance du 09 Mai 1919, celle communiquée par le site Sétifinfo n’est pas fausse, n’a qu’à partir vérifier par lui même à l’APC d’El-Ouricia pour s’assurer de cette information. Pourquoi ne demande-t-il pas d’ouvrir une enquête pour démasquer ces nageurs en eau trouble qui se prétendent être les gardiens de la vérité historique du pays et les punir ?...On ne peut cacher le soleil avec un tamis dit-on. Du moment que cette erreur a été dénoncé, il ne reste plus aux responsables concernés d’agir pour rectifier à tout jamais cette bêtise. Je demeure profondément pénétré que cette erreur ne sera jamais corrigée. MF.TOUMI
Commentaire n°264515 :
Hommage pour le promoteur immobilier est plus que le Chahid de la patrie. Allah yarham chouhaddas .
Commentaire n°264520 :
@ Toumi... Je ne défend personne, par contre je n’aime pas les messages induits sous des informations même vérifiées. Que Saal bouzid soit né le 08 ou le 09, ça ne changera rien dans l’histoire des pieds noirs, plutôt les coeur-noirs.Je méprise l’esprit colonial, tout comme l’esprit de certains algériens qui valorise aveuglément tout ce qui est français...Ou qui, en dévalorisant tout ce qui est algérien, veut nous mener à la conclusion que lalgerie libre est un échec. En tout cas lalgerie sous l’aile de la france était loin d’être un succès pour la majorité ecrasante les algeriens et serai un suicide certain, pour touts les algériens. Toute vérité cache toujours une autre, et l’écriture de l’histoire ( tout comme les relevés statistiques) est une lecture de faits, je dis bien une lecture. Chacun le fait selon ses convictions et sa perception des choses. Que dieux protège lalgerie, et en fasse d’elle libre et indepandante ( surtout de la (...)
Aïssa :
L’Autorité qui a commandé la gravure de cette plaque, maintenant qu’elle le sait ( j’imagine) doit vérifier la bonne date de naissance de notre frère qui s’est sacrifié pour nous tous, et corriger cette date (si elle est fausse), ou refaire une nouvelle plaque, si c’est mieux, et ce sera réglé, non ? Même en médecine, alors que des vies sont en jeu : il existe des erreurs humaines bien involontaires bien entendu. L’erreur est humaine : il ne faut pas en faire un drame, ni faire un procès d’intention aux commanditaires, et au encore mois au graveur. Mais il faut que les responsables corrigent le plus vite possible leur erreur ! ! ! Salam.
kahia :
Tout doit être important pour écrire la véritable histoire de notre Pays et les profils de nos valeureux Chouhada. Mon oncle SAAL bouzid mérite mieux que ce pitoyable buste qui est mal conçu et n’est pas protégé . A mon dernier passage à Setif , il y avait des vendeurs de pacotilles qui ont étalé leur marchandise sur la stèle sans que les autorités ne réagissent. Par ailleurs et parlant de sa famille , sa sœur aînée Hadja Zouina ( ma mère ) qui était malade et se trouvait à Setif jusqu’au 31 décembre 2014 , jour de son décès ALLAH yarhamha, est partie comme les autres membres de la famille SAAL sans qu’il y ait le moindre geste de la part des autorités , ne serait ce que le jour de l’enterrement. Alors qu’attendre de cette faune qui a été propulsée aux commandes de notre Pays et qui ne connaît pas la valeur des authentiques Algériens et de l’Histoire de notre (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus