Accueil > Evénements >

Hommage à Omar Mokhtar Chaalal

dimanche 15 mai 2016, écrit par : Zoghbi F, El Moudjahid

Omar Mokhtar Chaâlal n’est plus ! Il s’est éteint hier à l’âge de 70 ans, après avoir lutté courageusement contre cette maladie qu’il ne craignait pas autant que le combat qu’il avait mené pour relever le défi de la vie ; cette vie qu’il aimait tant, qu’il a vécue toujours avec un sourire presque moqueur de la mort et durant laquelle il a tant donné dans son militantisme quotidien auprès de grands hommes, mais aussi tous ces souvenirs qu’il s’est acharné à graver sur des pages qui ne l’oublieront pas de sitôt et resteront témoins du quotidien d’un homme qui avait plaisir à vivre dans l’ombre et écrire sans répit les choses de la vie. Un homme d’une sincérité absolue et d’un courage à en revendre, qui aimait bien la vie, mais ne rejetait rien d’autre, tant et si bien que dans la maladie qui le rongeait chaque jour un peu plus, il recommandait à ses amis de rester debout, arborant son traditionnel sourire jusqu’à ce que mort l’emporte.

Omar, que nous affectionnions particulièrement, continuait dans sa douleur à partager la douleur des autres, il avait plaisir à remonter le temps aussi sombre, il était de ceux qui voulaient conjuguer le présent à l’avenir et me disait, il y a quelques jours, alors qu’il assistait difficilement aux obsèques d’un ami et que je lui disais qu’il avait bonne mine. « La mémoire déambule et se fige », avais-tu écris en effet, très cher ami, et rien n’est trop loin ni trop près, mon ami, tu as lutté et servi ton pays jusqu’à ton dernier souffle, et du « proscrit » jusqu’à « Talghouda », en passant par « Kateb Yacine l’homme libre », et déboucher sur cette formidable aventure de l’entente de 1962 à 1988, pour ne citer que ces titres. Tu nous auras dit bien des choses que nous n’oublierons pas de sitôt. Il me reste encore en mémoire, ce jour où tu recevais Kateb Yacine dans les espaces de la prison civile, alors Institut de la formation professionnelle, mais que tu entretenais jalousement pour la mémoire. Kateb te précéda et pénétra dans l’une de ces cellules pour remonter le temps. Tu ne disais rien, mais tu comprenais tout, tout de l’homme et du « Kablouti » qui te demanda de l’emmener sur les bords de l’Oued Bousselem où il s’allonge, puis, dans un sommeil profond, se laissa emporter par les flots de sa jeunesse.

Quelques minutes plus tard, tu le réveilleras, il se mit sur un coude et réplique : « Dieu, comme l’eau peut emporter loin… » Tu vivais au temps des platanes centenaires d’Aïn El-Fouara, et tu avais plaisir à me raconter ce moment pour toi inoubliable ; nous attendions que le gardien d’Aïn El-Fouara accapare un moment de sieste pour aller très vite nous jeter dans un de ses quatre bassins, et nous rafraîchir en ces journées estivales.


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
Amis setifiens :
le fils de AIN FOUARA restera toujours dans notre coeur. Allah yarahmou.
Commentaire n°264519 :
Sourate 26.Les poètes. V 87, 88. ( yawma la yanfa’u malun wala bannona. Illa man ata Allaha biqalbin saleemin).
turki :
allah yarahmou plus connu sous le pseudo amor chaalal tres courtois gentillesse courtoisie a milite pour les causes justes ,que dieu le benisse .ina lilallah wa illayhi raji3OUNE 0
turki :
allah yarahmou plus connu sous le pseudo amor chaalal tres courtois gentillesse courtoisie a milite pour les causes justes ,que dieu le benisse .ina lilallah wa illayhi rajioune
Commentaire n°264573 :
l’hommage d’un grand écrivain à un grand écrivain : http://www.tsa-algerie.com/20160516/salut-omar/
nacir :
@ à Monsieur BOUDJEDRA Meeeeeeeeerci du fond du cœur
Hamid :
la famille kharchi présente ses sincères condoléances à toute sa famille
Zineddine Benyoucef-Denver,Colorado, 19 mai 2016 :
C’est avec une immense tristesse que j’ai appris la nouvelle du deces de-Mr.Omar Chaalal(Allah yarahmou)- avec qui j’ai eu le plaisir de collaborer et de participer a une piece thetrale intituleeEl Aalem Methaouel(l’Univers agite/dechaine) .Nous nous rencontrions a la maison de Jeunes pour discuter des sujets brulants de l’actualite tant nationale qu’internationale,(il y avait Djamel Terbah,Salim Bensdira,Embarek Derradji,Mohamed Seguer,El Methadeth et bien d’autres) que je salue au passage,cela remonte a ...40 ans,mais la memoire tient toujours la route,Elhamdoullah !!.Sous la houlette de Feu Omar,notre objectif etait de monter cette piece grace a une veritable creation collective ou le brainstorming etait de mise ou chaque idee ou suggestion ne passait pas inapercue.Notre inspiration emanait de ce concept de Theatre d’Avant Garde populaire ,cher a Feu Kateb Yacine et ses celebres pieces theatrales tel que:la Poudre d’Intelligence,la Guerre de Deux Milles Ans,la Palestine Trahie et (...)
TABET NOUREDDINE :
ALLAH YARAHMEK YA OMAR ET ON NE T OUBLRA JAMAIS.
Nadjib :
qu’Allah ait son âme et l’accueille en son vaste paradis

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus