Accueil > Evénements >

Le tracé de la future voie ferrée Jijel-Sétif adopté

jeudi 16 juin 2016, écrit par : Boutebna N.

Le tracé d’une variante du projet de voie ferrée devant relier Jijel à Sétif a été examiné et adopté lors d’une réunion du conseil de wilaya, a-t-on appris mercredi auprès des services de la wilaya.

Sur les trois variantes présentées par l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF), le tracé de l’une d’entre elles, jugé-le mieux indiqué", a été adopté par les responsables de la wilaya en raison de plusieurs critères-favorables", a précisé la même source.

L’avantage de proximité avec la pénétrante autoroutière Djendjen-EL Eulma et le peu de contraintes observées tout au long de l’emprise du projet sont parmi les critères qui ont favorisé la choix de cette variante, a-t-on expliqué de même source.

L’étude, confiée à un groupement de bureaux d’études algériens depuis 2012, porte sur le projet de réalisation d’une liaison ferroviaire à double voie électrifiée entre Jijel et Sétif en parallèle avec la pénétrante routière faisant la jonction entre ces deux sites, dans le cadre du schéma national d’aménagement du territoire (SNAT), a-t- encore noté.

Cette future liaison ferroviaire servira au transport des voyageurs et des marchandises entre les deux villes (Jijel-Sétif) avec des vitesses de 160 km/heure pour le mode marchandise et 80 km/h pour les voyageurs.

Cette jonction sera aussi déterminante dans la mesure où elle favorisera les échanges inter-wilayas, la réduction des délais de communication et surtout avoir un débouché direct sur le port commercial de Djendjen, ont détaillé les services de la wilaya.

APS


Partager cet article :
11 commentaire(s) publié(s)
Djafari :
Excellente initiative qui devient urgente. Pourquoi avoir attendu 54 ans après l’indépendance pour se réveiller enfin, pendant que les autres pays ont gagné plusieurs décennies d’avance sur nous ? Il n’est jamais trop tard pour bien faire et s’affranchir des erreurs du passé !
mus :
il faut attendre l année 2080 ..... l algerie a t elle vraiment de l argent pour realiser de tels projets
tempo :
Future ? c’est quoi ? dans 50 ou 100 ans.....
Patriot DZ :
Content de voir que le baril bas n’entrave pas les investissements en infrastructures utiles بالتوفق ان شاء الله
Rachid :
Bonne nouvelle. Espérons que ce projet puisse se réaliser.
L’INTRITI :
Salam, Ramadhan karim, Il me semble qu’il y a confusion en ce qui concerne les vitesses. 160 Km/h pour les trains voyageurs et 80 Km/h pour les trains de marchandise. Saha ftourkoum.
Farfour :
Le mot future fait peur en Algérie. Dans les projet on parle normalement de court, moyen ou long terme ou d’une échéance bien définie. Le mot future est utilisé par les guezenet.
TAHAR BEN ALI :
Je crois c’est pour l’an 5016 si dieu le veut avec une volonté exemplaire des loups rassasiés .
karima de bel air :
que de kms de rail pourraient etre financés rien qu’en confisquant l’argent et les biens volés par l’ex pompiste de El Oued alias Amar Saidani - quel est leprix du M2 rue de la bienfaisance 75016 Paris ???? à quand le peloton d’exécution pour cette crapule et ses semblables ??
Commentaire n°266464 :
Allahumma ya Rahim ya Rauf ya Sari3 el hisab, arzougna koul al adawat Li tou3inouna wa tousari3 jaryouna wa sa3youna fi al ardh, wa tarbitouna bi achralouna wa masalihouna wa koul haja. Amine.
Rachid :
Excellente nouvelle, cependant à qui sera confiée la réalisation de ce projet ? S’il (le projet ) doit connaître le même sort et le même rythme que celui du la nouvelle pénétrante Jijel - El-Eulma alors ya men aach. يا من عاش.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus