Accueil > Evénements >

Transfert illicite de 1,5 milliard de dollars de Sétif vers l’étranger

mardi 18 juin 2019, écrit par : Boutebna N.

Une enquête menée récemment par les éléments de la gendarmerie nationale de Sétif a permis de révéler un scandale financier impliquant le transfert illicite de plus de 1,5 milliard de dollars de Sétif vers l’étranger.

Selon le quotidien Echorouk, cette importante somme de devise a été transférée des banques de Sétif vers les Emirats Arabes Unis, la Turquie et l’Espagne par un réseau composé de 10 personnes sous couvert de l’investissement.

Selon la même source, l’enquête a révélé qu’il y a eu des surfacturations et des fausses factures établies au nom de la construction des usines à Sétif et à El-Eulma.


Partager cet article :
24 commentaire(s) publié(s)
Hirak :
Mr le procureur, tu a du ^pain sur la planche, utilise ton pouvoir magique et toute la mafia en prison
hirak :
A publier sur setif info : http://www.reporters.dz/2019/06/17/setif-agression-du-foncier-des-residents-denoncent-le-detournement-dun-espace-public-au-profit-dun-promoteur/
Lost :
Ce pays est gangrené jusqu’à la moelle, bientôt il faudra bâtir de nouvelles prisons. Ce n’est étonnant d’éprouver ce malaise indéfinissable lorsque on arpente les rues de ce pays, le mal est partout.
sss :
سطيف بلاد السرقة و شيتة و الغيرة و الحسد و لقوادة depuis longtemps
rostom :
aller faire un tour au niveaux de la zone les usines de faïences pousse comme des champignons le hik c’est qu’ils importent l’argiles blanches je vous laisses deviner l’astuce
merouche charaf :
Salam oualikoum.a quand une enquete Sur gaid salah cest l’amie de bouteflica et cest bien le menage a setif
BILAL :
Pleure ô pays bien aimé. Grandeur et décadence. Je suis né à Sétif, j’ai vécu aussi à ALger, Oran, Constantine, des moments magnifiques au moment de l’indépendance, puis c’est la galère des pitrerie de Ben Bella, la dictature de Boumédienne avec l’assassinat et l’emprisonnement d’authentiques révolutionnaires, l’Algérie a vécu de rêves et de chimères, le pouvoir confisqué par les militaires et d’ambitieux rapaces qui ont siphoné, saigné, ruiné le pays. Ils ont amassé des fortunes colossales. En 1962, on avait que quelques millionnaires d’ailleurs nationalisés par le déséquilibré de Ben Bella. Aujourd’hui vous trouvez dans tous les coins de rue, des milliardaires pour la plupart d’anciens délinquants et arrivistes. La corruption devient monnaie courante. Les élites ont soit rejoint le pouvoir pour le pouvoir et l’argent, les courageux ont préféré pliés bagages et partir sous d’autres cieux, c’est malheureusement mon cas. J’aime mon pays comme tous les autres, personne n’a le monopole du coeur. Nous avons vécu l’exil, (...)
NAWARA LAFAYETTE :
et les millions d’euros et dollars transférés par AMAR SAADANI vers ses SCI françaises et autres comptes off-shore ça intéresse quelqu’un ??? cette crapule , le Balkany algérien ,restera t’il impuni longtemps ??? à moins qu’il ai suffisament de dossiers compromettants sur tout le monde et dès lors on va lui fiche une paix royale !!
aba :
il manque l’ouverture des dossiers des imbortateurs et leurs facilitateurs.
Commentaire n°286925 :
Mais que faisait GAID SALAH, BOUSTILA, GAIDI, BENCHEGROUNE...ET LES AUTRES GENERAUX DES ÉTATS MAJORS DE L’ARMÉE ???!!! ILS ONT ÉCHOUÉ, ILS ONT FAILLIT À LEUR MISSIONS, ILS N’ONT PAS FAIT LEUR TRAVAIL...OU BIEN ILS ÉTAIENT COMPLICES VOIRE LES SOCIETES DES ENFANTS DE GAID SALAH !!! ILS DOIVENT TOUS DÉGAGER..YETNAHAW GAA,..SINON GAID VEUT DIVISER LE PEUPLE ALGÉRIEN EN APPELANT LES FORCES DE L’ORDRE À ARRÉTER LA MINORITÉ QUI PORTE D’AUTRES EMBLEME QUE CELUI NATIONAL !!!IL FAUT LES CHASSER TOUS...YETNAHAW GAA
Commentaire n°286929 :
Il n’y a pas seulement Saidani qui est épargné, il y a aussi un gros hippopotame qui semble n’avoir pas été inquiété à ce jour.
la semoule :
Bravo à BILAL, qui à tous résumé, une grande partie , des vrais Sétifiens, dont je fais parti, fils de bonne famille, ont choisi l exil, pour ne pas voir ces malotrus, illettrés, sans respect , prendre possession de la ville, par la truanderie, afin de s enrichir par le marché noir, et le trafique en tous genre, Comment accepter qu un médecin, ou un ingénieur, ayant bûcher durement ses études, pour avoir des diplômes, puisse vivre moins bien qu un délinquant notoire , par le biais du marché noir,On marche sur la tète. Adieu ma ville natal, toi qui à vus naître mes parents, mes grands parents, toi a qui ma famille à donné des martyrs pour que vive l Algérie, adieu mon pays perdu, que j aime tant,le coeur en pleur, je te salue.
Commentaire n°286931 :
Salam oualikoum.lalgerie soidisant democratique de gaid salah qui et contre le drapeaux berbere .les berberes font parties de lalgerie y a pas de problems . il veule sortire leur drapeaux Dans les manifestations en algerie il font se quil veule. lalgerie cest pas une dictature millitaire a la solde de Mr gaid salah quil prenne sa retraite en suisse a 88 ans .
Djafari :
Le plus gros pactole a été volé. Il faut essayer de sauver les millettes qui restent en attendant la récupération par l’ Algérie des comptes ouverts à l’ étranger et des biens immobiliers. Sur le plan intérieur, tout propriétaire d’un bien doit justifier de son légitime droit de propriété, dans le cas contraire il sera cédé au trésor public algérien selon les procédures de droit commun. Tout contrevenant devra encourir les sanctions pénales prévues par une nouvelle loi plus sévère et moins complaisante que l’ actuelle.
Bouzid :
Dans les années 97 , un directeur d’hôpital m’a proposé de travailler gratuitement car il n’y a plus d’argent dans la caisse de l’état / pour payer !!!!
c moi :
Le Kabyle est ma langue maternelle .Je ne renierai jamais ma mère !!!!
BILAL :
Je regrette pour moi ma mère c’est l’Algérie avec toutes ses composantes : Kabyles, arabes, mozabites, chaouis, soufis, de l’Est à l’ouest, du Nord au Sud, uni Je suis contre le régionalisme, absurde. Il faut arrêter ces discours séparatistes sinon nous allons subir les mêmes destructions et séparation que L’Irak, le Soudan, la Libye,, la Syrie... Pour moi la Kabylie, c’est avant tout une région d’Algerie, comme l’oranie, le constantinois, le sud, etc.. L’Algérie c’est indivisible, je suis Algérien Kabyle, arabe, oranais, constantinois, sahraoui, mozabite, soufi et fière de l’être. Maintenant que chacun s’y retrouve dans sa propre culture, normal, mais de grâce évitez le slogan séparatiste qui sera exploité par un Occident hostile et revanchard. Soyons unis contre la démagogie, le pouvoir actuelle et tous les corrompus, ceux qui ont pillé le (...)
reponse :
On a vraiment besoin des gens qui pense comme Bilal pour protéger et construire notre pays , bravo Bilal
khier :
Voir sur google, qui est Jacques Benet , sioniste, militant de l oas est créateur du drapeau berbere.
merazig :
La question qui se pose Comment celà c’est passé et qui a attribué le terrain appartenant à l’APC de Sétif où on a construit l’hôtel IBIS ?.
Ferkess :
1.5 milliard de $...Une grande somme ça !!! Quand va-t-on rétablir la peine capitale en Algérie ?...Il faut bien, sinon d’ici 5, ou 10 ans, il y aura plus de voleurs que d’honnetes gens dans ce pays...Les crimes économiques majeures devraient mériter la peine capitale à mon avis.
Commentaire n°287004 :
Semoule et consœurs il me semble qu il y a aussi une part de responsabilité vis a vis du pays car fuire n est pas la solution adéquate ! La preuve ! On sent tjs ce sens de culpabilité On est jamais aussi bien que chez soit comme dit l autre ..le combat continu j ai confiance en la justice DIViNE fi amani ALAH y’a akhi ghrib
BILAL :
Juste pour dire que je n’ai pas fui le pays mais le système pourri. Je n’ai pas fui, je suis parti en exil avec ses conséquences : racisme, adaptation, lutter pour trouver un travail digne, j’ai vécu et travaillé dans 4 continents. J’aurai pu rester et profiter comme tout le monde, d’un haut poste de responsabilité et ses avantages. Mais je ne suis pas de ceux là. Personne n’a le monopole du coeur. Je ne prétends pas aimer mon pays plus que quelqu’un d’autre. Vivre l’exil, loin de sa patrie, sa famille, ses amis je ne le souhaite à personne. Vous avez parfaitement raison de rester au pays et de me critiquer, c’est ça la démocratie, mais de grâce ne voyez pas l’exil politique ou économique comme une fuite. C’est l’enfer, une calamité. On fait semblant d’être heureux mais j’avoue n’avoir jamais eu cette plénitude, ce bonheur de respirer l’air du pays, retrouver sa famille, ses amis. Je suis maintenant à la retraite, je vis aisément mais je regrette toutes ces années perdues loin de ma ville, de mon pays. Profitez (...)
kakik :
Facile de trouver des excuses quand ont va voir l’herbe verte ailleurs. Quand ont aiment son pays, ont y reste meme si ont doit manger sa terre au lieu des patates. Ont se bat et ont le fait savoir meme au risque de sa vie. Alors commencer à jouer les khobistes, ca suffit. Moi j’ai pas quitter mon pays, je suis dans la misère et j’y reste car le fait d’être dans mon pays (meme pauvre et malade), je suis fier de moi et j’espère avoir ma petite part du gateau (des miettes) quand tous ces voleurs auront disparu d’une manière ou du autres. Vive mon pays et j’y resterai meme si je creve la dalle. Les pleureuses, ca suffit

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus