Accueil > Evénements >

5 juillet 2019 : Les Sétifiens déterminés

samedi 6 juillet 2019, écrit par : F. Senoussaoui, Liberté

A Sétif, le vingtième acte de la manifestation populaire déclenchée le 22 février dernier coïncidant avec la Fête de l’indépendance a été marqué par une forte présence des citoyens. Ils étaient plus nombreux que les vendredis précédents. Dès la fin de la prière, des centaines, voire des milliers de marcheurs se sont rassemblés devant le siège de la wilaya tout au long de l’avenue de l’ALN et des artères adjacentes. Avec un seul mot d’ordre : le départ des personnes incarnant le système dont, notamment, Noureddine Bedoui et Abdelkader Bensalah tout en insistant sur l’aspect pacifique des manifestations qui ne visent que le changement pour une Algérie prospère. Les marcheurs ont aussi demandé à trouver les solutions idoines pour la sortie de crise. Des slogans hostiles au pouvoir ont été portés sur les banderoles sur lesquelles on pouvait lire : “Pas d’État policier mais civil”, “Pacifique, pacifique !”, “Liberté et justice”, “Vive l’Algérie !”, “Pas de dialogue avec la mafia”. Pour ce 5 Juillet, le drapeau national a pris le dessus. En effet, des dizaines de manifestants étaient drapés dans l’emblème national et coiffés de casquettes vert, blanc et rouge. Sur un autre volet, des manifestants ont indiqué que rien n’arrêtera le cours des manifestations pacifiques et que seule une réponse aux attentes et exigences du peuple permettra de changer les choses. “Le peuple a dit son dernier mot et rien ne l’arrêtera. Que ceux qui ont parié sur le fléchissement du mouvement se réveillent, car le système en place n’est pas à la hauteur et ne gouvernera plus ce peuple”, nous dira Mourad, un quinquagénaire, qui a souligné que les Sétifiens, à l’instar des habitants des autres wilayas, ont voulu faire du 5 Juillet 2019 la concrétisation de la libération de l’homme, après la libération de la patrie en 1962.


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
khier :
ça va être dur de donner du boulot à tous ces non diplômes, ayant quittés très tôt les bancs des écoles, sans qualifications, sans expérience professionnelles, qui veulent , gagner autant d argent qu un médecin,les premiers ,a descendre, dans les rues tous les vendredis. Dur, dur disait Pépin, l économie est au bord de la faillite, le bas de laine rétréci , l inflation galopante,le prix des hydrocarbures chute de jour en jour,Dur Dur, disait pépin.le FMI, attends le moment propice avec son assommoir.
khier :
Et tous les faux moudjahids, qui se sont trouvé deux faux témoins, pour attester qu ils étaient soit disant au maquis, et à l indépendance ont touchés le pactole, plus des licences de taxi,et se sont appropriés les biens vacants, une honte.
REDHA :
EXTREMELY IMPORTANT https://www.thepetitionsite.com/fr-fr/669/816/173/universal-crimes-the-hidden-truth-about-an-international-tragedy/
mehdi :
Le 5 juillet, une date pas comme les autres, est venue rappeler le PEUPLE algérien, qu’un torrent de sang sacré , des martyrs , a arrosé cette terre algérienne , pour la libérer de l’hégémonie esclavagiste, du colonialisme français. En ce 20 vendredi consécutif, le PEUPLE est conscient, plus que jamais, que le temps de récupérer son pays entièrement, pour l’orienter sur la voie de la justice, la liberté et la dignité, est arrivé... Gloire aux martyrs.
le berri :
article qui ne dit pas la verite cest honteux jetais present les mots d ordre etaients les suivants .l armee est la notre et el gaid nous a trahit.liberez le moudjahid bouregaa.etat civil non militaire.pas delections en presence des issabates.respectez les lecteurs svp
gawasetif19 :
A publier ebcore : http://www.reporters.dz/2019/06/17/setif-agression-du-foncier-des-residents-denoncent-le-detournement-dun-espace-public-au-profit-dun-promoteur/
khier :
Et ce Nazzar Khaled, ce résistant de la 25 eme heures, quand tout à été fini. Promotion , Lacoste , responsable des massacres en octobre 1988, ayant fait plus de 500 morts, son tour c est pour quand, lui aussi doit être jugé, il faut assainir le pays, quitte a mettre, la moitié des Algériens au trou, les assassins, les voleurs, les escrocs, les benamiss, les corrompus, les corrupteurs et dieu sait qu il y en plus quand le croire, le pays doit être passé au tamis, ils ont bues le sang des valeureux chouhadas.
Djafari :
Mr Senoussaoui, Vous ne mentionnez pas dans votre article une revendication majeure, scandée dans le Hirak : Gaïd Salah dégage et y en a marre des généraux. Ces slogans sont le signe irréfutable de l’ évolution de l’ opinion Algérienne et s’inscrivent dans l’historicité sociologique de l’ Algérie nouvelle qui se dit prête à prendre sa place entière dans un monde qui n’ à pas achevé sa gestation. De ce fait l’ Algérie a la prétention légitime de ne plus occuper de sous-strapontin dans le maelström des nations.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus