Accueil > Evénements >

Meeting de Belkhadem à Sétif, le FLN en perte de vitesse devant ses rivaux

mercredi 9 mai 2007, écrit par : Abdelhalim Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

Le discours de Abdelaziz Belkhadem n’a duré en tout et pour tout qu’une dizaine de minutes, hier dans la salle omnisports de Sétif, devant une assistance qui ne reflète guère les prétentions du vieux parti devant ses concurrents immédiats, le RND et le MSP, dans une ville où la campagne électorale est jusque-là encore en veilleuse à près d’une semaine de sa clôture.

En marge du meeting, c’est le mécontentement qui perdure du côté de la base, non seulement éliminée de la confection de la liste de Sétif mais aussi marginalisée de l’organisation du meeting d’hier.

Une heure auparavant, à l’occasion de la commémoration des massacres du 8 mai 1945, Belkhadem avait assisté aux côtés de Bouguerra Soltani et de Yahia Guidoum à la marche ayant conduit le cortège officiel à la stèle commémorative du premier martyr des événements sanglants de Sétif, Saal Bouzid. La conjoncture ayant rassemblé les trois représentants des partis de la coalition fait ressortir, certes, l’ampleur de l’événement historique national, mais il ressort aussi que chaque parti tente de séduire la population de votants de près de 780 000 voix.

Si le MSP, fidèle à la discipline du parti, n’a pas suscité de mécontents au sein de sa base et de ce fait semble aller tout droit vers un score flatteur de 2 sièges, le RND, à sa tête le ministre des Sports, Yahia Guidoum, ayant au préalable séduit tous les sportifs de la région grâce aux subventions financières allouées au équipes de Sétif et El Eulma, menace de rafler le maximum de voix et de surclasser par là même le FLN dont Sétif a de tout temps constitué un fief. Il s’agit là d’une donne qui relègue au dernier plan le vieux parti « déchiré » par les tiraillements internes survenus au lendemain de la confection des listes et où les kasmas ne sont guère représentées.

Les mécontents de la base menacent non seulement de lancer un appel au boycott des élections mais aussi espèrent saisir l’occasion de l’« échec » des législatives pour exercer une pression sur la centrale à la veille de la désignation du mouhafadh et de la tenue des élections communales et de wilaya.

Ce sont, entre autres, des impressions recueillies, à l’occasion de la venue de Belkhadem à Sétif, auprès des militants des kasmas qui ont tenu à marquer leur présence mais dans un climat de dépit.

Le retard d’une heure de l’arrivée à la salle omnisports du secrétaire général du FLN donnait l’impression du report du meeting tant l’engouement habituel des masses n’était guère au rendez-vous. Un nombre réduit eu égard aux sympathisants de Ouyahia à El Eulma quelques jours auparavant, ou encore à ceux du MSP à l’occasion de la venue de Amar Ghoul à Sétif.

Après une introduction de quelques minutes sur le rappel des événements du 8 mai 1945 où le message clair en direction de la France n’a pas manqué d’être soulevé à propos du « pardon pour crime de guerre », le leader du FLN a formulé des éloges en direction de la constituante de la liste de Sétif au vu du « potentiel humain » dont jouit le parti, a-t-il expliqué. Ce qui représente aussi un message qui s’apparente à une riposte en direction des mécontents du FLN. « La force du FLN réside dans celle de ses hommes », a clamé Belkhadem du haut de sa tribune. Avant de lancer un appel au vote massif en faveur de son parti. « Renouvelez votre confiance au FLN », a conclu l’orateur.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus