Accueil > Evénements >

Un dictionnaire commercialisé en Algérie, porte atteinte aux arabes et musulmans

samedi 4 juillet 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

ans un communiqué rendu public, l’association internationale des traducteurs et linguistiques arabes« WATA » dont le nombre d’adhérents à ce jour dépasse vingt deux mille intellectuels entre traducteurs, écrivains, poètes et linguistiques de par le monde dénonce et condamne fermement l’entreprise « Webster » pour les termes humiliants dont elle usa pour définir l’homme arabe « Arab ». « Portant ainsi atteinte à la dignité de la nation arabe et à la civilisation arabo-islamique qu’elle représente. Cette désinformation est totalement indigne d’une entreprise scientifique. De tels actes nuisent énormément à la crédibilité scientifique et à l’honnêteté du travail académique et sont en total contradiction avec les lois internationales ».

A cet effet l’association WATA demande à l’entreprise américaine Webster l’annulation de ces propos diffamatoires aussi bien dans l’édition imprimée que dans l’édition électronique et de les remplacés par des définitions justes, respectueuses et dignes de la civilisation arabo-islamique, présenter d’excuses au nom de « Webster »، aux mondes arabes et musulmans et en fin retirer les anciennes éditions du marché. D’autre part et en attendant que « Webster Merriam » réagisse objectivement à ces préoccupations, l’association des traducteurs et linguistiques arabes WATA demande à tous ces adhérents de boycotter tous les produits « Merriam Webster » afin que de telles humiliations ne puissent plus jamais se reproduire. WATA interpelle également les responsables du ministère Algérien concerné d’intervenir auprès des éditeurs et libraires pour arrêter la distribution de ces dictionnaires jusqu’à ce que les rectifications nécessaires soient apportées aussi bien sur l’édition imprimée que sur l’édition électronique. A signaler que l’association WATA est représentée à Sétif et dont le bureau est présidée par M.Jamal al-Ahmar professeur à l’Université Ferhat Abbas de Sétif.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus