Accueil > Evénements >

Lancement du projet de ligne ferroviaire électrique Jijel-Sétif

lundi 24 août 2009, écrit par : Farouk B, Le Temps d’Algerie, mis en ligne par : Boutebna N.

La ville de Jijel sera reliée à celle de Sétif par une nouvelle ligne ferroviaire électrifiée. D’une longueur de 130 kilomètres, cette voie devra être exploitée par des trains rapides. L’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif)

a lancé hier un avis d’appel d’offres national et international restreint publié sur le quotidien El Moudjahid pour sélectionner le bureau d’études ou groupement de bureaux d’études ayant l’expérience en la matière.

L’Anesrif est à la recherche d’un bureau d’études justifiant d’au moins d’une étude similaire en nature réalisée au cours des cinq dernières années dûment justifiée par une attestation de bonne exécution délivrée par le maître d’ouvrage et authentifiée par les autorités consulaires algériennes dans le pays où les prestations objet de cette attestation ont été réalisées. Le délai de préparation de l’offre est de soixante jours à compter d’hier.

L’Anesrif a précise dans l’avis d’appel d’offres que la ligne en question sera exploitable pour des trains roulant à une vitesse de 220km/heure.

Le lancement de ce projet revêt, selon des professionnels du domaine, un intérêt particulier. La wilaya de Jijel dispose d’un potentiel économique et naturel important. Le port de Djendjen est appelé à devenir un véritable pôle de trafic portuaire et une zone franche.

La wilaya de Sétif est forte d’une réputation de zone d’activité économique et commerciale. La jonction des deux villes par une nouvelle ligne électrifiée sera un facteur de développement pour toute la région est du pays. La mise en place de cette voie soulagera les usagers de la route, étant donné les risques multiples et le coût des transports.

Le lancement des trains rapides et électriques a suscité un grand intérêt des citoyens. Les voyageurs ont adopté ces nouvelles acquisitions en raison du confort, des conditions de sécurité et de la rapidité assurée. L’engouement est tel que la SNTF devra renforcer prochainement son programme par de nouvelles rotations.

A travers ce projet de voie ferrée électrique qui vient renforcer le projet de la pénétrante autoroute Est-Ouest, la ville de Jijel sort de son isolement pour occuper la place d’une wilaya côtière importante à l’instar d’Alger, Béjaïa et Skikda.
Le réseau national des voies ferrées électrifiées devrait s’élargir. Après Alger, Blida, Oran, Constantine et Tizi Ouzou, c’est au tour de Jijel et Sétif de bénéficier de cette technologie.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus