Accueil > Evénements >

UFAS : Colloque international sur la crise financière mondiale

La crise, la pauvreté et les normes comptables
mercredi 21 octobre 2009, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

l’initiative de la faculté des sciences économiques et de gestion de l’UFAS, en collaboration avec le laboratoire du partenariat et de l’investissement dans les petites et moyennes entreprises dans l’espace euro-maghrébin, un colloque international sur « La crise financière et économique et gouvernance mondiale » se déroule actuellement (du 20 au 21 octobre) à l’Université Ferhat Abbas de Sétif, dans la grande salle de conférences de la sublimes battisse abritant les écoles doctorales, récemment inaugurée au niveau du deuxième pole universitaire El Bez.

 Des sommités en économie et de la recherche scientifique, venus de plusieurs pays, présenteront quelque 120 communications sur divers thèmes en rapport avec « La crise financière et économique, et gouvernance mondiale ». Il s’agit de docteurs et chercheurs de Paris VIII (France), de Jordanie, de l’Arabie Saoudite, de la Libye, de Mauritanie, de la Turquie, et d’autres pays du monde arabe, ainsi que de grands spécialistes des différentes universités et centres de recherches nationaux qui plancheront sur la question et animeront les débats et tables rondes, sous formes d’ateliers.

Face à un public constitué de l’ensemble des participants ainsi que des Cadres et responsables des organismes publics, cadres dirigeants des entreprises, chercheurs et enseignants universitaires et étudiants en post graduation, le président de l’université de Sétif a procédé à une brève allocution d’ouverture dans laquelle il s’est évertué à expliquer que ce colloque international sur « la crise financière et économique et gouvernance internationale » a comme objectif l’étude et l’analyse des différents aspects théoriques et pratiques de la crise systémique actuelle et la recherche de mesures pouvant contribuer à une éventuelle sortie de crise que vit depuis quelques années la situation mondiale, régionale et nationale. Après quoi, il a été directement entamé l’ordre du jour.

Les séances du premier jour ont été consacrées aux thèmes dominants : « les retombées de la crise mondiale dans les pays en voie de développement », un sujet développé par le Dr. Kamil TUGAN (Turquie), « les subprimes, crise économique, pauvreté et refondation de la géoéconomique mondiale » abordé par le DR. Abdelkader Chachi (enseignant en Arabie saoudite). De sa part, le Pr. Abdelkader Derbal (Oran) s’est penché sur « la crise financière mondiale et les économies émergentes, avec l’Algérie comme référence spéciale ». La communication la plus attendue de cette première journée, fut sans doute celle du Dr. Salah Eddine ARIF (Université Paris VIII), qui a expliqué l’impact des normes comptables internationales (IFRS), sur la crise financière et ses conséquences sue les entreprises algériennes ». Un sujet purement technique, selon le Dr. ARIF. « Nous avons hérité d’un système comptable français et nos spécialistes n’ont fait que de l’adapter pour le rendre avantageux à une certaine période ». Il a toutefois ajouté que la question qui se pose reste : est-ce que les normes comptables sont les causes de la crise financière ? A cet effet, les réponses sont diverses et peuvent s’expliquer sur différents aspects » conclu le Dr ARIF qui, avec un verbe facile et un langage vulgarisé, a su attiré la concentration des présents. D’autre part, des tables rondes suivies de débats très riches, ont été tenues en marge des communications présentées dans ce colloque, marqué par une organisation impeccable.

Dr. Salah Eddine ARIF (Université Paris VIII)


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus