Accueil > Evénements >

Après sa visite d’inspection au nouveau pôle sportif : Le coup de gueule du wali

lundi 21 décembre 2009, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

« Vous n’avez pas tenu vos engagements et je ne peux tolérer un tel bricolage », sera l’expression du Wali à l’encontre du responsable du bureau d’étude portugais ayant pour mission le volet technique de la réalisation du pôle sportif d’El Bez dont une piscine olympique répondant aux normes internationales.

Un projet qui a accusé un retard conséquent et l’argument d’un bureau d’étude rejetant la faute sur les autres partenaires ne tenait pas la route devant l’impérieuse nécessité de la réception de cette infrastructure sportive qui s’avère être la première réalisée en Afrique que soit sur le plan technique ou le nombre d’annexes qu’elle renferme.

La raison de la colère du Wali est le remplacement de la toiture par un procédé simple alors que le cahier des charges prévoit un système d’ascenseur canadien appelé HONCO.

Toutes les explications données par l’architecte représentant le bureau d’étude buteront sur l’exigence de présentation de la mention sur le cahier des charges.

Connaissant les astuces qui font gagner beaucoup de temps et surtout d’argent sur les projets et tenant à le faire sentir aux présents, le wali argumentera : « Le produit payé doit être trouvé sur le chantier, et c’est défendre les intérêts de l’Etat que de l’exiger ». Au représentant du bureau d’étude portugais qui tentait de trouver des explications, il aura cette réponse brève et définitive : «  je veux que ce projet soit fin prêt d’ici juin prochain et avec les exigences prescrites dans le cahier des charges ».


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus