Accueil > Evénements >

Sétif – Alger : Lorsque la route rivalise avec le ciel et le rail

mardi 22 décembre 2009, écrit par : A. Nedjar, Sétif info, mis en ligne par : Boutebna N.

n attendant l’ouverture du dernier tronçon de l’autoroute devant relier Lakhdaria à Khemis El Khechna pour aboutir vers la capitale Alger, prévue pour la fin du second semestre de l’année 2010, le feu vert a été donné le 20 décembre dernier pour la mise en exploitation de la portion de l’axe autoroutier reliant les « Portes de fer » au lieu dit « Zennouna » sur les hauteurs du territoire de la wilaya de BBA. Plus que l’évitement de la montée et des virages de Monsourah, la déviation par le versant Nord de la chaine de montagnes des Bibans, rend le voyage plaisant par le défilement d’un paysage magnifique de bout en bout.

Ainsi donc, mis à part la portion de routes des gorges dites de « Palestro », le voyageur venant ou allant sur Alger ne quitte plus la double voie à partir de Sétif et même de plus loin. Les autres axes confiés au groupe japonais ne saurait tarder nous a-t-on confié.

Pour ces déplacements, en temps compensé et même en temps réel, cette nouvelle donne permet donc de rivaliser avec l’avion et le rail que les retards, les mauvais temps et autres considérations rendent parfois aléatoires et couteux. En roulant à vitesse autorisée, le trajet est effectué en moins de trois heures dans la douceur et dans la sécurité. Pour de nombreux usagers de la route, c’est un vieux rêve qui vient de se concrétiser en réalité palpable. Finis donc ces monstres dangereux de camions qui nous terrorisaient ou ces « Rallymen » qui nous surprenaient à chaque virage pour effrayer les plus téméraires. Ainsi donc, en plus des facilités de circulations accordées aux autochtones, les non résidents se voient offrir de nouvelles plages d’horaires et de dates supplémentaires pour organiser leurs voyages en ralliant rapidement les aéroports environnants les plus proches pour les cas les plus pressés ou d’urgences.

En disant adieux à tous les désagréments connus sur les anciens axes, nous réapprendrons certainement à aimer à nouveaux les voyages en territoire national pour des visites familiales, pour des raisons professionnelles ou pour de simples visites touristiques.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus