Accueil > Evénements >

Nouveaux remous provoqués par l’opérateur Djezzy

mercredi 28 avril 2010, écrit par : A. Nedjar, Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Vendra ou Vendra pas ? Tout le monde s’accorde à dire que ce feuilleton se poursuit et nous met dans l’expectative après les informations faisant état de la cession de tout ou partie du capital de Djezzy et d’autres filiales de la holding Egyptienne au géant Sud Africain MTN. Les dernières informations relatives aux décisions de la banque d’Algérie de refuser de transférer les avoir de Djezzy vers l’étranger de même que les domiciliations en banques pour ses importations même après le paiement de redevances fiscales et l’arrêt de la cotation du titre ORASCOM TELECOM à Londres ont de quoi alimenter ces rumeurs. L’ARPT vient de réitérer dans une déclaration que rien ne se fera sans elle du fait que selon l’article 3 du décret exécutif n° 01-219 portant approbation de licence d’établissement et d’exploitation d’un réseau public de télécommunications cellulaires de norme GSM et de fourniture de services de télécommunications au public souligne que « la licence, objet de ce présent décret, est personnelle et ne peut être cédée ou transférée que dans le cadre et conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur et aux conditions fixées dans le cahier des charges ». L’article 39 du cahier des charges énonce : « La licence ne peut être cédée ou transférée à des tiers qu’aux conditions et procédures définies à l’article 19 du décret exécutif n° 01-124 (…) portant définition de la procédure applicable à l’adjudication par appel à la concurrence pour l’octroi des licences en matière de télécommunications ».

Dans cette éventualité il est stipulé que selon le département de Karim Djoudi que seul le respect des obligations légales en vigueur permet la consécration de toute transaction de cette nature », précisant que « dans le cas contraire, celle-ci (la transaction) est considérée comme nulle et sans effet ».

Ainsi donc et, comme suite à la vente de ECC, cimenterie de M’Sila, assistera-t- une fois encore un autre scenario qui se passerait sous le nez et la barbe du gouvernement algérien qui verrait la cession d’un operateur de téléphonie mobile qui s’était sucré à outrance à travers les avantages qui lui avaient été accordés à son installation ?

Les jours à venir nous renseigneraient d’avantage sur les intentions des propriétaires de Djezzy qui ont toujours clamés que cette cession n’a jamais été à l’ordre du jour. Propos confirmés par le département de Hamid Ben Salah ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication.

Pour déjouer la trahison l’outrecuidance et l’incrédulité des Sawiris, la seule arme fatale selon un citoyen serait le boycott. N’est il pas trop tard ?

Dernière minute :

Nous venons d’apprendre que : Orascom Telecom Holding (OTH) a confirmé, mercredi 28 avril dans un court communiqué diffusé sur son site internet, l’existence de négociations entre sa maison mère Weather Investments et l’opérateur sud-africain MTN.

Pour sa part, MTN a confirmé, mercredi, être en discussions avec Weather Investments en vue d’une acquisition d’une partie ou de la totalité d’Orascom Telecom Holding (OTH). Weather Investments détient 51% d’OTH qui contrôle plusieurs opérateurs mobiles, dont Djezzy en Algérie.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus