Accueil > Evénements >

Université de Sétif : Les enseignants des sciences sociales, psychologie et orthophonie en colère

samedi 11 décembre 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Après les étudiants universitaires, c’est au tour des enseignants de clamer leur colère et d’exprimer leur inquiétude quant aux nouvelles directives émanant de la tutelle ayant trait à la suppression de la filière « Orthophonie » du département des sciences sociales de l’université de Sétif. Cette décision entre dans le cadre de l’application du système LMD dans ce département ce qui explique la suppression de toutes les filières dites « classiques ». A noter que la filière « orthophonie » comprend deux laboratoires de recherches (développement et gestion de la RH et orthophonie clinique) chapeautés par deux professeurs d’enseignement supérieur, 10 maîtres conférenciers, et 50 enseignants qui assurent la formation de 3 500 étudiants dans deux filières en troisième année et cinq spécialités.

Dans une réunion tenue la semaine passée, les membres du comité pédagogique de la faculté des sciences sociales et humaines de l’université de Sétif ont dénoncé en bloc les nouvelles mesures engagées à destination des filières de cette faculté tout en portant des suggestion, jugées objectives ayant trait à la réorganisation des structures pédagogiques avec l’intronisation du système de tronc commun pour les sciences sociales et humaines et la création, entre autres, d’un institut national spécialisé pour cette filière.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus