Accueil > Evénements >

TAMAZIGHT, langue nationale et officielle au Maroc

mercredi 22 juin 2011, écrit par : A Nedjar.Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

Mohamed VI, Roi du Maroc s’est prononcé pour des reformes démocratiques globales qui seront soumises à referendum populaire au 1 er juillet 2011.

Le souverain à décidé renforcer les pouvoirs du parlement et du gouvernement bien qu’il demeure au centre de toutes les décisions stratégiques et garde haut la main sur les affaires militaires, religieuses et sur les questions de sécurité.

Au-delà de leurs aspects politiques, de ces reformes qui donneront une nouvelle constitution aux frères Marocains, la nouveauté réside dans le fait que la langue Amazigh sera consacrée comme étant non seulement une langue nationale mais surtout une langue officielle pour tous les marocains sans exclusive.

Cette reconnaissance est l’aboutissement d’un long processus et un combat acharné mené par des militants depuis l’indépendance du Maroc, où la majorité de la population est berbérophone. C’est sans doute une première dans tous les pays du Maghreb.

Après le discours du Roi du 9 Mars, le mouvement amazigh massivement présent aux manifestations du 20 Février 2011 a affirmé que :

« S’ils oubliaient l’officialisation de la langue Amazigh, nous nous considérerions comme des colonisés et nous prendrions alors nos responsabilités. »

Ce message a été perçu par la classe politique, selon l’un des principaux animateurs de mouvement qui affirme que :

« Il fallait trancher et si on avait fait l’impasse sur cette question, cela aurait voulu dire que Tamazight est une langue étrangère qui n’a pas sa place dans la constitution »

Il ne reviendra donc pas à Algérie où le combat identitaire est présent depuis plus de 60 ans de déclarer Tamazight comme une langue officielle, bien qu’elle soit nationale depuis la dernière révision de la constitution de 2002.

Le pouvoir en Algérie continue de tergiverser et pour en faire un motif de division du peuple. Dans l’allocution prononcée le 15 Avril 2011,le président de la république a toutefois prévenu que la révision de la Constitution porterait sur tous les thèmes « hormis les constantes nationales », ce qui sous-entend que Tamazight, « langue nationale » ne sera pas « officielle » chez nous en Algérie


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus