Accueil > Evénements >

Conférence de Rachid MEKHLOUFI à Sétif

Le football national ; ses gloires et ses déboires
lundi 17 octobre 2011, écrit par : Dj. Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Invité par la dynamique l’Association des anciens élèves des lycées Mohamed Kerouan et Malika Gaïd, Rachid MEKHLOUFI, l’ancienne gloire du football national a donné hier une conférence sur « le football, ce monde en pleine évolution » à la salle des expositions du parc d’attractions devant une large assistance composée en grande partie d’anciennes stars du football Sétifien et national dont le grand Cheikh Abdelhamid Kermali .

Rachid Makhloufi qui avait fait, rappelons le, le bonheur de l’AS Saint Étienne, de la glorieuse équipe de Foot du FLN et de l’équipe nationale post indépendance, s’est montré ravi de faire cette viré dans sa ville natale ou il a avait fait ses premier pas de footballeur au sein de la prestigieuse Union Sportive Franco-Musulmane de Sétif aux cotés des, non moins célèbres, Abdelhamid Kermali et feu Mokhtar Arribi.
En racontant son riche parcours, le conférencier a donné l’occasion aux présents de voyager loin dans le monde ce « sport qui intéresse et mobilise les jeunes et les moins jeunes ». Il s’est attardé sur cette belle aventure liée à la création en 1958 de l’ équipe du FLN dont l’impact fut immense en ayant pour objectif de faire fait connaitre la révolution et de sensibiliser l’opinion française et mondiale sur cette noble cause.
Et comme pour « rendre à césar ce qui appartient a césar et « empêcher toute tentative de récupération politique », Rachid dira qu’au sein de la fondation de l’équipe du FLN, l’on s’accorde a témoigner et affirmer que l’idée de cet acte historique revient a feu Benbitour.
L’orateur rappelle ensuite les exploits techniques du groupe lors des différents tournois organisés dans les pays arabes, asiatiques et de l’ex bloque socialiste. Tous les passages de l’équipe ont été marqués, fait-il savoir, par le respect et la considération pour l’Algérie combattante. Il a indiqué toute fois que le Maroc, les Egypte et la Syrie (unifiée à l’Egypte) ont refusé de jouer contre le onze national de peur d’être suspendus par la FIFA.

L’ex entraineur a rappelé ensuite les faits marquants du football national, « ces gloires et ses déboires ». Il a évoqué les raisons qui ont fais les sucées de la balle ronde algérienne, notamment dans les le jeux méditerranéens de 1975, dans les coupes du monde 1982 et 1986, et de la coupe d’Afrique en 1990, non sans avoir enchainé en énumérant nombre de facteurs qui ont conduit à la décadence « de ce même football basé aujourd’hui exclusivement sur de l’argent » .
Le conférencier pense cependant qu’il est temps de recourir à une profonde restructuration du football national en partant de la base et d’une réelle prise en charge de la catégorie des jeunes.

« Ce n’est malheureusement pas la vision de l’actuelle FAF qui va dans le sens inverses » a-t-il fait remarquer avec son habituel franc parler.
Et après avoir rappelé les nobles objectifs des écoles de football lancées par la fondation a travers tout le pays et qui connaissent « un curieux black out », Rachid a lancé un message au président Bouteflika en l’exhortant de recevoir les membres de la fondation pour lui « expliquer éventuellement ce qui marche et ce qui ne marche pas dans le football national ».

Article lu dans le Jeune Indépendant.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus