Accueil > Evénements >

Réduction des prérogatives des Wali

vendredi 20 janvier 2012, écrit par : A. Nedjar. Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

Nous n’aurons plus à lire à l’avenir des déclarations ou des discours emphatiques rapportés par la presse de style : Tel ou tel wali a decidé d’attribuer une importante subvention à tel ou à tel autre club de foot ou de financer tel ou tel autre projet.

Ceci allait bien souvent au detriment de l’équilibre du developpement régional et de la politique du developpement des sports en général lorsque cet argent n’allait pas financer le plus souvent quelques vieilles jambes boiteuses et vieillissantes quant ce n’est pas le team entier qui se trouvait dans cette même situation.

Le chef de l’executif de Wilaya disposait jusque là immenses prérogatives et bénéficiait d’innombrables privilèges sans rapports et sans communes mesures avec la simple charge mais combien devenue complexe parfois de ce haut representant de l’état, de l’administration et du gouvernement .

Ainsi donc ,selon la nouvelle loi sur la Wilaya adoptée par les deputés à l’APN, il revient desormais à l’Assemblée Populaire de Wilaya,APW de decider .

Plus d’une centaine de propositions d’amendement ont été formulées par les députés à ce projet de loi comprenant 183 articles. Ceux-ci permettront d’-élargir les prérogatives des Assemblées populaires de wilaya (APW), d’appuyer leur autonomie et de réduire les prérogatives du wali", explique le rapport de la commission et visent l’-extension du contrôle des APW" à tous les secteurs au niveau de la wilaya, à- réfléchir à l’autonomie financière des APW-, avec- la possibilité de confier la mission d’ordonnateur au président de l’APW". Ils ont trait aussi à l’-élargissement des prérogatives des APW de façon à leur permettre de contribuer à différents domaines, y compris ceux soumis à une autorité centrale, notamment aux plans de l’éducation, de la formation et de l’enseignement supérieur-, est-il encore noté.

Les prergative du Wali son desormais réduites au profit des assemblées locales élues qui gardent le contrôle de l’activité du chef de l’executif de Wilaya qui n’est plus de ce fait l’ordonnateur exclusif des actions décidées pour le financement des projets locaux.

Est-il vrai que la fin d’une époque, tout au moins pour certains certains Wali qui avaient le comportement de véritables seigneurs de séans ?

Où , c’est véritablement l’introduction du début d’une nouvelle ère du contrôle populaire à travers ses assemblées élues ?

L’avenir nous le dira si les lois sont bien appliquées


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus