Accueil > Evénements >

Ces joies qui se transforment en drames pour certaines familles

jeudi 3 mai 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Le service des urgences du CHU de Sétif était submergé ces jours derniers par l’admission de nombreux accidentés qui souffraient de multiples et nombreuses fractures et pour certains de vrais traumatismes crâniens.

Ces victimes sont pour l’essentiel des jeunes supporters qui se sont exprimés dans les rues pour manifester imprudemment leurs joies à l’occasion de la grande victoire de l’Entente en coupe d’Algérie.

Lors des admissions, il s’est avéré que ces jeunes sont pour la plus part victimes de fractures et de graves lésions à la suite chutes des bords des nacelles de véhicules dans lesquels ils s’agrippaient.

Grave imprudence ou signe de relâchement, la plus part d’entre eux ne respectaient pas les consignes de sécurité et disons le, devant le laxisme des agents de police assurant la circulation qui-ferment" les yeux, tout le monde s’est trouvé encouragé et même téméraire

On a en a vu qui s’accrochaient de l’extérieur aux portières comme ils se juchaient par grappes sur les toits de ces mêmes véhicules qui jouent aux slaloms.

« Nous étions plus une dizaine à bord d’un Herbin. Le conducteur n’arrêtait pas de zigzaguer. Du coup notre micro camion s’est renversé sur la chaussée », nous témoigne un jeune, victime d’une fracture.

Pour notre part, ces inconsciences doivent s’arrêter. Les autorités ont la responsabilité et la suprême charge de veuille en toutes circonstances, en tous lieux et à tous moments à la sécurité des citoyens.

Stopper ces fous à 4 roues ne nécessite pas de grands moyens. Ce cirque doit s’arrêter car il revient tout le temps à l’approche de la saison estivale et des cortèges de fêtes familiales où les drames sont nombreux.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus