Accueil > Evénements >

Favoriser le dialogue entre les enfants et leurs parents pour prévenir la violence

dimanche 10 juin 2012, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Les participants à la Journée d’étude sur les crimes sexuels contre les enfants ont recommandé dimanche à Sétif le dialogue direct et continu entre les enfants et leurs parents pour prévenir toutes formes de violence contre les mineurs.

Plaidant pour une plus grande compréhension des parents et la non responsabilisation des enfants, ils ont également relevé que le crime sexuel laisse des séquelles psychologiques indélébiles sur la victime, pouvant conduire vers des comportements extrêmes comme le suicide, le meurtre ou la vengeance sur d’autres enfants.

Les intervenants ont également recommandé aux parents de demeurer attentifs aux moindres changements de comportement de leurs enfants.

Organisée par la cellule d’écoute et de prévention de l’Office des établissements de jeunes (ODEJ), la rencontre, tenue au centre de rééducation et de réinsertion des mineurs, s’inscrit dans le cadre de la célébration du mois de l’enfance.

Des médecins, des psychologues et des sociologues sont intervenus au cours de la rencontre pour analyser les différents aspects du phénomène insistant sur la prévention et la vigilance parentales.

Psychologue à l’ODEJ, Farida Belarbi a estimé que la violence sexuelle contre les enfants a pris une grande ampleur au cours des dernières années dans les pays arabes sous l’impulsion de plusieurs facteurs psychologiques ainsi que la diffusion de valeurs morales étrangères aux sociétés musulmanes et contraires aux idéaux de la religion musulmane.

Elle a indiqué que 28 enfants ont perdu la vie en 2011 en Algérie à cause de violences sexuelles, tandis que 1.400 autres ont été victimes d’agressions sexuelles et de coups violents.-Une bonne prise en charge notamment de la part des parents reste le meilleur moyen pour minimiser les séquelles psychologiques de ces violences", a-t-elle assuré.

Wissam Zouzou, médecin, a estimé, pour sa part, que les comportements inhabituels comme pleurer sans cause apparente, s’isoler ou devenir insomniaque-sont des signes que les parents doivent prendre très aux sérieux".


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus