Accueil > Evénements >

Remplacement de l’Education islamique par l’Education routière : Démenti formel

mercredi 31 octobre 2012, écrit par : A Nedjar.Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

Le ministère de l’ Éducation Nationale , très surpris par les informations rapportées par une certaine presse ,a rendu public un communiqué dans lequel il fait état de l’intangibilité des matières portant sur les constantes l’identité nationale, à savoir l’Arabe, Tamazight, l’Education islamique, l’histoire et l’Education civique, en réaction à des informations d’un projet visant au remplacement de la matière de l’Education islamique par l’Education routière.

« Toutes les matières portant sur l’identité nationale font partie des constantes nationales, sont intangibles et nul ne saurait y porter atteinte », a affirmé le ministère de l’Education qui précise que ces matières « revêtent un aspect stratégique et l’Algérie s’attèle à en promouvoir la performance à travers les différentes réformes initiées depuis l’indépendance ».

Réagissant aux rumeurs selon lesquelles il existerait un projet visant à la suppression de l’ Education islamique du programme scolaire, le département de Abdelatif Baba Ahmed a soutenu qu’il n’existe nulle part une idée de suppression ou de remplacement d’une matière quelconque , qualifiant ces rumeurs de “caprices”.
« Toutes les matières enseignées portant sur l’identité nationale font partie des constantes nationales qui véhiculent les mêmes valeurs politiques, éthiques, culturelles et spirituelles tendant à consolider l’identité nationale, renforcer l’unité de la nation et promouvoir les valeurs individuelles », précise la même source.

A propos de l’éducation routière, le ministère de l’ Education rappelle « qu’il s’agit d’une activité prise en charge par toutes les matières enseignées, à l’instar des autres dimensions éducatives telles l’éducation sanitaire et environnementale. »

En rapportant l’information, http://www.setif.info/Introduction-des-cours-d-education,7150 Sétif info n’est pas tombé dans le piège en véhiculant cette idée fantaisiste et saugrenue à la fois . Dans notre analyse, nous avons exclu toute idée de remplacement quelconque .Toutefois nous demeurons convaincus qu’enseigner précocement la matière de l’éducation routière est une marque et une garantie incontournable pour la formation de futures bons conducteurs.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus