Accueil > Evénements >

La colère des lycéens de la 3e année secondaire : Malaise et mécontentement

dimanche 20 janvier 2013, écrit par : Dj.Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Les élèves de terminale des 14 lycées du chef lieu de wilaya ne décolèrent pas et descendent dans la rue pour faire entendre leurs réclamations.

En effet, les lycéens de la 3e année secondaire et technique craignent de ne pas achever le programme dans les temps impartis exigent une limite de cours à réviser.
Ils étaient cependant plusieurs centaines, entre filles et garçons, entouré d’un service d’ordre impressionnant, à se donner le mot pour effectuer tôt la matinée une marche suivie d’un un sit-in observé devant le siège de la direction de wilaya de l’éducation. Ils clamaient tous haut et fort un seul mot d’ordre « El Aataba » qui signifie le fameux seuil fixant les leçons à réviser en prévision de l’épreuve de juin 2013.

« C’est le déficit en dialogue et en communication constaté à tous les niveaux de responsabilité qui engendre ce type de tension, dira un parent d’élève rencontré sur les lieux de la manifestation ».

Un autre parent prend le relais pour dire « qu’Il est vrai que la revendication est quelque peu prématurée tant qu’il reste encore quelque mois avant l’examen du baccalauréat, mais la crainte de nos enfants est, on ne peut mieux, légitime car ils ont toujours en mémoire la dégringolade de l’année passé à concernant le même problème et qui donné lieu à une forte tension et a même pour ne pas dire qu’il a perturbé bon nombre de candidat le jour J ».

Lors de ce mouvement de revendication enclenché ce matin et qui s’est déroulé sans heurt, un groupe d’élèves a été reçu par le chef de service de la scolarité et le chef de service de la formation et inspection. On apprend cependant que ces deux cadres ont fait savoir aux délégués que la direction de l’éducation ne tardera pas à transmettre fidèlement les préoccupations exprimées au ministère de tutelle. Comme ils ont eu a informer au passage qu’une récente correspondance émanant de l’inspection générale demande déjà aux comités pédagogique s de wilaya de faire un premier l’état des lieux qui devrait donner une idée sur les programmes réalisés et ceux qui le seront en perspective. Le Jeune Indépendant


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus