Accueil > Evénements >

La Gendarmerie Nationale de Sétif dévoile son bilan semestriel

lundi 12 août 2013, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

Le chef du groupement territorial de la Gendarmerie Nationale de Sétif, le colonel Chattab Nacir, a animé ce lundi une conférence de presse durant laquelle il a dévoilé son bilan du premier semestre de cette année.

Les affaires de criminalité traitées par la Gendarmerie Nationale de Sétif ont connu une baisse significative estimée à 14% comparativement à la même période de l’année 2012. Le nombre de personnes arrêtées pour ces affaires est passé de 1282 pour le premier semestre 2012 à 949 pour la même période de 2013, soit une baisse de 28%. Ces personnes arrêtées sont pour la plupart âgées entre 18 et 28 ans.

537 accidents de la route ont été enregistrés durant le premier semestre de cette année, soit une baisse de 2 % par rapport à la même période de l’année 2012 (548). Cependant, une augmentation de 2% en nombre de décès liés à ces accidents a été signalée en 2013 (58 morts) par rapport à la même période de 2012 (57 morts). L’excès de vitesse, le dépassement dangereux et le non-respect de la distance de sécurité sont les premières causes des accidents de la route.

La route nationale 75 qui relie Sétif au sud de la Wilaya arrive en tête du classement avec 51 accidents en 2013. Elle est suivie de la RN 9 avec 49 et la RN 5 avec 46 accidents. L’axe autoroutier a enregistré 31 accidents durant le premier semestre de cette année.

Questionné sur les raisons qui ont placé la wilaya de Sétif en tête du classement national en terme des accidents de la route, le conférencier a souligné que notre wilaya est située dans un carrefour et dispose d’un important réseau routier estimé à 4000 Km. Ce dernier enregistre quotidiennement 150.000 véhicules. Seuls 62% des véhicules accidentés sont immatriculés « 19 ».

Le colonel Chattab a souligné que les compagnes de sensibilisation menées à travers les médias n’aboutissent pas à des résultats significatifs. Selon lui, le renforcement des points de contrôles et la verbalisation des conducteurs sont les meilleures solutions pour faire face au « terrorisme » de la route.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus