Accueil > Evénements >

Décès de l’avocat Jacques Mansour Vergès

vendredi 16 août 2013, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

Le célèbre et emblématique avocat Maitre Jacques Mansour Vergès qui avait défendu entre autre la cause de l’Algérie indépendante, des militants indépendantistes du mouvement révolutionnaire du FLN durant la guerre de libération nationale et des causes extrêmes, est décédé jeudi à l’âge de 88 ans.

Jacques Vergès est né le 5 mars 1925 d’un père français de la Réunion et d’une mère vietnamienne, morte lorsqu’il avait trois ans. La famille s’installe à la Réunion, où le père devint député communiste alors que son frère jumeau Paul créa le PC réunionnais. Il s’engage à 17 ans dans les Forces Françaises Libres, à Londres. Démobilisé, il s’inscrivit au PCF, devint président de l’association des étudiants coloniaux et rencontra Pol Pot, le futur chef des Khmer rouges. Il séjourne à Prague de 1951 à 1954, avant de rentrer à Paris fin 1955 et d’y poursuivre de brillantes études d’avocat.

Engagé à fond dans la guerre d’Algérie, il devint l’avocat du FLN. Il quitta le PCF en 1957, le jugeant-trop tiède" sur ce dossier. En 1963, il épousa - en secondes noces - la militante du FLN Djamila Bouhired, après l’avoir sauvée de la peine de mort.

Rappelons que Maitre Vergès, invité de l’association des anciens élèves du lycée Kerouani, avait animé une conférence à Sétif à l’occasion de la journée « Youm El Ilm » en avril 2010.

Biographie selon Le Figaro


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus