Accueil > Evénements >

Les accidents de la route : une situation préoccupante

mercredi 18 septembre 2013, écrit par : Dj. Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Le dernier bilan officiel de la protection civile de la wilaya de Sétif sur les accidents de la circulation routière témoigne, encore une fois, de la situation préoccupante que représentent les routes de la région de Sétif. C’est ainsi qu’il a été relevé dans les dernières 24 heures seulement, pas moins de quatre accidents meurtriers ont été enregistré dans les différents recoins de la wilaya ayant fait au total 05 décès et 04 blessés graves.

Selon Ahmed Lamamra, sous-lieutenant chargé de la cellule de communication de la protection civile, le premier accident s’est produit avant-hier à 8 H 38 minutes sur la route nationale 28 au lieu dit Oued Lakbala dans la commune de Rasfa (Daira de Salah Bey. Le conducteur (70 ans) du véhicule utilitaire de type Peugeot 406, qui a probablement perdu le contrôle de son engin après avoir dévié de la route et percuté la balise en béton, a rendu l’âme sur le coup.

Le second accident survenu dans la même journée à 17 h sur le chemin de wilaya 171 tout près de Baser Sakra ( commune d’El Eulam), a été tout aussi dramatique nous dit-on, après avoir fait une victime ( un enfant de 09 ans). Cette dernière fauchée de plein fouet par un véhicule de type Dacia Logan, a été elle aussi tuée sur le coup.
Notre interlocuteur nous informe aussi que l’axe autoroutier situé à proximité de Bir EL Arch a été également le théâtre d’un accident meurtrier représenté par une collision entre deux voitures (Faw et Peugeot Partner). Ce drame a coûté la vie une septuagénaire et a causé la blessure de quatre personnes parmi les occupants des deux véhicules.
Mr Lamamra nous fait part aussi de l’autre collision qui s’est produite hier entre deux camions semi remorque de marque Renault sur la RN près de la zone industrielle d’El Eulma, causant le décès des deux chauffeurs âgés respectivement 53 et 60 ans.

Les responsables de la protection civile renvoient, encore une fois, le phénomène au facteur humain qui demeure la source principale de la plus part des accidents enregistrés.

A noter que d’après les différents bilans de la sûreté et la gendarmerie nationale, Sétif continue toujours d’occuper sinistrement la tête du nombre d’accident sur le plan national.

Le Jeune Indépendant


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus