Accueil > Evénements >

Boutef, Tabdjnanou ou le quinquennat de toutes les incertitudes

lundi 24 février 2014, écrit par : Boutebna N.

Il est des moments dans l’histoire d’un pays où, faute de s’accélérer, celle-ci se met à tousser voire à se gripper carrément. Il en va ainsi du nôtre à présent vu qu’elle se trouve coincée avec l’annonce surprenante de la candidature de M Abdelaziz Bouteflika pour un quatrième mandat avec des perspectives incertaines pour le pays selon les avis largement partagés par de nombreux citoyens questionnés à ce propos.

Une véritable mise en scène s’est installée depuis la déclaration de la maladie du président de la République qui, faute d’un allant digne de sa grandeur, se mure depuis derrière un silence « assourdissant », laissant pantois plus d’un en ces moments pénibles que traverse notre pays laissant libre court à de nombreuses supputations ou autres hypothèses véhiculant toutes sortes de spéculations.

Après un premier et un second mandat où il avait fait montre de réelles aptitudes physiques, prompt et énergique, voici que le président de la république victime d’un AVC mais surtout d’une mauvaise communication de ceux qui ont la charge de la gestion de son image, n’en donnent de lui plus que l’impression d’un vieux grabataire, impotent, exhibé à la télé, les yeux hagards ; manifestant des gestes incertains avec une voix « off » faisant naitre toutes sortes de surenchères suggerant qu’il serait l’otage d’un clan soucieux que de sa seule pérennité.

Boutef, comme l’appellent affectueusement ses milliers de partisans ou Tabdjnanou comme se plaisent à le rayer aujourd’hui ses adversaires politiques mais surtout ses opposants pour un quatrième mandat, catastrophique pour le pays disent-ils avec en sus le viol de la constitution pour le 3ème mandat, ne comprennent pas toujours cet acharnement à vouloir le faire maintenir vaille que vaille sur le fauteuil présidentiel avec le risque de basculement de tout un pays dans l’incertain.

Est-il vrai que l’Algérie qui a donné Massinissa, Jugurtha,Takfarinas, Dyhia, koseila, Ziri, Hammmad, et plus près de nous l’Emir Abdelkader, Bouamama, Mokrani, Cheikh El Haddad, Fatma N’soumer, Ben Badis, Ferhat Abbès, Ben M’hidi, Benboulaid, Boudiaf, Krim belkacem et tant d’autres, n’arrive plus à enfanter un de ces hommes capable de la guider vers son nouveau destin ?

Aujourd’hui, il n’est plus question de s’inscrire dans le « Zaïmisme » plus que dans la perspective d’assoir les véritables règles démocratiques et de liberté où chacun aura son mot à dire et la place qui lui sied et dont nous voyons malheureusement fuir encore avec cette nouvelle Khardja pour le moins curieuse après les aveux de Sétif en 2012 où il était dit : Tabdjnana.

Les jeunes qui sont particulièrement consternés pour leur avenir s’enflamment déjà à travers la toile et les réseaux sociaux pour dire NON : barakak à la mascarade.

Qu’en est-il pour vous ? Que signifie ce 4ème mandat du président sortant ? Est-ce que c’est un bien ou un mal pour le pays ?

Qu’en est-il des autres candidats confrontés à la machinerie d’un système qui veut se perpétuer au travers un président malade et handicapé, incapable de s’exprimer et qui donne l’impression d’être pris en otage vu qu’à aucun moment nous n’avons pu écouter ses avis ou ses déclarations depuis son départ pour soins à l’étranger.

Devons-nous assumer ce « choix » de Gouverner par procuration ? Est-il possible et compatible avec la République au moment où les bruits de bottes sonnent à nos frontières cernées de toutes parts et des provocations répétées d’un voisin belliqueux et menaçant qui ,en d’autres circonstances n’en n’aurait même pas eu le privilège juste d’y penser ?

Aujourd’hui, le peuple se doit de se lever pour dire, avec son bulletin de vote bien sûr ; non à toutes menaces hypothéquant son avenir, d’où qu’elles viennent.

PS : A nos amis Internautes, le débat doit rester serein et respectueux pour la publication de vos réactions et commentaires.

Vidéo : www.youtube.com/watch?v=GTwhBnB9Ds8


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus