Accueil > Evénements >

Louisa Hanoune promet à Sétif l’annulation du code de la famille en cas d’élection

samedi 29 mars 2014, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

La candidate du Parti des Travailleurs (PT) pour la présidentielle du 17 avril Louisa Hanoune s’est engagée samedi à Sétif à ’’annuler’’ le code de la famille et son remplacement par des ’’lois civiles’’, consacrant l’égalité entre hommes et femmes.

’’Je m’engage, si je suis élue, à annuler le code de la famille et son remplacement par des lois civiles qui consacreront véritablement l’égalité entre les deux sexes’’, a déclaré Louisa Hanoune lors de son premier meeting électoral de la journée, animé à la salle omnisports de Sétif.

Promettant ainsi de contribuer à octroyer plus de droits aux algériennes, la dirigeante du PT a qualifié de ’’rafistolage’’ la politique de l’emploi suivie par les pouvoirs publics, dés lors qu’elle n’assure pas des emplois ’’durables’’. Elle a mis en garde contre les ’’emplois précaires’’ qu’elle considère comme étant ’’une bombe à retardement’’.

Par ailleurs, elle s’est prononcée contre ’’l’importation et l’application anarchique’’ du système Licence-magister-doctorat (LMD), plaidant pour l’ouverture d’un débat national autour des secteurs sensibles.

’’Je suis venue solliciter votre confiance, votre adhésion, et votre procuration populaire. L’Algérie est face à un processus historique et le peuple algérien est le seul responsable de la sauvegarde de la souveraineté nationale’’, a-t-elle par ailleurs martelé à l’adresse de son auditoire.

Sur le volet économique, elle a appelé les algériens à exiger l’arrêt du processus de négociations pour l’adhésion en cours de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), estimant que cette (adhésion) favorisera le ’’retour à la privatisation’’ et à la ’’précarisation’’ des familles algériennes.

La dirigeante du PT a également exhorté ses militants et sympathisants à se ’’mobiliser en masse’’ le jour du scrutin, de sorte à opérer un ’’sursaut national’’.

Le 8 mai 1945 ainsi que Yennayer, seront consacrées fêtes nationales, a en outre promis la seule candidate femme à cette présidentielle, avant d’insister sur la nécessité de ’’rendre hommage’’ aux sacrifices des martyrs de la révolution algérienne, dont ceux nombreux, de la capitale des Hauts-Plateaux.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus