Accueil > Evénements >

En visite à Sétif, Nouria Benghebrit appelle les économes à reprendre le travail

lundi 27 octobre 2014, écrit par : Liberté

Par : Faouzi Senoussaoui

Le déplacement de la ministre de l’Éducation à Sétif aura permis de calmer les esprits et d’aborder les problèmes des économes de façon plus sereine.

Les représentants des économes de l’éducation, en grève depuis plusieurs semaines, sont venus, hier, de plusieurs wilayas du pays afin d’interpeller Mme Nouria Benghebrit, ministre de l’Éducation nationale, qui était en visite de travail dans la wilaya de Sétif. Cette dernière, qui a pris langue avec les fonctionnaires des services économiques des établissements scolaires du pays, a appelé ces derniers à reprendre le travail, tout en promettant de prendre en considération leurs revendications.

“Il existe plusieurs dysfonctionnements dans le statut particulier établi lors des négociations tenues en 2012. Cependant, la grève n’a jamais rien résolu”, a-t-elle affirmé. Et de poursuivre : “La solution réside dans le dialogue responsable.”
Ainsi, la ministre a invité ses interlocuteurs à se joindre à la table des discussions afin de mettre un terme à la grève qui, faut-il le souligner, a été entamée en septembre dernier, et ce, à l’appel de la commission nationale des fonctionnaires des services économiques affiliée à l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef). Par ailleurs, s’exprimant à l’ouverture de la conférence régionale consacrée à l’évaluation de la rentrée scolaire 2014-2015, la ministre de l’Éducation nationale a appelé à la mise en place d’un pacte national pour la sauvegarde de l’école algérienne ainsi qu’une charte de déontologie. Celle-ci permettra, selon la conférencière, de “faire face à une crise de croissance qui menace l’école algérienne”. Pour elle, la préservation de l’école en érigeant le patriotisme en morale nationale est un défi qu’il faudra relever.

Mme Benghebrit, qui était accompagnée d’une importante délégation, a insisté sur l’importance de la formation du personnel. “Pour améliorer le niveau d’enseignement tout en professionnalisant le personnel, nous devons donner davantage d’importance à la formation”, dira-t-elle.

Aussi, le ministère de l’Éducation a tracé comme objectif la formation de pas moins de 500 000 fonctionnaires dont 400 000 professeurs. Ces derniers représentent 84,66% de l’ensemble du personnel de l’éducation nationale dont 67% sont des jeunes enseignants. Selon les chiffres avancés par l’oratrice, le primaire qui représente 49% de l’ensemble du personnel du secteur s’est taillé la part du lion.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus