Accueil > Evénements >

La bureaucratie persiste à Sétif

mardi 16 décembre 2014, écrit par : Boutebna N.

Le ministre de l’intérieur, ministre d’Etat Tayeb Belaiz n’a pas cessé de claironner que la bureaucratie doit être combattue par tous les moyens. Ainsi plusieurs actions ont été enregistrées au bonheur des administrés. Cependant il reste beaucoup d’obstacles pour d’autres affaires administratives intéressant directement les citoyens qui continuent à causer des tracasseries aux demandeurs du service public.

Un permis nouvellement acquis est appelé à être renouvelé deux après la date de son obtention. Ce sont surtout les jeunes qui sont le plus astreints à cette formalité administrative. A l’apparence, cette procédure revêt jusqu’ici un caractère tout à fait ordinaire, voire réglementaire. Mais là où l’aspect bureaucratique dans toute sa lourdeur se fait voir, c’est que concomitamment à la production de certaines pièces d’état civil ; il est exigé de servir un document médical uniquement par des médecins rattachés aux établissements publics de santé et de proximité. Pour une population intra-muros de la taille de la ville de Sétif, seuls 2 centres sont agrées à cet effet en ophtalmologie ! Ras Eddour et El Hidhab.

Les préposés à la réception des dossiers au niveau des guichets de la daïra de Sétif refusent tout certificat non visé exclusivement par les centres suscités. Le comble de l’ironie bureaucratique se résume dans cette décision, qui selon des informations recueillies sur place aurait été édictée par les services de la wilaya. Ni les médecins privés ni ceux du secteur sanitaire hormis, ceux et celles exerçant au niveau de deux centres n’ont de pouvoir à établir le certificat en question.

Une interpellation cependant s’élève : la décision de la wilaya vise-t-elle des médecins en leurs propres noms et compétences personnelles ou concerne-t-elle le lieu des centres agrées peu importe des médecins qui y officient ?


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus