Accueil > Evénements >

Remaniement ministériel : dix nouveaux ministres font leur entrée au gouvernement

jeudi 14 mai 2015, écrit par : Boutebna N.

Le gouvernement remanié jeudi par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, compte une dizaine de nouveaux ministres touchant des secteurs clés, à l’instar des Finances, de l’Energie et de l’Enseignement supérieur.

Ainsi, l’ex-délégué général de l’Association des banques et établissements financiers (ABEF), Abderrahmane Benkhelfa, est chargé du portefeuille des Finances, alors que Salah Khebri est nommé ministre de l’Energie. Celui-ci avait occupé le poste de P-dg de l’Institut algérien du pétrole (IAP, Boumerdès).

Le département des Travaux publics a été confié à Abdelkader Ouali (ex-wali et ancien secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales), alors que le secteur des Transports a été confié à Boudjemaâ Talai qui a occupé le poste de président du groupe sidérurgie et et métallurgie (IMETAL).

Azzedine Mihoubi, ancien secrétaire d’Etat à la Communication, fait son retour au gouvernement et se voit confier le département de la Culture, alors que le Recteur de l’Université d’Alger a été désigné à la tête du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Le président du groupe parlementaire du parti du FLN à l’Assemblée populaire nationale (APN), le député Tahar Khaoua, a été, quant à lui, nommé ministre des Relations avec le Parlement en remplacement à Khalil Mahi.

La jeune professeur d’université, Iman Houda Feraoun, ex-DG de l’Agence thématique de recherche en sciences et technologie (ATRST), a été nommée ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication en remplacement à Mme Zohra Derdouri.

Le poste de ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, toujours occupé par Abdelkader Messahel, a été élevé au rang de ministre des Affaires maghrébines et africaines et de la Coopération internationale.

Le ministre de l’Enseignement et de la Formation professionnels, Nouredine Bedoui, a été chargé, quant à lui, du portefeuille de l’Intérieur et des Collectivités locales en remplacement à Tayeb Belaïz, nommé ministre d’Etat conseiller spécial auprès du président de la République.

Amar Ghoul, qui occupait le poste de ministre des Transports, s’est vu confier le département de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, alors que Mohamed Mebarki a été désigné ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, poste qu’il avait déjà occupé.

L’ancien ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi, a été nommé ministre de l’Agriculture et du Développement rural en remplacement d’Abdelouahab Nouri, désigné ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, alors qu’Abdelkader Khomri a gardé le portefeuille de la Jeunesse élargi à celui des Sports.

Youcef Yousfi, Mohamed Djellab et Mohamed Tahmi et Khalil Mahi ont quitté le gouvernement de Sellal, au même titre que quatre femmes ministres, à savoir Nadia Labidi, Dalila Boudjemaa, Nouria Yamina Zerhouni et Zohra Derdouri.

Deux femmes ministres et une ministre déléguée gardent leurs postes au sein du gouvernement. Il s’agit de Nouria Benghebrit, Mounia Meslem et Aïcha Tagabou.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus