Accueil > Evénements >

Nouvel engagement pour un grand stade à Sétif

jeudi 12 novembre 2015, écrit par : Boutebna N.

Le projet de réalisation du nouveau stade de football d’une capacité de 50.000 places à Sétif fait l’objet d’un nouvel engagement .

Le projet du nouveau stade est-en phase de réévaluation financière’‘ et ‘‘n’a pas été abandonné’‘, a indiqué jeudi à Alger le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali.

‘‘Le stade de football fait partie d’un complexe olympique qui compte également d’autres installations. Nous avons scindé le projet en deux parties et seule la partie du stade de football a été maintenue pour l’instant’‘, a précisé le ministre.

Il ne s’agit pas du premier responsable qui avait évoqué le lancement de ce Mega projet. La dernière date de janvier 2015 où l’actuel Wali avait prononcé devant les journalistes que les travaux débuteront avant le mois de mars de l’année en cours. L’ancien ministre des Sports avait également déclaré en promettant un lancement-certain" des travaux avant décembre 2013.

‘‘Cette décision de fractionnement du projet de 29 milliards de dinars a été prise suite aux orientations de la Commission nationale des marchés qui a accepté d’attribuer ce marché de gré à gré après un avis d’appel d’offres infructueux’‘, a-t-il encore détaillé.

Le projet du complexe olympique de Sétif englobe un stade de 50.000 places, trois terrains d’entraînement, un hôtel (200 lits), un terrain d’athlétisme, un restaurant, une salle de conférences (400 places) et un parking.

‘‘Selon la nouvelle évaluation, le stade coûtera 20 milliards de dinars et le budget prévu au départ ne dépassait pas les 15 milliards de dinars. Nous sommes en train de chercher la formule pour une rallonge qui couvrira le reste, mais à aucun moment il n’a été question d’annuler complètement le projet’‘, a insisté M. Ould Ali.

Le ministre a, en outre, ajouté que le rapport de la deuxième partie du projet intervient suite à la décision du gouvernement de ‘‘geler momentanément’‘ la réalisation de projets qui n’ont pas encore été lancés.

D’autre part, M. Ould Ali a évoqué la question des pelouses synthétiques qui représentent, selon lui, ‘‘un véritable danger’‘ pour la santé des footballeurs.

‘‘Le ministère travaille sur un plan pour l’établissement de critères de pelouses permettant aux joueurs d’évoluer sur des terrains qui minimisent les risques de blessures graves contractées à cause de la qualité de ces surfaces de jeu’‘, a-t-il fait savoir.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus