Accueil > Evénements >

Réfugiés africains livrés à eux même à Sétif.

mardi 24 novembre 2015, écrit par : A. Nedjar

Bien que l’Algérie soit signataire de toutes les conventions internationales en matières d’accueil et de protection des réfugiés, ceux qui sont parvenus chez nous ,le plus souvent de manière illégale ,ne bénéficiant pour la majorité d’aucune aide, de protection ou autres formes de soutiens des autorités, hormis l’assistance de la population ou de quelques associations, ne disposant pas de gros moyens et ne viennent que timidement à leurs secours .

Ces réfugiés Africains , sont originaires pour la plus part des pays du Sahel où ils étaient le plus souvent en proies à des guerres, à des conflits internes , inter ethniques ou à des sècheresses récurrentes .Ils parviennent ainsi chez nous dans des états de délabrement indescriptibles , malades, extenués par de longs voyages quand ils ne sont pas livrés dans leurs odyssées à des passeurs avides qui les dépouillent de tous leurs biens et autres argents quand ils ne sont pas carrément abandonnés à la soif à la mort atroce au milieu du grand désert du Sahara.

A Sétif, comme partout ailleurs en Algérie, ils sont livrés à eux même, vivant les pires situations sécuritaires, sanitaires et sociales, à croire qu’ils sont devenus invisibles aux yeux des autorités qui ferment les yeux sur leurs présences massives partout à travers la ville ,dans les carrefours et grands boulevards, s’adonnant à la mendicités, accompagnés le plus souvent par de nombreux adolescents et d’enfants de bas âges qui devraient être plutôt dans les écoles, collèges ou centres d’apprentissages.

La gravité du drame des refugiés de Ouargla où 18 personnes ont péri dans un incendie, nous interpelle tous pour la prise en charge urgente de ces damnés de la terre qui n’ont rien d’autres à préserver que leurs vies faites d’errances et de souffrances pour le moment, sous l’œil passif, voire goguenard de ceux qui ont la charge et l’obligation morale et humaine de la mise en œuvres des moyens de leurs accueils et protection en attendant leurs inévitables reconduites chez eux comme il en fût pour les premières vagues arrivées ici.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus