Accueil > Evénements >

Logements LSP datant de 2009 : Des souscripteurs dans l’expectative

lundi 4 avril 2016, écrit par : Liberté

En fin de semaine dernière, ce sont les bénéficiaires des 50 logements LSP du promoteur M. K., au site El Hidhab qui sont montés au créneau pour tirer la sonnette d’alarme et alerter les autorités quant au retard enregistré dans la réalisation de leurs logements.

Le programme de réalisation de centaines de logements sociaux participatifs connaît un grand retard. En effet, au moment où les souscripteurs aux différents programmes datant de 2009 crient leur détresse, les responsables du secteur font la sourde oreille. Et la valse des mouvements de protestation continue. En fin de semaine dernière, ce sont les bénéficiaires des 50 logements LSP du promoteur M. K., au site El Hidhab qui sont montés au créneau pour tirer la sonnette d’alarme et alerter les autorités quant au retard enregistré dans la réalisation de leurs logements. Selon eux, cette situation de blocage est due à un différend entre l’administration et le promoteur. Les mécontents se sont rassemblés devant le site pour dire qu’ils ont été pris en otage par ce dernier qui les “utiliserait” pour faire pression afin de régulariser sa situation. Il est à rappeler que l’APC a procédé à la démolition de tout un bloc destiné aux services. “À l’instar de plusieurs promoteurs ayant bénéficié de la réalisation de logements dans le cadre de la formule LSP et dont les arrêtés ont été attribués par l’ancien wali de Sétif Noureddine Bedoui ont été réservés deux étages, voire plus aux services. L’administration, du temps de l’ex-wali Zoukh, est intervenue pour mettre fin à cette situation et certaines constructions ont été démolies. C’est le cas du promoteur M. K., chargé de la réalisation de nos logements”, nous dira un représentant des protestataires. Et d’ajouter : “Nous ne sommes pas contre la régularisation de sa situation, mais contre le retard qui nous pénalise énormément”. Il est à rappeler que plusieurs autres promoteurs connaissent un grand retard. Pourquoi la direction du logement n’est pas intervenue pour mettre terme à cette situation ? Telle est la question qui taraude l’esprit de tous les bénéficiaires attendant sur des charbons ardents la remise des clefs de leurs logements.

Faouzi Senoussaoui


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus