Accueil > Sports >

L’USMS fête son 84e anniversaire

lundi 13 février 2017, écrit par : Zoghbi F, El Moudjahid

C’est en présence du wali, Nacer Maskri, du secrétaire de wilaya de l’Organisation nationale des moudjahidine et de l’ensemble des autorités de cette wilaya, qu’a été célébré, samedi en fin d’après-midi à la maison de la Culture Houari-Boumediene, le 84e anniversaire de l’Union sportive musulmane de Sétif (USMS) qui a vu le jour le 12 février 1933. Une initiative d’autant plus méritoire quand on sait qu’au début de la saison en cours, ce club de l’histoire était en voie de disparition par la faute de certaines gens qui n’ont pas cru utile de procéder à la mise en conformité des statuts avant que d’autres adeptes de ce club, aidés en cela par les autorités locales, ne viennent au secours de cette formation qui évolue aujourd’hui en division interligues et joue pour son maintien, en attendant des jours meilleurs, avec un recrutement plus consistant la saison prochaine.

Une étape sombre dans l’histoire de ce club qui a pourtant joué de grands rôles tout au long de son parcours, et qu’une équipe de dirigeants, avec à sa tête le dévoué président Brahim Larbaoui, ont tenu à sortir de sa solitude, d’un oubli qui aurait pu être fatal pour la mémoire et, à titre posthume, tous ceux-là qui se sont attelés à sa création dans un contexte politique marqué alors par la célébration d’un siècle d’occupation par le colonialisme français en Algérie, et, partant, la nécessité pour Ferhat Abbes et Cheikh El-Bachir El-Ibrahimi de mettre en place un noyau de résistance à même d’exprimer dans sa véritable dimension les revendications d’un peuple plus que jamais décidé à recouvrer sa liberté spoliée.
L’USMS naîtra alors par un jour de 1933, et opta, dès lors, pour les couleurs « grenat et blanc » qui seront les siennes jusqu’à ce jour produisant par la même de grands joueurs à l’instar d’Amor Hadouf le baroudeur, Hocine Laklif, les frères Djabi, le gardien volant Souna, fers de lance d’une génération qui se distingua sur plusieurs fronts, joua la demi-finale de la coupe d’Afrique du Nord contre l’AS Marocaine de la perle noire Benbarek et feront vibrer plus d’un stade à tel point qu’à leur retour du Maroc par train, cette équipe de l’USFMS sera bloquée en gare d’Alger par les dirigeants de l’ASS Eugene avec Ibrir pour un match amical qui fera écrire le lendemain sur la presse : « Nous attendions les Bohémiens de Prague, nous avons découvert la grande équipe de l’USMS. »

Comment aussi oublier ce splendide match disputé face à la formation batnéenne qui vaudra à son président Malpel de marquer sa forte impression par une lettre de félicitations aux Sétifiens dans laquelle il écrira, notamment : « J’ai vu l’USFMS, J’ai vu des joueurs courir plus vite que le ballon. » Une grande équipe qui enfantera bien des vedettes, comme Mokhtar Arribi, Rachid Mekhloufi, Abdelhamid Kermali, qui feront le bonheur de clubs professionnels français, avant de rejoindre les rangs de la glorieuse équipe du FLN.

Dans cette symbiose qui prévalait à la grande salle de la maison de la Culture, l’émotion était à son paroxysme au souvenir de toutes ces gloires, mais aussi celles qui sont encore de ce monde, usées, fatiguées, à ne plus pouvoir se déplacer comme ce grand joueur de tous les temps, Guettafi Rabie, qui a reçu les honneurs qu’il méritait à cette occasion sous les ovations de nombreux joueurs et dirigeants qui se sont succédé au titre de différentes générations pour faire le bonheur de l’USMS.
« Nous avons voulu sortir de l’oubli ce club de l’histoire et rendre un juste hommage à tous ceux-là qui ont contribué à sa gloire au fil du temps. Une initiative par laquelle nous avons décidé de préserver et consolider ce merveilleux parcours. L’USMS est un grand club de l’histoire ! Comme le Stade Africain Sétifien, c’est un club qui a sacrifié nombreux de ses enfants durant la glorieuse Révolution de novembre. Aucun effort ne sera ménagé pour rendre à ce grand club la juste place qu’il mérite sur la scène sportive nationale, et nous nous y attelons ! » nous dit Brahim Larbaoui, le président de ce club. Une date anniversaire marquée par une conférence de Lyamine Djemaoui sur le parcours de ce grand club depuis sa création, un tournoi de vétérans, une exposition de photos et documents, et un moment fort, à l’issue duquel le wali de Sétif et plusieurs anciens dirigeants et joueurs seront honorés.
F. Zoghbi


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus