Accueil > Sports >

Ligue 1 J26 : ES Sétif 0 - USM Harrach 0

dimanche 14 mai 2017, écrit par : Djamel Krache

L’Entente de Sétif a été piégée hier par une équipe harrachie qui a joué presque tout le match dans son camp.

Un nul qui n’arrange pas les affaires des joueurs du coach Kheireddine Madoui dans la course au titre, eux qui misaient beaucoup sur les trois points de cette rencontre pour peut-être faire un pas vers le sacre final. Devant une équipe harrachie qui s’est installée en masse dans son camp, les Ententistes mettent la pression dès le coup d’envoi du match de l’arbitre Benbrahem. Un pressing qui a failli donner ses fruits à la 12’ lorsque Djabou après avoir récupéré le cuir des pieds d’un défenseur adverse envoie un tir que le portier Zeghba dévie difficilement avant que le cuir ne percute le montant gauche des bois. Poursuivant leur domination, les partenaires de Sofiane Khedaïria vont se procurer d’autres bonnes occasions de scorer, mais en vain. A la fin du premier half, Amokrane est déséquilibré devant le point de penalty par un défenseur harrachi. Toutefois, l’arbitre Benbrahem ordonne de continuer à jouer (42’). Une minute plus tard, Bakir sollicite le portier Zeghba sur un coup franc bien cadré. Mais le portier harrachi était là pour la réception du ballon (43’). C’était la dernière action avant que les vingt-deux acteurs ne rejoignent les vestiaires pour la pause- citron. En seconde mi-temps, on a constaté aucun changement puisque les deux équipes optèrent pour la même stratégie avec une équipe d’Essefra qui est restée dans son camp alors que dans le camp sétifien on s’est portés directement vers l’offensive. En quelques minutes seulement après la reprise, Tem Beng bien servi par Amokrane rate le coche en voyant son tir effleurer de quelques centimètres le montant gauche des bois de Zeghba (52’). Aït-Ouamar de son côté exécute un bon coup franc direct, mais il trouvera l’omniprésent portier harrachi qui parvint à sauver son équipe d’un but que tout le monde dans les travées du stade du 8-Mai- 1945 de Sétif croyait l’être. Dans la foulée, Madoui qui a été obligé de remplacer Nadji en début du match en alignant Amokrane lance son joker Bougueroua. Celui-ci, à peine il a fait son entrée, ouvre la marque d’une tête à la suite d’un bon centre de Boutebba. Mais le but sera refusé pour une position d’hors-jeu que seul l’arbitre assistant a vu, et ce, devant la grosse contestation du banc et des supporters locaux (65’). Une action qui allait provoquer une fin de match en queue de poisson et que personne du côté d’Aïn El-Fouara n’imaginait se produire.

Compétition


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus