Accueil > Sports >

Benchikha : « Insulter nos mères est inadmissible »

vendredi 27 avril 2018, écrit par : Boutebna N.

Vous venez de démissionner de votre poste d’entraîneur de l’ESS…
Oui, je le confirme. Je ne suis plus l’entraîneur de l’Entente de Sétif. J’ai pris cette décision juste après le match face au Paradou. Dans mon esprit la décision était tranchée.

Les insultes des supporters de l’ESS durant le match contre le PAC, vous ont affecté, n’est-ce-pas ?
Oui, tout à fait. Des supporters n’ont pas cessé d’insulter ma défunte mère. Cela est pour moi inadmissible, qu’on vienne insulter ma mère, avec la place qu’elle a dans mon cœur et qui de plus n’est plus de ce monde, m’a affecté à un point que vous ne pouvez imaginer. C’est quoi ce comportement ? Je ne permettrai jamais à quiconque d’insulter ma mère.

Pourtant dans nos stades, cela est courant. Les joueurs particulièrement les gardiens de but et les entraîneurs, ne sont pas épargnés…
Oui, je le sais. Mais, il faut mettre un terme à ces dépassements qui n’ont rien à voir, avec la bonne moralité, l’éducation et notre religion l’islam. En ce qui me concerne, dès que la notion du respect n’est pas respectée avec les supporters de l’équipe même que je dirige et qu’en plus, on s’en prend à ma mère, Allah yarhamha, il m’est plus possible de continuer à travailler dans un climat malsain. Je voudrai dire une chose…

Allez-y…
Ceux qui se permettent d’insulter les mères, accepteront-ils qu’on leur fasse de même ? Certainement pas. Lorsque la maman rejoint l’Eternel et quitte ce bas monde, c’est une douleur terrible que l’on ressent et une douloureuse séparation. Ceux qui s’autorisent de tels écarts cessent leurs invectives et arrêtent de pourrir l’ambiance dans nos stades.

Le président Hammar na-t-il pas essayé de vous faire revenir sur votre décision ?
Hassan Hammar a toujours été d’une correction exemplaire envers moi. Depuis que j’ai rejoint l’ESS, tout se passe bien avec lui. Il m’a toujours soutenu quelque soit le résultat enregistré par l’équipe. Je tiens sincèrement à lui rendre hommage. Nos rapports sont excellents, on est devenus amis et même plus. C’est même des rapports de membres d’une même famille qui ont caractérisés notre relation, durant mon passage à l’Entente. Il a bien compris que pour moi, c’était fini. Il a respecté ma décision et la séparation s’est faite à l’amiable et dans la sérénité.

Vous en voulez à ce point aux supporters sétifiens  ?
Il ne faut pas généraliser. Le public sétifien est connaisseur et il y a toujours eu du respect entre les supporters et l’entraineur Abdelhak Benchikha. Toutefois, il se trouve souvent que des énergumènes viennent toujours pour pourrir l’atmosphère comme je ne cesse de le dire. Je comprends que les fans ne soient pas contents après la lourde défaite contre le PAC.
Toutefois, cela ne justifie pas qu’on vienne insulter nos mères. Mon équipe est passée à côté. Notre défense a commis d’énormes bourdes, certes. On avait de nombreux absents pour cause de blessures. C’est pratiquement l’équipe B qui a joué. Ce sont des choses qui arrivent dans le football. Ce n’est qu’une partie de football. Ce n’est pas la fin du monde…

Vous pliez bagages avec beaucoup d’amertume, non ?
Je ne peux travailler dans un tel climat. Ce n’est pas la pression du football qui me dérange, j’étais sélectionneur national. C’est cet état d’esprit pourri de certains pseudo-supporters qui n’ont rien compris au sport. L’objectif qui m’a été assigné au départ est atteint. Lorsque je suis arrivé, le président m’a fixé la qualification à la phase des poules de la Ligue des champions, comme principal objectif.
Cela a été fait. On devait aussi jouer une place sur le podium. Là, c’est un peu difficile à réaliser après la défaite devant le Paradou. Voilà, ce que j’avais à dire.
Je souhaite plein succès à l’ESS et aux joueurs pour la suite et je salue l’ensemble des Ententistes et Sétifiens qui ont eu un comportement exemplaire avec moi et qui m’ont toujours respecté. Pour ceux qui ont versé dans l’insulte et le dénigrement, je dis, Allah yahdihoum.
Mohamed-Amine Azzouz. En Moudjahid


Partager cet article :
28 commentaire(s) publié(s)
ammar :
Bondebara.... vive l’ess le mondialiste
Commentaire n°280143 :
Qu’es-tu venu faire, entraineur de terrain vague (4OO)...
Commentaire n°280147 :
Je comprends que Mr Benchikha a été profondément affecté. Les insultes quand elle touche des êtres chères cela deviendra pénible. Ce n’est pas en quittant ESS qu’il se consolera. Les gens qui vous ont insultés ce sont seulement des voyous et ils ne représentent pas les sétifiens. Que vôtre mère repose en paix. Allah yarhamha
kaddour :
Ce n’ est pas juste d insulter une mère d une personne quelque soit le poste qu elle occupe cette dernière c est une mesure juste que vient de prendre monsieur benchikha si tout le monde prenait cette disposition ouallah y aura d injures dans les stades
sami :
si tu pense vraiment a ta mere rabi yerhemha tu serai pas dans les terrains tu serais a la mosque mais comme tu sais bien que tu ne peut rien donner de plus a cette equipe ta trouver que sa comme execuse pour te sauver si tu es vraiment honnete rend l argent que ta deja pris parceque c est l argent harame et a la fin je te dit l ess est plus grand que toi BONNE DEBARRAS
walid 19ess :
on veut zekri com entraineur, lui seule peut redraisser la situation et puis sidhom- ait oamar- benayed- aouedj -jahnit- saad.n’ont aucune place a l’entente, notre milieu de terrain est transparant et la defense subit les matchs
Bahi :
Salut amis Ententistes quoi dire à Mister Benchikha qui a refait le coup de Mister Madoui . C ’est vraiment mesquin et même lâche d’abandonner l AIGLE NOIR à quelques jours du grand rendez vous avec le TPMazembe/ Les supporters de n ’importe quelle équipe au monde font pareil pâs seulement des insultes mais des affiches plus significatives que les insultes verbales un coach a un moral d’acier et c ’est à lui de demander à ces joueurs de ne pas écouter les supporters et ne pas partir et laisser la maison seule comme un mauvais père de famille.C’est un prétexte similaire à celui de Madoui. Mister Benchikha s’est senti incapable d’apporter un plus pour l’aigle noir avec des joueurs modestes il s’est sauvé voilà la vraie vérité.VIVE ESS et merci aux supporters de rester derrière (...)
kiko :
Oui pas d’insulte envers tt personne mais honnêtement hamzr fait m’importe quoi avec un entraîneur pareille et des joueur qui ne lerite oas de jouer mele en division honneur arrache le podium hamar ahchem et laisse l’entente tu te cache derrière pour camoufler tes magouilles vas tant
Lyon sétif :
Salem allaykom c’est très grave Les insultes des supporters ils sont très pénible et mal polis et en plus de sa vous vous insulter les vivants et les morts rabi yahdikom wa yahdina moi je ne dis pas vive Ess je dis vive l’islam et vive les musulmans et encore une fois rabi yahdikom wa yahdina
hassouna :
En acceptant de prendre un équipe en Algerie et ce moment tu savait pertinemment à quoi t’exposer donc il n’y a pas lieu de chercher des excuses pour abandonner l’équipe. Ça fait mal de voir ta mère insulter« par une minorité de pseudos supporteurs voyous » mais c’est toi le seul responsable et c’est toi qui a amené ces voyous à insulter ta mère. Pour en revenir à tes compétences en tant qu’’entraineur je pense que tu n’es pas digne de diriger une équipe aussi grande que l’entente, tu devrais driver une équipe de quartier et c’est beaucoup pour toi.Tu répète presque toujours dans tes interviews que tu a entraîné l’EN mais qu’à tu fait avec cette dernière ? On n’oubliera jamais la raclée subie contre le Maroc donc il vaudrait mieux que tu cesse de parler de l’EN. Je ne sais pas qui t’a surnommé le général il aurait dû t’appelé le caporal et c’est beaucoup pour toi. Tu as cassé l’entente, aucun style de jeu, tu as marginalisé les jeunes et tu as favorisé certains joueurs comme Benayad, Nessakh et d’autres. En (...)
Bahi :
Salam amis sportifs et ententistes. L’incident majeur pour lequel Mister le général a quitté le navire en pleine mer est les insultes de sa chère mère rappelée à Dieu allah yarham Cette démission est inacceptable par un vrai président qui cherche l’intérêt de l’ENTENTE SETIFIENNE. Doit on se focaliser sur les propos des supporters pour abandonner sa mission qu’on a commencé et venir à bout de l’objectif tracé. Casoni s’est fait insulter , Hamdi , Amrani ausssi mais ils résistent et sont toujours là pour finir le parcours. Mister le général quitte l’ESS juste après le match du PAC comme l’a fait Mister Madoui à Bel Abbes où il a cherché à perdre pour partir. Ces gens là doivent se rendre compte que l’ESS est un grand club le plus titré d’Algérie (27 titres ) c’est normal que les supporters s’énervent et manifestent leur colère après les mauvais résultats.Pour ce qui est des détracteurs je leur dit Mabrouk que si le CSC sera champion 2018 ( aura 2 petits titres à ce jour ) mais n’égalera jamais le palmarès de (...)
ABDEL :
KHOBZE DAR YAKLOU BARANI ? et les miettes pour Nous les propriétaires de l’équipe n’ai ce pas ?????
Bahi :
Monsieur Hammar , il est temps de s’assoir avec les dirigeants supporters et joueurs pour chercher l HYMNE DE L ’ENTENTE DE SETIF comme le font les grands clubs italiens et espagnols. Chers supporters réfléchissons ensemble à un HYMNE de l’ENTENTE DE SETIF et au plus vite. AVEC UN début d’ APPEL SRAOUI YA STIF AAA et ....terminer par EL KHLA RAHI WAARA. C’est mon idée , merci de réfléchir à ça. VIVE KAHLA
justice :
YA AAT ...CA ME DEGOUTE / CE DEBUT DE MOT STAYFI / YA AAT ..... QEL HONTE POUR MOI .....MATA THACHH MOUU CHH YA STAYFIA TAKOFROU WATAYHOU KI WALOU ??MES AMIS ME LE DISENT SOUVENT .? ET POURTANT MOI NON ?? LES GENS DISENT QU ON EST PAS CIVILISES YAANI ..KREF ..JBOORR .. HWAYECH / RAAYENE ET CAV../ KOUWAVA/ ILS DISENT QU ON SE PREND POUR DES ROJJLA DE NIFF ET HORMA ET BLA BLA MAIS ON INSULTE NOS SOEURS NOS FEMMES ET MEME NOS PARENTS VIEUX ET MALADES EN EMPLOYANT DE< GROS MOTS DU MAT OU SOIR /MIN TEHT ESSERWEL OUROUH ?? ILS ONT RAISON P ILS DISENT QUE NOUS SOMMES DES KAFARJIYA ...QAMARJIA ..SAKARJIA ON NE SE RESPECTE PAS DU MOMENT QU ON A ACCEPTE DES DEPOTS DE7 BOISSONS ALCOOLISES A AIN AZEL - RANDOU A AIN ABESSA ET A SETIF ETC ETC NOS JEUNES DANS LES BOITES DE NUITS ET LA DROGUE PARTOUT /ARRIH ELI IJI YEDINA ?? ON ISULTE LE BON DIEU DU MAT AU SOIR MEEEME PENDANT LE MOIS SACREPOUR UNE BOTTE DE CORIANDE ?? ET ON COUR POUR FAIRE LA PRIERE ZAAMA ..MANQUE DE (...)
Commentaire n°280246 :
Bahi arrêtez ce genre d encouragements il est ou l esprit une insulte n est pas acceptable à cause de ce genre de propos tout est devenus NormalAYib Je ne suis plus le foot depuis à cause du mauvais comportement des supporters l insulte n est pas une forme de courage ou de force c est tout a fait le contraire oui pour une critique constructive Encouragez plutôt les bonnes manières SALAM
حسان :
نيابة عن انصار الوفاق وعن سكان مدينة سطيف نطلب الاعتذار والعفو على اهانة وشتم والدتك الكريمة اسكنها الله فسيح جناته. وتصرفات هؤلاء لا علاقة لها بخصال سكان سطيف وبانصار الوفاق الحقيقيين. قرار رحيلك او بقائك هو بيدك ولكن عليك ان تعرف جيدا ان الوفق يريد التتويج بالالقاب والكؤوس ولا يقبل بالاهانات والهزائم بهذا الشكل. نتمنى لك التوفيق والنجاح في مشوارك كمدرب سواء غادرت او بقيت في سطيف. لا تشتموا الناس ولا عائلاتهم تحلوا بالروح الرياضية وانا متأكد ان السيد حمار ربما باع المباراة لفريق بارادو مسبقا والله اعلم
Sentawa :
Justice,c’est très bien dit.Je suis entièrement d’accord avec toi.Il n’y a à Sétif que des chauvins et des arrivistes qui pensent se faire raison en insultant le tout-puissant.Ce sont des Bérias ni plus ni moins et n’ayant aucune relation avec la morale,la politesse et la sportivité.Des Banou Hillal tout simplement.
Sentawa :
Ou est-ce-qu’elle est cette Entente que vous aimiez et glorifiez il y a de ça quelques jours ? C’est fini,rendez-vous est pris avec le TP Mazembé et on verra !!!
THA :
Les insultes font malheureusement parti du quotidien de nos matchs , et vous le savez très bien monsieur Benchikha ,alors il est nul besoin de camoufler votre Échec , derrière certaines énergumènes qui sillonnent tous nos stade du reste . Vous avez failli a setif , car votre style laisse a désirer , d’ailleurs je trouve que vous n’avez aucun style ,il aurait fallu démissionner bien avant ,car vous , vous connaissez vos limites ,et vous saviez qu’a setif c’etait peine perdu . A chaque défaite vous féliciter l’adversaire et cest tout ,faut savoir aussi se remettre en question cher monsieur ,et en fin de compte vous demissioner avant le début de l’Afrique , vous êtes pathétique ,après la débâcle que vous nous avez fait subir , vous vous victimiser .Vous êtes tout simplement limiter et c’est grâce a un président limitée comme vous que vous êtes rester a setif plus d’un match , désolé mais tout ce que je vous dire c’est Bon (...)
bahi :
Salam y’a mister sentawa je n ai pas dit cautionner ceux qui insultent les acteurs de tout sport mais de nos jours le spectateur devient impatient et exigeant envers ces acteurs qui ils soient joueurs dirigeants entraineurs ou responsables .Par amour de l’aigle noir Salhi Abdelhamid n a pas abandonné l entente après le nul face a l usms dans un derby trés chaud malgré ce qui s est passé sur le terrain.
Sentawa :
Salam BAHI Je me rapelle très bien de ce match en 1975 au stade Md GUESSAB,j’ai quitté les stades depuis 1988.Quand l’enntente ne joue plus je la boycotte tout simplement.Essayer de faire la politique du stade vide et vous verrez comment l’équipe reviendra ;mais surtout pas d’insultes.Sétif est une très grande ville qui s’est transformée en gros Douar.
azzeddine les :
Le setifien hor n insulte pas c est une partie de foot sans plus ! Ces gens n ont rien a avoir avec la famille du foot ball setifien ! Bonne continuation fi el khir y’a bencheikh ALAH yarham walda !
bahi :
Salut amis sportifs il faut dorénavant et avant de recruter un entraîneur pour Setif il faut lui poser la question si un supporter l insulte est ce qui il va quitter comme l ont fait les 2misters que mister Président ne leur a rien dit on dirait su il était d accord pour leur départ .Voilà ce que devient aujourd’hui hui la chére Ess que nou avons tous dans le coeur depuis les années collége à Sétif
Ali :
effectivement nul n a le droit d insulter ni toi ni ta défunte mère mais ont te dit tout simplement : DEGAGE
SAG-ESS-ETIF :
LA mauvaise réputation à chaque fois c est la meme chose VOUS NOUS FAITES HONTE !! ETARBIA AZZINA chez certains setifiens !!!behdeltou bina on a pas besoin de vous !! et maintenant et bien ediw echaar vous meritez bien 4 à 1 en afrique echahhh testhelou ...kharjet fikom edaawi echar de Mr Benchikha ....vous depassez les limites et vous insultez DIEU la ou vous allez et bien vous etes MAUDITS (hacha eli mayestahel) VOUS votre ville et votre equipe de chcoupi (restez tranquille vous n etes pas les bresiliens de l Algerie ) behdeltou berwahkom vous etes comme des tarés (vous insultez DIEU et vous etes les champions des insultes et des gros mots ) vous meritez qu on vous coupe les LANGUES et les oreilles oujouh el bakhss .....l education et le sport ça marche ensemble sinon ça devient autre chose mahabitouch tefehmou (ya les bornés )...et ben un jour tefehmou bessif yekhi ; hamaj (...)
Ferkess :
Benchikha est une personne respectable...C’est pas bien d’insulter les entraineurs...Si c’est pour te consoler Mr Benchikha, je vous dis que le seul entraineurs dans toute l’histoire de ce club qui n’a pas été insulté c’est La3ribi allah yerahmou...Le seul et unique. Meme les voyous n’osaient pas l’insulter, ( peut etre par respect envers son histoire, sa personalité, ou son age)...Tout le monde à par lui a eu sa part d’éloge à la setifienne...
Bahi :
Salam y a frères sportifs. Il y a un proverbe qui dit quand on veut noyer son chien on dit qu’il a la rage. L insulte de sa défunte mère rahimaha allah est la raison majeur pour laquelle Mister Benchikha a abandonné le navire en pleine mer Mais où est la conscience professionnelle dont jouit Mister le technicien qui a sillonné les stades du Maroc d’Algérie et de Tunisie. Il ne devait pas partir et Hammar ne devait en aucun le laisser partir à l’amiable . Voilà pourquoi l’aigle noir est descendu de haut et en chute libre. Il n ’ y avait pas de gens sages à SETIF pour le convaincre de rester où l’équipe est seule en roue libre ? Ententistes réagissez et demandez des comptes en tant que supporters et amoureux de la balle ronde. VIVE L’AIGLE NOIR VIVE ESS
Bahi :
Salam y a frères sportifs. Il y a un proverbe qui dit quand on veut noyer son chien on dit qu’il a la rage. L insulte de sa défunte mère rahimaha allah est la raison majeur pour laquelle Mister Benchikha a abandonné le navire en pleine mer Mais où est la conscience professionnelle dont jouit Mister le technicien qui a sillonné les stades du Maroc d’Algérie et de Tunisie. Il ne devait pas partir et Hammar ne devait en aucun le laisser partir à l’amiable . Voilà pourquoi l’aigle noir est descendu de haut et en chute libre. Il n ’ y avait pas de gens sages à SETIF pour le convaincre de rester où l’équipe est seule en roue libre ? Ententistes réagissez et demandez des comptes en tant que supporters et amoureux de la balle ronde. VIVE L’AIGLE NOIR VIVE ESS

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus