Accueil > Evénements > Le Hirak à Sétif >

La rue a rendu sa sentence à Sétif

samedi 2 mars 2019, écrit par : F. Senoussaoui

Ils étaient, hier, plus nombreux que le vendredi 22 février à rejoindre le mouvement de protestation.

A l’instar de leurs concitoyens dans les autres wilayas, les Sétifiens ont répondu à l’appel anonyme et ont manifesté ce 1er mars pour dire non au 5e mandat pour Bouteflika. Une marée humaine est sortie pour réaffirmer ce refus et consolider sa détermination quant au refus de la continuité prônée par le régime en place.

Des femmes, des enfants et des hommes, jeunes et moins jeunes, étaient au rendez-vous pour manifester pacifiquement. “Pacifique ! Pacifique ! Changement pacifique !” “Bouteflika Rabi yarahmou” (Bouteflika… Paix à son âme), “Djazaïr joumhourya, machi mamlaka !” (l’Algérie est une République et non un royaume), “Pouvoir assassin !”, “FLN dégage !” sont les slogans scandés par les manifestants qui se sont rassemblés, hier, dès 13h45, devant le siège de la wilaya de Sétif, tout au long de l’avenue de l’ALN jouxtant le siège du secteur militaire, le siège de la daïra de Sétif, le Park Mall et le siège de l’Assemblée populaire de wilaya. Ils étaient plus nombreux hier que le vendredi 22 février 2019 à rejoindre le mouvement. Les rues du 1er-Novembre-1954 et du 8-Mai-1945 étaient noires de monde. Brandissant l’emblème national, les manifestants ont aussi entonné en chœur l’hymne national algérien suivi de “One, two, tree, viva l’Algérie !”, “Pas de 5e mandat ya Bouteflika” et autres slogans, à l’instar de “Système dégage !”, “Basta pour ce système !”. Plusieurs autres artères de la capitale des Hauts-Plateaux ont aussi connu des manifestations contre un 5e mandat pour le président Bouteflika sous l’œil vigilant des membres du service d’ordre. En effet, un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé près du siège de la wilaya et tout au long des grandes artères du chef-lieu de la wilaya et près des administrations publiques. Dans d’autres endroits, une présence policière discrète a été constatée depuis plusieurs jours, notamment devant le siège de la wilaya. Il est à noter que les habitants de plusieurs régions de la wilaya, dont El-Eulma à l’Est et Tizi N’Bechar au Nord, ont manifesté, hier, contre le 5e mandat.
Liberté


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus