Accueil > Evénements >

Vendredi : la quatorzième édition du Hirak à Sétif

samedi 25 mai 2019, écrit par : Hamoud ZITOUNI

Malgré les affres de la soif, de la faim et de l’hypogycémie, le mouvement populaire de contestation, à son quatorzième vendredi ne faiblit pas. Sous la protection discrète et même courtoise de la police anti émeute, les quelques milliers de manifestants sont agglutinés devant le siège de la wilaya, symbole de l’Etat ou déambulent en procession et en boucle sur les principaux boulevards de la ville.

Le « hirak » ne perd ni de son énergie ni de sa détermination et ses revendications centrales sont toujours les mêmes : le départ du personnel politique du système disqualifié à plus d’un titre ainsi que la mise en place d’un dispositif de transition démocratique à même d’assurer des élections honnêtes. Jugeant être sans doute peu être écouté par les décideurs alors que l’échéance de fin mandat du gouvernement actuel approche à grands pas, le peuple manifeste son inquiétude en l’absence d’anticipation politique devant accompagner ses revendications. Et son agacement devient discernable par la radicalisation de ses slogans clamés. Alors que l’infamant « Khlitou leblad ya esserrakine »(Vous avez ruiné le pays bande de voleurs) continue d’être crié haut et fort comme une condamnation sans recours du régime et de sa clientèle d’oligarques, de nouveaux slogans se font entendre comme celui de « la intikhabat maa elissabat » (Pas d’élection en présence de gangs) et « Madania la askaria » (Gouvernance civile, non militaire) comme une mise en garde.
Photos Y et H ZITOUNI.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus