Accueil > Sports >

L’ESS fait appel de la sanction infligée à Mezaïr

mardi 18 avril 2006, écrit par : Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

L’entente risque de présenter une équipe complètement décimée, jeudi prochain, à l’occasion de la venue du CS Constantine. Après Mehdi Defnoun, obligé de faire l’impasse sur la suite de la compétition en raison de blessure, le staff technique ententiste devra composer, par ailleurs, sans son gardien Hichem Mezaïr.
Ce dernier, expulsé jeudi dernier, devra purger cinq matches de suspension.
La commission de discipline de la LNF vient, en effet, de lui infliger une sanction d’un match automatique plus quatre autres de suspension et une amende de 20 000 DA. Le Tlemcénien est donc out pour la suite du parcours sachant qu’il reste à son équipe quatre matches en championnat en plus du rendez-vous de la coupe d’Algérie face au MCA. Il devra donc attendre la saison prochaine pour revenir à la compétition à moins que son team passe le cap mouloudéen pour atteindre les demi-finales de la Dame Coupe.
Un coup dur pour les Sétifiens qui s’apprêtent à aborder un virage important. Ceci dit, nous avons appris que la direction du club a introduit un recours auprès de la commission de recours pour la révision de cette décision.
Concernant Adel Maïza, expulsé au même titre que son équipier, il a été sanctionné par un match de suspension automatique suffisante (SAS). Le libéro ententiste devra donc purger à l’occasion de la venue de son ex-équipe, en l’occurrence le CS Constantine, jeudi prochain.
Par ailleurs, suite à la suspension du stade du 1er-novembre de Tizi Ouzou pour deux matches à huis clos, les Ententistes joueront donc leur avant-dernière rencontre en déplacement face à la JSK, sans le public kabyle. C’est, en fait, la quatrième fois que les capés de Rachid Belhout jouent une rencontre du championnat à huis clos après le MCO en aller et retour et contre l’US Biskra.
Il faut dire que les séquelles de la dernière sortie contre le Nasria ne sont pas arrêtées aux suspensions puisque nous avons appris qu’outre la défection des Mezaïr, Maïza et Bensaïd, deux autres éléments et non des moindres risquent de déclarer forfait ce week-end.
Il s’agit de Hadj Aïssa et Bounounès qui souffrent de blessure. Si leur défection venait à se confirmer, l’entraîneur des noir et blanc, Rachid Belhout, aura du pain sur la planche pour composer un onze capable de passer favorablement l’écueil des sanafir.
Ceci dit, dans le camp sétifien, on ne décolère pas au sujet des malheureux évènements ayant émaillé le rendez-vous contre le NAHD, disputé jeudi dernier au stade du 20-Août-55.
À ce titre, le driver ententiste, touché par un pétard lancé à partir des tribunes, se dit outré par ce qu’a enduré son team à l’occasion de cette confrontation. “franchement, je suis dégoûté. J’ai failli perdre un œil, jeudi dernier, à cause d’un pétard lancé par des pseudos supporters. Je comprends maintenant pourquoi notre football n’avance pas. C’est vrai que le NAHD avait besoin des trois points du match, mais ce n’est pas avec ce genre de pratiques qu’on gagne”, nous dira-t-il, tout déçu par ce qu’il a enduré avec son équipe et d’ajouter : “En dépit de tout cela, je continuerai ma mission jusqu’au bout. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour lancer un appel aux responsables de réagir et prendre des sanctions sévères envers ceux qui ne viennent au stade que pour casser et insulter les gens”, a-t-il conclu.

F. R


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus