Accueil > Sports >

DIVISION UNE (2e JOURNEE) ES SETIF 0 - JSM BEJAIA 0

La Dream Team accrochée
mercredi 23 août 2006, écrit par : Le Soir d’Algérie, mis en ligne par : Boutebna N.

Stade 8-Mai 1945- en nocturne- temps chaud- pelouse en bon état- excellente organisation- arbitrage de M. Haïmoudi, assisté de MM. Keraï et Amaria Averts. : Benchaïra (50’)- Hadj Aïssa (80’) ESS, Ousmaïl (31’)- Djilani (35’)- Habri (80’) JSMB. ESS : Belhani- Raho- Yekhlef- Benchadi- Lahlouh- Harkas puis Derradj (70’)- Keïta- Nahnah- Rémy puis Ziaya (65’)- Hadj Aïssa- Benchaïra puis Amirat (55’). Entr. : Belhout JSMB : Bezouir- Habri- Deboucha- Berguiga- Reziouak puis Braham Chaouch (76’)- Ousmail puis Benamara (54’)- Belatreche puis Deghiche (88’)- Amrane- Dehouche- Lahmar- Djilani. Entr. : Gomes
Imed Sellami - Sétif (Le Soir) - Tous les matchs sont importants, mais celui du début du championnat l’est toujours plus. Prendre confiance est l’enjeu majeur de ce type de rencontre. Si une défaite ne remet rien en cause, une victoire d’entrée permet de faire retomber la pression. Telle était la vision du coach sétifien Belhout avant le début de la rencontre face au JSMB. Mais malheureusement pour lui, son équipe a été contrainte de partager les points avec des Bedjaouis très accrocheurs. Les Noir et Blanc ont été l’une des équipes les plus actives sur le marché des transferts avec plusieurs recrues. Parmi elles, des joueurs intéressants comme Nahnah, Raho, Benchadi, Remy, Amirat...Une dream team, disait-on. La partie débutait, côté sétifien, sur les chapeaux de roues, sans même attendre le round d’observation, les Noir et Blanc tentaient de prendre le match en main, mais c’était sans compter sur la persévérance des gars des Hammadites, bien organisés en défense, qui annihilaient à chaque fois les assauts des locaux. Après plus d’un quart d’heure de domination stérile, les Noir et Blanc baissent la cadence du jeu, ce qui permet aux Bedjaouis de respirer et en même temps d’inquiéter sérieusement leur vis-à-vis, à l’image de Amrane qui a raté lamentablement l’ouverture du score. Sa tête est passée à côté de la cage du gardien Belhani totalement battu (41’). Au retour de la mi-temps, ce sont les Bedjaouis qui pressent très haut et récupèrent beaucoup de ballons, qui se transforment inexorablement en occasions. L’entente souffre énormément. Lahlouh tente d’éloigner le danger mais, sous la pression de Dehouche, le capitaine sétifien se loupe et failli lober Belhani, le poteau sauvait le but. Habri aux aguets n’a pu profiter de ce renvoi (52’). Les Noir et Blanc finissent par se réveiller au milieu de la seconde période, mais il leur faudra attendre la 79e minute pour se créer la plus dangereuse occasion du match. Ainsi sur une action collective, Hadj Aïssa bien servi par Derradj dans la surface de réparation échouera face à Bezouir 79’. La dernière action sera sétifienne. Yekhlef, d’un tir foudroyant des trente mètres a failli surprendre le gardien bedjaoui, qui dégage le cuir en corner 86’. La finition sétifienne n’étant pas au rendez-vous, le match s’achève donc sur ce score de parité, qui arrange les poulains de Gomes.

I. S.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus